Très chère Sadie, de Sophie Kinsella

couv48989936J’étais tombé sur Très chère Sadie par hasard à la médiathèque, et rependant à une recommandation très chaleureuse de Fiona du blog et de la chaîne PrettyBooks, je l’ai emprunté. J’ai mis quelques semaines à le sortir, mais je l’ai finalement ouvert, ayant envie d’une lecture simple et agréable, pleine de bons sentiments.

L’histoire
Lara, vingt-sept ans, est dans une mauvaise passe : son fiancé est parti tomber amoureux d’une autre, son associée fait la fête sur une plage à Bali pendant que leur business de recrutement frôle dangereusement la faillite, et la voilà forcée d’assister à la crémation d’une très vieille grand-tante qu’elle a dû voir cinq fais tout au plus. Heureusement, Lara n’est pas seule. Car voici que surgit Sadie : une fille épatante, tout droit sortie des années vingt, fan de charleston et de soirées cocktail, de belles toilettes et de beaux garçons ; une vraie diablesse qui a aussi le chic pour apparaître aux moments les plus inopportuns et qui cultive une curieuse obsession pour un mystérieux collier. Au contact de cette nouvelle amie, Lara va comprendre qu’ajouter un peu de vintage, un brin de fantaisie et une touche de magie peut résoudre bien des soucis. Mais qui est vraiment cette très chère Sadie ?

Ce que j’en ai pensé
Je connais déjà quelques œuvres de Sophie Kinsella, grâce à sa célèbre saga de l’Accro du shopping, dont j’ai déjà lu 3 tomes. J’avais également lu il y a 3 ans environ Un week-end entre amis (écrit sous le nom de Madeleine Wickham), que je n’avais pas vraiment apprécié…

J’ai beaucoup apprécié cette jolie histoire, qui change de ce que j’ai l’habitude de lire en chick lit.Au-delà de l’éternelle histoire d’amour qui prend place au fur et à mesure de l’histoire, ce livre est un bel hommage aux liens familiaux, à l’importance de la transmission, et au respect de la famille.

J’ai beaucoup apprécié les personnages de ce roman. J’ai bien apprécié le personnage principal, Lara, qui sait se prendre en main et évoluer tout au long de l’histoire. Le personnage de Sadie m’a par contre assez énervé, et il n’y a qu’à travers la tendresse du regard de Lara que j’ai réussi à l’apprécier un peu. J’ai également adoré le père de Lara, plein d’attentions et de bonté.
Mais comme toujours dans les romans de chick-lit, les personnages sont caricaturés un maximum. L’oncle perfide, le futur amant froid et distant, l’ex petit-ami salaud, la fausse meilleure amie qui vous poignarde dans le dos… Même si c’est ultra cliché, ça fonctionne tout de même ! Car c’est de la chick-lit, et qu’on sait qu’en ouvrant ce genre de livre on aura forcément à faire avec ce type de personnage.

Et ça fonctionne également grâce à l’écriture de Sophie Kinsella. Son écriture est si simple et si fluide, que les 570 pages de ce roman sont passées à une vitesse folle.

Le rythme de l’histoire est assez soutenu, plusieurs « mystères » entourent le personnage de Sadie, dont le plus gros que je n’avais pas vu venir ! Sophie Kinsella a réussi à donner via la résolution de l’enquête à des moments très touchants, qui m’ont vraiment émue.

Au final, même si ce Très chère Sadie ne restera pas dans ma mémoire comme l’une de mes meilleures lectures, je ne peux que recommander ce roman si vous cherchez une lecture sans prise de tête, pleine d’amour, de chaleur et de nostalgie.

15/20

Publicités

2 réflexions sur “Très chère Sadie, de Sophie Kinsella

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s