Babysitting 2, de Philippe Lacheau

599783.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxPendant les vacances, en dépit du fait que je sois tombée malade (évidemment…), j’ai voulu rattraper mon retard sur les sorties ciné. Avant mon déménagement, j’allais voir au minimum un film par semaine… Aujourd’hui, si je vais voir un film par mois je suis contente…

J’avais adoré le film Babysitting, qui m’avait fait mourir de rire à sa sortie. Je suis donc allée voir le deuxième volet, un peu sur la réserve mais tout de même enthousiaste à l’idée de retrouver toute la bande…

L’histoire
Sonia souhaite présenter Franck à son père, Jean-Pierre directeur d’un hôtel écologique au Brésil. Toute la bande s’y retrouve ainsi pour y passer des vacances de rêve. Un matin, les garçons partent en excursion dans la forêt amazonienne. Jean-Pierre leur confie sa mère acariâtre Yolande. Le lendemain, ils ont tous disparu… On a juste retrouvé la petite caméra avec laquelle ils étaient partis. Sonia et son père vont regarder cette vidéo pour retrouver leur trace…

Ce que j’en ai pensé
Bon, soyons clairs, j’ai bien moins aimé ce film sur le précédent. Même si la mécanique est exactement la même que dans le premier film, ce second volet a moins bien fonctionné sur moi. Et les raisons me restent floues…

On retrouve les mêmes acteurs principaux que dans le premier film, toujours aussi barrés les uns que les autres. A eux s’ajoutent de nouveaux protagonistes, comme Christian Clavier et Jérôme Commandeur qui vont visionner la vidéo, ou encore deux jolies jeunes femmes qui vont accompagner nos trublions dans leur découverte de la jungle…

L’histoire met, selon moi, un peu de temps à réellement démarrer. En réalité, je n’ai commencé à sourire qu’au bout d’une bonne demi-heure de film. Et j’ai évidemment bien ri à certains moments. Le souci c’est que j’ai ri grâce à des personnages secondaires, qui n’appartiennent pas à la bande : Yolande la grand-mère, et le paresseux (ce saut en parachute du paresseux…!!!). Car oui dans ce film-ci, ce n’est pas un enfant dont la bande s’occupe, mais d’une grand-mère ! Qui est hilarante d’ailleurs !
Même le génialissime Tarek Boudali n’a pas réussi à me faire sourire plus que ça (bon, sauf quand il imite les animaux, il est vraiment fort pour ça) alors que je me rappelle très bien de lui dans le premier film.

Pourtant la mécanique qui rendait le premier film si efficace reste la même : les personnages enchainent les catastrophes les unes après les autres, et tentent de s’en sortir comme ils le peuvent… Sauf qu’ici c’est moins drôle…

J’ai également trouvé que le dénouement était un peu bizarre, et se terminait un peu en queue de poisson… C’est très attendu, une espèce de faux suspense apparait et ça tombe un peu à plat. La question principale du film aurait pu être « Mais où sont-ils passés ?! », ça aurait été suffisant. Là la question qui se pose est « Sonia et Franck vont-ils finir ensemble ?! », et c’est dommage, car on le sait bien et ce n’est pas ce genre de question que l’on cherche à se poser en allant voir ce film.

J’ai passé un bon moment devant Babysitting 2, mais la réelle excellente surprise du premier volet m’a manqué, ainsi que l’inconsciance douce qui l’accompagnait…

14/20

Publicités

8 réflexions sur “Babysitting 2, de Philippe Lacheau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s