Charly 9, de Jean Teulé

J’avais lu le Magasin des Suicides de Jean Teulé il y a quelques années, et j’avais beaucoup beaucoup aimé ! Aimant donc l’auteur, et adorant les livres historiques, j’étais vraiment enthousiaste en attaquant Charly 9, roman inspiré du règne chaotique de Ch9782260018247arles IX. Et j’en sors mitigée…

L’histoire
Charles IX fut de tous nos rois de France l’un des plus calamiteux. A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint Barthélemy qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous. Pourtant, il avait un bon fond.

Ce que j’en ai pensé
Selon moi, ce roman est une farce tragico-historique.

Une farce par le style d’écriture de l’auteur : les mots employés sont fantastiques, de même que leur utilisation sous forme de prose, rendant le style du livre vraiment très particulier. Je n’y ai pas totalement adhéré, mais il faut reconnaitre tout le travail de l’écrivain, qui a adapté son style à l’époque traitée dans son œuvre.

Une tragédie par l’histoire qui est traitée : celle d’un Roi arrivé à bout de souffle à 23 ans à peine, commandant l’un des massacres les plus connus de l’Histoire de France, mal aimé par son peuple et sa famille, qui n’a su prendre aucune décision adéquate en son temps, et qui a peu à peu sombré dans la folie et la mort, le corps à l’image de l’esprit.

Et historique, car logiquement inspiré du Roi Charles IX. Néanmoins, je trouve que justement, ce côté historique est estompé par le style écrasant de Jean Teulé, et insuffisamment approfondi. Cela est évidemment voulu, mais je dois avouer que ça m’a gêné.

Ce roman prouve néanmoins que Charles IX n’était pas qu’un roi fou, mais un mal aimé par sa famille, un roi issu d’une lignée à bout de souffle, sous le joug d’une mère dominatrice, tracassé par le bien-être de son peuple mais incapable de prendre une décision en faveur du bien-être de son peuple, et dont le remords aura eu le pas sur la raison.
Jean Teulé a réussi à nous faire comprendre que le roi a été également la victime de sa propre décision du massacre de la Saint Barthélémy. On se prend parfois de pitié pour ce roi déchu dès le début de son règne…

Ce que j’ai aimé :
– la prose de l’auteur
– le caractère très marqué des personnages, accentuant le côté théâtral de l’œuvre
– le nouveaux point de vue sur ce roi apporté par cette œuvre, un roi que le remords a rendu fou

Ce que j’ai moins aimé :
– la prose de l’auteur, qui a parfois écrasé le propos de l’auteur
– le côté historique insuffisamment approfondi

13/20

Publicités

4 réflexions sur “Charly 9, de Jean Teulé

  1. J’ai envie de lire ce roman depuis un moment, mais j’ai effectivement peur de ce que tu critiques dans ton article (notamment la lourdeur du style). Je vais commencer par Je, François Villon de cet auteur, et je verrai ensuite pour Charly 9. 😉

    J'aime

  2. Même opinion que toi concernant ce roman. Cependant ça ne m’empêche pas d’aimer l’auteur et son style particulier. J’ai également aimé Le magasin des suicides, ainsi que Mangez-le si vous voulez, un livre « bizarre » mais plaisant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s