Le souffle des Dieux, de Bernard Werber

15 jours ! Oui, 15 jours pour lire Le Souffle des Dieux de Bernard Werber ! Ça faisait des mois que je n’avais pas mis autant de temps à lire un bouquin !
Cette panne s’explique par plusieurs choses :
1 – Manque de teurlmps ! Beh oui, ça ne s’invente pas ! Entre mes derniers jours de travail et les derniers cartons à déménager, pas trop le temps de lire…
2 – Manque de motivation ! Ça je pense que ça vient du bouquin en lui-même…
3 – Manque de concentration ! Que ce soit en face d’un livre ou d’un film, impossible de me détendre depuis quelques jours…

Bref, parlons de l’œuvre en elle-même !

L’histoire
Quelque part dans l’univers l’île d’Aeden, dernière étape du cheminement des âmes… Dans la ville d’Olympie, les élèves dieux étaient 144, ils sont désormais moitié moins nombreux.
Michael Pinson tente de faire survivre son peuple, alors que l’Histoire accélère. Plus les élèves jouent plus ils ont de difficulté à créer un autre scénario que celui de la première Terre. Comme si l’Histoire était une fatalité, comme s’il n’y avait qu’une manière de faire évoluer les civilisations.
Mais Michael n’a pas comme préoccupation que la survie des mortels qui le vénèrent, il doit aussi gérer des problèmes dans son quotidien. Il est amoureux d’Aphrodite, déesse de l’amour. Il doit essayer de ne pas se faire tuer par le Déicide, cet élève tricheur qui élimine directement ses concurrents à coups de foudre. Enfin il doit essayer de comprendre ce qu’il fait là. Construit comme un livre initiatique, « Le Souffle des Dieux » est un cheminement dans un monde fantastique de rêve mais aussi une réflexion philosophique sur l’histoire de l’humanité et le sens de ses coups de théâtre.

Ce que j’en ai pensé
J’avais lu le premier tome de la saga au mois de mars dernier (cliquez ici pour retrouver ma chronique) et je l’avais beaucoup apprécié : j’avais adoré la palette de personnages illustres, ainsi que l’histoire en elle-même…
surtout à chaud. J’avoue qu’en y repensant, finalement, j’ai été plutôt généreuse dans l’attribution de la note de 16/20 : d’autres livres ont obtenu la même note mais je les ai appréciés davantage.

J’étais assez motivée à lire ce tome 2, mais je n’y allais pas non plus franchement de peur de redondances avec le premier tome. Et pour le coup… ce fut le cas ! Le début du livre reprend exactement à la fin du tome 1, et enchaine avec le même rythme. Même si j’apprécie toujours de suivre l’évolution de l’Humanité à travers les expériences des élèves-Dieux, j’espérais que ce tome-ci serait un peu différent.

Ce fut le cas dans la seconde partie de l’œuvre. Le héros prend une direction toute différente, une espèce de gros raccourci en somme, pour nous mener vers… un autre mystère… transition avec le tome 3…! Déception totale ! J’ai mis 5 jours à lire les 100 dernières pages… Cette fin était pour moi inintéressante et totalement bâclée… En fait, en y repensant, j’ai aimé retrouver les personnages et avancer un peu dans l’Histoire de l’Humanité, même si c’était un peu redondant, mais j’ai détesté tous les « à côtés » : l’histoire avec Aphrodite, Zeus, tout ça…

Par contre j’aime toujours beaucoup le style de l’auteur, son écriture est très belle. Le souci c’est que tout le côté philosophique du livre m’ennuie un peu, beaucoup même… Je préfère étudier l’évolution côté historique, que la philosophie du personnage. Si la saga avait tenu en deux tomes, ça aurait été parfait (à condition d’avoir une autre fin évidemment).

Malgré tout, je me demande tout de même ce que donnera le tome 3… Je ne vais pas m’empresser de le lire, mais je pense que d’ici la fin de l’année j’irai l’emprunter à la médiathèque, et je le lirai tout doucement. En espérant qu’il soit un peu plus captivant !

13/20

Publicités

2 réflexions sur “Le souffle des Dieux, de Bernard Werber

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s