L’Accro du shopping dit Oui, de Sophie Kinsella

accroJe l’avais annoncé, lors du Weekly Book Color Challenge, je voulais absolument lire L’Accro du Shopping dit Oui, de Sophie Kinsella. Car c’est le troisième tome d’une série que j’aime beaucoup, et que je délaisse depuis bien trop longtemps (j’ai dû lire le tome 2 il y a 3 ou 4 ans, au moins).

L’histoire (ne pas lire si vous n’avez pas commencé la série)
Sa devise ? Je dépense donc je suis. Sa vision du devoir conjugal ? Choisir LA bague indémodable. C’est insensé et pourtant Becky Bloomwood va se marier ! Et inutile de dire que les préparatifs s’annoncent… catastrophiques : très vite, se pose la délicate question du lieu où célébrer l’union. Dans le jardinet ridiculement british de papa, avec tente bariolée et robe de mariée qui vous fait la silhouette « d’une saucisse dans un chausson de pâte feuilletée » ? Ou au mythique hôtel Plaza, sous l’égide de la belle-mère, authentique Cruella au total look fashion ? Écartelée entre goût du luxe et respect des traditions, Becky la flambeuse va cette fois-ci devoir choisir. Pour le meilleur et pour le rire…

Ce que j’en ai pensé
Comme prévu, j’ai passé un très bon moment pendant cette lecture ! Bien qu’un peu en deçà des deux premiers tomes, ce troisième volet des aventures de Becky m’a totalement charmé !

Ce que j’ai aimé :
Beaucoup d’humour : C’est de la chick lit, donc forcément il y a de l’humour. Mais là je n’ai pas que souri, j’ai vraiment ri à certains passages. Les éléments les plus drôles étant pour moi les courriers échangés entre Becky et son banquier et, dans ce tome-ci spécifiquement, les réponses de la chambre des lords anglais aux demandes de Becky…

Le personnage de Luke : Je n’avais que peu de souvenirs du personnage de Luke issus des deux premiers tomes; ce troisième tome m’a permis d’en découvrir davantage sur lui, sur ses doutes, sur son vrai caractère. Ça a apporté un côté un peu « dramatique » au livre, et a permis de se focaliser sur un autre personnage que Becky, qui dans ce tome-ci m’a un peu énervée….

L’écriture de Sophie Kinsella : Ce n’est pas pour rien que Sophie Kinsella est considérée comme la reine de la chick lit. Elle a une manière de déclencher le rire, en mettant le personnage de Becky en totale contradiction avec la réalité d’une manière brillante. Le tout en alternant récit classique et style épistolaire avec des échanges de courriers, c’est très brillant. Par ailleurs l’histoire est bien rythmée, chaque élément et chaque personnage ont leur place et leur importance dans le récit, il n’y a aucune longueur… que du bon !

Ce que j’ai moins aimé :
Le personnage de Becky : Même si je connaissais ses défauts grâce aux premiers tomes, je dois avouer que dans ce livre-ci le personnage de Becky m’a exaspéré. Bien sûr qu’elle a réussi à me faire rire, mais là elle se montre vraiment trop égoïste et malhonnête, et est prête à faire beaucoup de mal autour d’elle par lâcheté. Autant dans les premiers tomes seul son compte bancaire pâtissait, là c’est un autre niveau qui touche l’humain, donc c’est moins drôle…

L’Accro du shopping dit Oui a donc été une bonne lecture, très drôle et fluide. Je lirai donc la suite, L’Accro du shopping a une sœur, avec grand plaisir !

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s