Si loin de toi, de Tess Sharpe

En voyant Si loin de toi à la médiathèque, je me suis replongée dans les avis de la blogosphère que j’avais pu lire en fin d’année dernière, et qui étaient assez partagés. Je l’ai emprunté pour me faire ma propre opinion, et il faut le dire, très attirée par cette jolie couverture mystérieuse et romantique. Et bien j’ai été très surprise par cette lecture !url

L’histoire
Sophie Winters a failli mourir. Deux fois.
La première fois, elle est âgée de quatorze ans et réchappe à un terrible accident de voiture qui la laisse avec de multiples cicatrices, une jambe qui boite et une dépendance à l’oxycodone, un puissant antidouleur dont il lui faudra plusieurs années pour se désintoxiquer.
La seconde fois, elle a dix-sept ans, et ce n’est plus un accident. Sophie et sa meilleure amie Mina se font attaquer dans les bois par un homme masqué. Sophie survit, mais Mina n’a pas cette chance. Lorsque les policiers concluent à un deal de drogue qui a mal tourné, rejetant partiellement la faute sur Sophie, personne ne veut croire ce qui est pourtant la vérité : cela fait plusieurs mois que Sophie est clean, et c’est Mina qui l’a conduite dans les bois lors de cette nuit fatale pour un rendez-vous auréolé de mystère.
Après un séjour forcé en cure de désintoxication, Sophie revient chez elle se confronter à une nouvelle réalité plus que glaçante. Le frère de Mina ne veut plus lui adresser la parole, ses parents craignent qu’elle ne fasse une rechute, ses anciens amis sont devenus des ennemis, et Sophie doit réapprendre à vivre sans celle qui était sa moitié. Pire encore, personne ne se pose les bonnes questions et Sophie va devoir démasquer le meurtrier par ses propres moyens. Mais à chaque petit pas qu’elle fait, Sophie s’approche davantage d’une révélation totale, sur elle-même, sur Mina… et sur le secret que les deux amies partageaient.

Ce que j’en ai pensé
Cette lecture a été une réelle surprise pour moi. La quatrième de couverture de l’édition ne dévoile rien du tout de l’intrigue, et je ne me rappelais presque pas l’histoire racontée dans des chroniques de blogueurs. Je m’attendais donc à une histoire proche de celle du film Cake, soit celle d’une jeune fille atteinte de douleurs chroniques, plongée dans l’enfer de la drogue, et devant en plus de cela faire face au deuil de sa meilleure amie. Le livre traite de ça, mais pas seulement.

Premier genre exploré dans l’œuvre : le thriller. Thriller jeunesse, certes, mais thriller quand même. Nous suivons l’enquête de Sophie pour retrouver l’assassin de sa meilleure amie Mina, et ce dès le début du livre (je ne spoile donc rien du tout). C’est cet aspect-là qui m’a surpris, car je ne m’attendais pas du tout à tomber sur une enquête. Et c’est aussi cet aspect-là qui m’ un peu gêné, car il donne lieu à une suite de situations assez… improbables. Les pires ennemis deviennent en deux phrases les meilleurs alliés, et j’ai trouvé ça un peu moyen. Néanmoins cette enquête donne du rythme à l’histoire, et permet au personnage de Sophie de travailler son deuil.

Deuxième genre exploré dans l’œuvre : la romance. Et c’est la partie qui m’a le plus touchée, car à ce jour je n’ai encore lu que peu de bouquins la traitant de cette manière. Au fur et à mesure des pages se révèle une histoire d’amour passionnée mais secrète entre deux personnages, si belle mais tellement tragique ! Cette partie-ci du roman m’a beaucoup touchée.

Enfin, dernier genre exploré dans l’œuvre : le développement personnel. Nous suivons en effet l’évolution du personnage de Sophie sur plusieurs année, tant du côté de son identité sexuelle que de son combat contre la drogue et la souffrance, en passant par les relations compliquées avec ses parents. C’est ce côté-ci qui donne un réel aboutissement à l’histoire, et j’ai également beaucoup aimé cet aspect.

J’ai bien aimé les personnages de ce roman, notamment le personnage de Sophie, qui n’est pas une super-héroïne mais au contraire un personnage que l’on voit évoluer tout au long de l’intrigue, et dont on comprend les angoisses, les colères, les peines et les souffrances. J’ai également beaucoup apprécié les personnages de Trev et Mina.
Par contre, et c’est le point noir de ce roman, les relations entre les personnages, à part celles entre Sophie, Mina et Trev, sont trop superficielles. D’autres personnages aurient également mérité d’apparaitre plus largement dans le roman, comme les parents de Sophie ou la mère de Mina, ce qui aurait donné plus d’épaisseur à l’œuvre.

La plume de Tessa Sharpe est assez soignée, mais je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnel. Mais pour un premier roman, je lui tire mon chapeau, c’est réussi, je n’hésiterai pas à lire les prochains !
J’ai beaucoup aimé la façon dont elle a construit son récit, alternant les chapitres parlant du présent et ceux du passé, soulignant ainsi l’évolution du personnage de Sophie. Et que dire de cette fin que je n’ai pas vu venir !!!

Ce que j’ai aimé :
– les différents genres exploités dans l’oeuvre
– la fin, à laquelle je ne m’attendais pas du tout !!!

Ce que j’ai moins aimé :
– certains personnages sous-exploités, voire inexistants

16/20

Publicités

3 réflexions sur “Si loin de toi, de Tess Sharpe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s