Mai 67, de Colombe Schneck

9782221114421Alors que je pensais galérer à terminer ma PALM de janvier, finalement j’étais en avance ! J’ai donc pu commencer à lire Colombe Schneck ce week-end, que j’avais prévu pour Février (cliquer ici pour découvrir les livres que je souhaite lire ce mois-ci). Je ne sais plus quand ni comment ce livre s’est retrouvé dans ma wish list, et donc loué à la médiathèque ! Mais j’avais envie de découvrir la plume de Colombe Schneck depuis longtemps, c’était donc l’occasion.

L’histoire
Comment peut-on aimer quand le monde entier vous désire ? De Paris à Rome à la fin des années 60, une histoire aussi brève que solaire entre « Bri », la plus belle fille du monde, l’une des plus célèbres aussi, et un jeune homme dont elle aura été le professeur d’amour.

Ce que j’en ai pensé
J’ai lu ce roman en une petite journée, et je l’ai beaucoup aimé. Voire adoré ! Je suis tombée amoureuse de la plume de Colombe Schneck, tombe il me tarde beaucoup de lire les autres romans !

Nous suivons F., qui va tomber amoureux de la célèbre Brigitte Bardot, dite Bri, et entamer une relation avec elle pendant quelques semaines à partir de mai 67. Dès le départ, nous sommes plongés dans l’ambiance des années 60 : la mode, la musique, les mœurs, les attitudes qui font de cette époque un formidable tremplin pour la liberté et l’amour.

Au cœur du roman : Brigitte Bardot. La sublime et fascinante Brigitte. Car quoiqu’on puisse dire d’elle aujourd’hui, dans ces années là, elle était un mythe. Elle était belle, pleine de sensualité, à la fois femme enfant puis femme objet d’érotisme, et a réellement marqué son époque. Elle va entamer une histoire d’amour avec F. au milieu du tournage de William Wilson en Italie, au printemps, pour quelques semaines. Notre narrateur se retrouve plongé dans la vie tumultueuse et assez chaotique de cette grande actrice.

Ce qui m’a plu, c’est cette plongés dans l’univers du cinéma. Même si le tournage ne nous est pas totalement décrit, car ce n’est pas le sujet du roman, on sent les liens parfois malsains qui peuvent unir des comédiens et des réalisateurs, et l’importance de l’entourage qui reste dans l’ombre.

Nous faisons la connaissance de F. dès son plus jeune âge, et ses questionnements face à l’amour, le vrai et le physique, à travers ses conquêtes. Questionnements qui sont le fruit des évolutions des mœurs de l’époque, qui commençait à voir l’amour libre émerger et le sexe avant le mariage devenir commun.
Mais le personnage principal du roman n’est pas F., loin de là. C’est Bri. La fascinante Bri. Ce roman n’est pas du tout à la gloire de l’actrice, que l’on retrouve assez triste et torturée, voire un peu « gamine » dans ses réactions alors qu’elle a 32 ans il me semble dans le roman. Mais comme le dit F., il est impossible de ne pas tomber amoureux d’elle. Il est vrai que Bri fascine réellement, et on s’attache à elle. Ce livre m’a donné envie d’en connaître davantage sur Brigitte Bardot, et sur tout ce qu’elle a représenté dans les années 50 et 60.

Mais ce qui m’a fait réellement adoré ce roman, au-delà de l’histoire d’amour si atypique, c’est l’écriture de Colombe Schneck. C’est de la dentelle, parfois de la poésie. Les phrases sont concises, fluides, le roman se dévore. Je n’ai au aucun mal à imaginer les personnages, leurs vêtements, les décors dans lesquels ils évoluaient, leurs expressions, leurs manières. En plus, petit aparté, une grosse partie de l’histoire se déroule à Paris dans le quartier dans lequel je travaille, donc j’ai reconnu beaucoup d’endroits et c’était trop cool. Fin de l’aparté.

Je lirai avec un immense plaisir d’autres roman de Colombe Schneck, dont la plume m’a totalement charmée, autant que l’héroïne de son récit.

17/20

Publicités

8 réflexions sur “Mai 67, de Colombe Schneck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s