Le Village, de Dan Smith

51k6uGKh-hL._SX303_BO1,204,203,200_Qui dit mois de Février dit dernier mois du Cold Winter Challenge ! J’avais donc envie d’un livre qui se passait vraiment dans le froid, la neige, le vent, la nuit, bref un livre à la limite du glauque. Au mois d’Octobre, avant Halloween, j’avais acheté Le Village en voyant la très belle chronique de Séverine du blog de la chaine Il est bien ce livre. J’ai donc trouvé opportun de le sortir en ce début Février pour suivre mon envie du moment !

L’histoire
Hiver 1930. Vyriv, un petit village isolé de l’ouest de l’Ukraine.
Dans la steppe enneigée, Luka, vétéran de la guerre de Crimée, recueille un homme inconscient. Dans son traîneau, deux corps d’enfants atrocement mutilés.
Lorsque Luka revient au village, les habitants s’affolent. Avec l’arrivée au pouvoir de Staline, la paranoïa règne…
Quand une fillette du village disparaît, Luka promet solennellement de la retrouver.
À travers les étendues gelées de cette région hostile déchirée par la guerre, où la survie est un souci de chaque instant, il se lance alors à la poursuite d’un prédateur particulièrement retors.

Ce que j’en ai pensé
Waouh ! Waouh ! Waouh ! C’est la seule chose que je pense à dire en pensant à cette petite merveille de livre, qui a été un énorme COUP DE CŒUR !

Dès les premières phrases, je me suis retrouvée en plein dans la campagne ukrainienne, froide, vaste, enneigée, fusil en main et adrénaline dans tout le corps. Tout ça à travers le si charismatique personnage de Luka, ancien soldat père de famille qui va se lancer à la poursuite du kidnappeur de sa nièce, cannibale à ses heures…

Vous l’aurez compris, Le Village est un livre très immersif, qui a totalement fonctionné sur moi. J’ai été happée par cette ambiance glaciale, cet hiver rude si menaçant. Et j’ai surtout été totalement prise dans cette chasse à l’homme entre Luka et le « voleur d’enfants » comme on l’appelle dans le roman. Avec en fond l’avancée de l’armée rouge en Ukraine suite à la révolution et à l’arrivée au pouvoir de Staline, qui menace tous les habitants de déportation ou de mort… Ça vous donne une bonne idée de l’ambiance !

La plume de Dan Smith est en plus totalement addictive et immersive. Son écriture se focalise davantage sur le ressenti de ses personnages que sur les descriptions, ce que j’ai beaucoup apprécié, et m’ont fait lire les 475 pages en quatre petits jours. Il a par ailleurs un réel don pour les retournements de situations ! Tout au long du roman, j’étais bouche bée en lisant ce qu’il faisait subir à ses personnages. Dan Smith a brillamment su tirer profit de l’environnement de son histoire, c’est-à-dire de la chasse à l’homme, de la survie en plein hiver et en pleine nature, et de l’avancée de l’armée dans le pays.

Et que dire du final ! Jusqu’au dernier mot j’étais tenue en haleine ! Le roman commence sur les chapeaux de roues, et termine en apothéose ! J’avais la bouche grande ouverte en lisant ça dans le RER, ce qui a bien fait sourire la personne en face de moi…!

J’ai adoré cette plongée dans l’Ukraine de 1930, et vous conseille plus que vivement de tenter également l’expérience !

20/20
COUP DE CŒUR

Roman lu dans le cadre des challenges suivants :
Cold Winter Challenge
Challenge ABC 2016

Publicités

20 réflexions sur “Le Village, de Dan Smith

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s