Pas raccord (Le Monde de Charlie), de Stephen Chbosky

Cela faisait quelques temps que j’avais envie de lire Pas Raccord, réédité sous le titre Le Monde de Charlie suite à la sortie du film. On me l’avait vendu en me disant que c’était un livre culte sur le passage de l’adolescence, sur l’amour, l’amitié, l’intégration, bref sur laurl vie. Et bien tout cela est vrai !

L’histoire
Au lycée,où il vient d’entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige ; pour les autres c’est juste un « freak ». En attendant, il reste en marge, jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse…et tout s’accélère.

Ce que j’en ai pensé
J’ai beaucoup aimé cette lecture, même si ce ne fut pas le coup de cœur.

J’ai d’abord eu beaucoup de mal à rentrer dans ma lecture : le trouvais le principe du roman épistolaire pas forcément très adapté à l’histoire, et ce souci s’est confirmé tout au long de ma lecture. J’aurais adoré avoir les points de vue de Sam, Patrick, Mary Elizabeth, Bob, ou encore de la famille de Charlie.Certes c’est un parti pris de narrer l’histoire uniquement du point de vue de Charlie, mais c’est un peu dommage je trouve, l’histoire aurait gagné en profondeur grâce à cette multitude de points de vue.

J’ai trouvé le personnage de Charlie trop naïf au départ, alors qu’il est quand même en seconde quand démarre l’histoire… Même s’il a été frappé par beaucoup de malheurs dans sa vie et d’expériences qu’un garçon de son âge ne devrait pas avoir vécues, il a sur certaines choses trop de distance : l’histoire avec sa sœur, son amour pour Sam, son histoire avec Mary-Elizabeth, le suicide de son meilleur ami… C’est Charlie, qui a des difficultés d’intégration sociale dont cela est logique, mais cela m’a chamboulée d’avoir le point de vue d’un garçon qui comprend tout ce qui se passe autour de lui mais ne réagit à rien (sauf violemment, et dans une logique poussée à l’extrême).

J’ai par contre adoré la manière dont il ressent le monde, le bonheur et la tristesse, c’est très bien raconté et de manière très poétique : on a tous vécu des moments où l’on se sent heureux et connecté avec le reste du monde rien qu’en marchant dans la rue par une belle journée.

Du côté de l’histoire, j’ai aimé les différentes situations que nous fait vivre l’auteur : les premières histoires d’amour et expériences sexuelles, l’identité sexuelle, l’intégration dans un milieu social, les difficultés familiales, l’inceste, le viol, les drogues, la violence… Un bon panaché de tout ce qui fonde notre propre vie en gros !

Tous les personnages sont également très bien travaillés, en quelques phrases l’auteur arrive à nous faire visualiser quel type de personnalité est le personnage.  J’ai particulièrement aimé le personnage de Patrick, qui m’a beaucoup touché.

Mais ce qui m’a le plus plu dans cette œuvre, c’est son ambiance. L’auteur a inséré une multitude de références musicales dans le récit, qui donne à l’histoire une certaine ambiance. J’ai écouté la playlist Youtube des morceaux cités dans le récit en lisant le livre, et cela m’a beaucoup aidé à me plonger dans ce roman, je suis retombée en adolescence. Idem pour les références littéraires, qui sont venues alimenter la wish-list !

Ce que j’ai aimé :
– les personnages, notamment Sam et Patrick
– l’ambiance dans laquelle nous plonge l’auteur tout au long de l’histoire, avec de nombreuses références musicales et littéraires juste géniales
– les différents problèmes auxquels sont confrontés les personnages

Ce que j’ai moins aimé :
– l’inertie de Charlie à certains moments
– le style de roman, épistolaire : j’aurais aimé une multitude de points de vue, pas uniquement celui de Charlie

Si j’avais lu ce livre à 15 ans, ce livre aurait sûrement changé ma vie et serait devenu absolument culte ! Là j’en ai presque le double, donc peut-être plu le regard qu’il faut pour l’apprécier entièrement…

16/20

Publicités

4 réflexions sur “Pas raccord (Le Monde de Charlie), de Stephen Chbosky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s