Une allure folle, d’Isabelle Spaak

1507-1J’ai reçu ce joli livre grâce à l’opération Masse Critique organisée par le site Babelio, et j’en suis absolument ravie ! Je ne connaissais aucun ouvrage des Editions des Equateurs, et en feuilletant leur catalogue je me suis aperçue que beaucoup de leurs livres avaient l’air très sympathique. La qualité de l’ouvrage m’est apparue encore plus vraie quand j’ai vu l’avis dithyrambique que Tatiana de Rosnay en a fait.

L’histoire
Une femme part sur les traces de sa grand-mère, Mathilde, et de sa mère, Annie, deux personnages à l’allure folle et à la joie de vivre épatante, qui furent mises à l’index de la société.
À l’aide de photos et de lettres, la narratrice mène une enquête édifiante. Derrière les mauvaises réputations, les hommes, les fêtes et les scandales, elle découvre de vraies héroïnes. Entre réalité et fiction, faux-semblants, mensonges et vrais sentiments, les retournements de situation se succèdent. Ils nous emportent au galop entre la Belgique, la France et l’Italie.
Une histoire de femmes libres où la comédie tient le bras à la tragédie jusqu’à un point inconcevable.

Ce que j’en ai pensé
Mes doutes se sont avérés fondés : j’ai adoré ce livre et j’ai beaucoup apprécié ce moment de lecture ! Malgré tout, j’ai bien plus apprécié la seconde partie du roman que la première.

Dans la première partie du roman, la narratrice nous fait découvrir l’histoire de sa grand-mère, Mathilde. Dans la seconde partie, elle nous parle du destin de sa mère, Anny. L’histoire s’étale donc des années 20 aux années 70-80. Nous suivons l’histoire et le destin de deux femmes d’après l' »enquête » de leur fille et petite-fille sur leur vie, afin de savoir ce qui se cachait véritablement derrière leurs erreurs et les rumeurs à leur sujet.

Car ce sont des femmes qui, en leur temps, ont fait preuve d’une modernité étonnante. Sans vous dévoiler quoi que ce soit sur leur histoire, elles ont fait saliver les mauvaises langues par leurs fréquentations et leur train de vie. Même si Mathilde, dans sa façon de vivre, aurait dû beaucoup plus m’émouvoir qu’Anny, c’est le contraire qui s’est produit. Sûrement parce que la vie d’Anny, plus récente, est plus détaillée que celle de Mathilde. Et parce qu’Anny est bien plus proche de la narratrice, cela se ressent dans ses écrits (elle l’appelle Maman, tandis qu’elle appelle sa grand-mère Mathilde).

Le seul aspect qui m’a dérangé dans ce livre est la narration. J’étais parfois perdue entre les dialogues entre les personnages, les propres réflexions de l’auteure, et les réflexions mêmes des personnages. Car on peut avoir tout cela dans un même paragraphe, sans espace, sans guillemets. Alors certes les dialogues sont pour la plupart « pensés », car c’est l’auteure qui retranscrit ce qu’elle pense qui se soit dit, mais parfois j’étais un peu perdue.

A la recherche du passé, la narratrice nous fait voyager là où ses personnages ont vécu, de la Belgique à l’Italie, en passant par la France. On sent dans sa recherche qu’elle imagine les membres de sa famille en train de se prendre en photo, de marcher, de rire. Une telle nostalgie m’a beaucoup touché, car moi-même je m’imagine souvent, dans des lieux gravés de l’histoire de ma famille, tout ce qu’elle a pu y faire.

Ce livre a été pour moi une plongée dans deux destin de femmes avides de vie, qui se souciaient peu des convenances de leur époque, qui se sentaient vivantes grâce à l’Amour. J’ai été bouleversée par Anny notamment, qui passe d’héroïne à paria en quelques pages. Ou comment un mauvais acte peut remettre en cause toute une vie…

Je ne peux que vous conseiller ce joli roman, à la plume si particulière, mais qui a malgré tout su me bouleverser, m’attendrir (et me faire appeler ma grand-mère et ma maman) !

16/20

Publicités

7 réflexions sur “Une allure folle, d’Isabelle Spaak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s