Anna Karenine (tome 1), de Léon Tolstoï

couv24468276La lecture du roman Le Village et ma participation au Cold Winter Challenge m’ont plongée dans une véritable ambiance hivernale ! Ce ne sont pas les 10°C enregistrés à Paris qui m’ont fait frissonner, mais bien le froid que subissent les personnages dans mes lectures… et j’adore ça ! J’ai donc voulu continuer sur ma lancée hivernale et ai décidé d’ouvrir le très réputé Anna Karénine, de Tolstoï ! J’étais motivée, et c’était le bon moment !

Je connaissais déjà l’histoire d’Anna Karenine grâce à la dernière adaptation ciné en date (celle avec Keira Knightley dans le rôle titre, que j’avais beaucoup aimé), et avais hâte de me plonger dans les méandres de la société aristocratique russe du XIXème siècle.

L’histoire
La quête d’absolu s’accorde mal aux convenances hypocrites en vigueur dans la haute société pétersbourgeoise de cette fin du XIXe siècle. Anna Karénine en fera la douloureuse expérience. Elle qui ne sait ni mentir ni tricher – l’antithèse d’une Bovary – ne peut ressentir qu’un profond mépris pour ceux qui condamnent au nom de la morale sa passion adultère. Et en premier lieu son mari, l’incarnation parfaite du monde auquel il appartient, lui plus soucieux des apparences que véritablement peiné par la trahison d’Anna. Le drame de cette femme intelligente, sensible et séduisante n’est pas d’avoir succombé à la passion dévorante que lui inspire le comte Vronski, mais de lui avoir tout sacrifié, elle, sa vie de femme, sa vie de mère. Vronski, finalement lassé, retrouvera les plaisirs de la vie mondaine. Dans son insondable solitude, Anna, qui ne peut paraître à ses côtés, aura pour seule arme l’humiliante jalousie pour faire vivre les derniers souffles d’un amour en perdition. Mais sa quête est vaine, c’est une « femme perdue ».

Ce que j’en ai pensé
Et bien, alors que je pensais adorer ce roman, je reste très très mitigée par ma lecture. Je ne peux pas dire que j’ai été déçue par ce roman, car je ne savais pas à quoi m’attendre l’ouvrant, mais je suis un peu perdue.

Pour les points positifs, je dois citer la plume de Tolstoï qui est très belle. L’écriture est fluide, le roman se lit tout seul. Malgré tout, le récit souffre de nombreuses longueurs et de passages qui, pour moi, n’avaient pas grand intérêt, même s’ils nous aident à bien situer le contexte de l’intrigue. On a par exemple énormément de descriptions de la campagne russe quand on parle du personne de Lévine, ou de l’emploi du temps de chaque personnage alors que ça n’a rien à voir avec l’histoire…

En parlant des personnages, on en suit une multitude. Car oui, bien que le roman s’intitule Anna Karénine, on est bien loin de suivre uniquement cette chère Anna… On commence par suivre son frère et sa belle-sœur, puis la sœur de sa belle-sœur, le soupirant de la sœur de sa belle-sœur, le concurrent amoureux du soupirant de la sœur de la belle-sœur, et enfin Anna… puis son mari. Oui, ça fait beaucoup ! Et c’est ce qui m’a gêné !

J’ai trouvé que le roman était bien davantage tourné vers l’entourage que vers Anna et sa passion pour Vronski. Je m’attendais à lire les turpitudes et la chute vers la folie d’une femme passionnée, et je n’ai eu au final que le point de vue du mari sur sa femme adultère… Alors oui c’est intéressant, mais ça aurait pu l’être 1000 fois si les situations avaient été décrites du point de vue de l’héroïne.

J’ai également trouvé que l’on suivait beaucoup le personnage de Lévine, qui est un bon personnage, mais cela donne trop de longueurs au récit, notamment ses réflexions sur le développement économique agricole de la Russie… La barbe quoi…!

La romance, ou plutôt devrais-je dire la passion, entre Anna et Vronski est parfaitement retranscrite dans le roman, même si les ellipses sont très larges. Il peut se passer par exemple un an entre deux paragraphes : un paragraphe se termine sur un gros vent pris par Vronski, et la première phrase du paragraphe suivante commence sur « Un an plus tard, la passion est est consommée et Anna est en larmes ». Ce qui s’est passé entre temps sur l’année, comment a-t-elle craqué etc., on ne le sait pas… Et ça m’a manqué !

J’ai aussi parfois eu beaucoup de mal à suivre le personnage d’Anna dans ses réflexions et ses choix. Cela vient probablement du fait qu’on ne suive que peu le déroulement de son histoire de son point de vue à elle, mais davantage du point de vue de son mari ou de Vronski. J’ai donc des sentiments partagés à son égard, car elle me parait parfois vraiment méchante, et en même temps je la comprends totalement. Elle est complètement perdue entre sa situation et les traditions, et ses désirs, et va jusqu’à souhaiter la mort. Oui elle est un peu extrême…

J’espère que le tome 2 sera bien davantage centré sur la romance Anna/Vronski. En tout cas je ne manquerai pas de le lire, il est déjà dans ma bibliothèque ! Mais je vais prendre le temps de faire mûrir le tome 1 dans mon esprit avant de m’y plonger…

14/20

Livre lu dans le cadre des challenges suivants :
Cold Winter Challenge
Challenge ABC 2016

Publicités

13 réflexions sur “Anna Karenine (tome 1), de Léon Tolstoï

  1. J’ai beaucoup aimé le film avec Keira Knightley, je l’ai trouvé très original dans la mise en scène. Par contre je pense qu’il faut s’accrocher pour le livre, j’ai entendu comme tu le stipule qu’il y a pas de longueurs, mais je pense que je le lirai un jour. Il fait partie de ses classiques que je souhaite découvrir dans ma vie =)

    Aimé par 1 personne

  2. j’ai vu l’adaptation il y a peu, et j’hésite à attaquer le livre… je n’ai encore jamais lu Tolstoï et je t’avoue que cela me fait un peu peur… mais ce livre fait partie d’un de mes babies challenges, donc peut être que ce sera pour cette année 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s