Joy, de David O. Russell

l-affiche-officielle-de-joyQuand mon cinéma municipal organise des happy hours, je fonce ! J’ai eu le plaisir de découvrir Joy au cinéma, inspiré de la vie de Joy Mangano, célèbre pour avoir inventé le « Miracle Mop » aux États-Unis et aujourd’hui à la tête d’une fortune. Je n’attendais pas grand chose de ce film, ayant été très déçue par American Bluff, le dernier film de David O. Russell. Et j’ai pourtant adoré !

L’histoire
Inspiré d’une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d’une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà de la femme d’exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.

Ce que j’en ai pensé
J’ai adoré ce film ! Je n’en attendais rien, ma surprise a été totale, et je me suis totalement laissé emporter par ce film ! En plus d’un brillant casting, le parcours de l’héroïne m’a réellement passionné, et il y a longtemps qu’un film sur l’accomplissement personnel ne m’avait pas autant enchanté.

Le film démarre sur une séquence de soap opera en plan large et fixe (sans coupe ou plans resserrés), que nous revoyons par la suite à travers le téléviseur de la mère de Joy. Cette scène met en exergue ce que le réalisateur souhaite montrer : la réalité. En effet, la réalisation de David O. Russell ne retranscrit pas la beauté de l’histoire par des plans très travaillés, mais uniquement par le jeu des acteurs.

Le casting est irréprochable. Jennifer Lawrence est parfaite (elle arrive quand même à incarner des rôles très matures alors qu’elle n’a que 25 ans, généralement c’est le contraire…), Bradley Cooper n’est pas en reste, et le reste du casting est tout aussi brillant (Robert de Niro et Isabella Rossellini en tête). On peut reprocher au réalisateur de trop souvent avoir recours à cette fine équipe, mais à chaque fois ça fonctionne, et les rôles sont tellement différents que l’on ne pense pas du tout aux précédents films qu’ils ont pu tourner ensemble.

La force de ce film repose sur son histoire : un parcours de vie incroyable, celui d’une femme qui a choisi de se recentrer sur ses rêves et de croire en elle après avoir passé la moitié de sa vie à s’occuper de sa famille. C’est une héroïne forte mais avec ses faiblesses, qui a la malchance d’être mal entourée. Ce n’est que grâce à sa motivation, son engagement, et sa rage de vaincre qu’elle réussira. Le rêve américain dans toute sa grandeur !

Sincèrement, même si le sujet, celui de l’invention d’une serpillère, n’a rien de très vendeur au premier abord, je me suis totalement laissée emporter par le film, j’ai angoissé pour Joy, je me suis réjoui pour elle, j’ai détesté sa famille et je voulais faire des câlins à ses enfants.

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce joli film, dont vous ressortirez plein de motivation pour accomplir vos rêves et vos projets !

18/20

Publicités

8 réflexions sur “Joy, de David O. Russell

  1. alors pour le coup c’est LE film dont le trailer ne me donne pas envie. Je trouve que prendre Jennifer Lawrence pour faire une femme mure avec un enfant; déjà; ça sent le nom sur l’affiche. Il y a plein de très bonne actrice légèrement plus agés qui aurait pu prendre le role. Puis en soit.le scénario ne me dit rien. Je pense que j’attendrais la sortie en DVD pour me faire un avis.

    Aimé par 1 personne

    • Moi non plus il ne me disait rien au départ, c’est pour ça que j’ai été très agréablement surprise.
      Jennifer Lawrence convient très bien au rôle, une actrice plus âgée aurait aussi fait l’affaire mais ça ne choque pas du tout qu’à 25 ans elle joue une quarantenaire. Le fort de la réalisation de David O Russell réside justement dans le jeu de ses acteurs, c’est pour ça je pense qu’elle a été choisie, car ils ont l’habitude de travailler ensemble.
      Le scénario c’est une success story classique, mais j’ai tout vécu à fond pour le coup !
      Autant effectivement que tu le voies en DVD, moi j’y suis allée car ce n’était pas cher j’avoue…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s