Purge, de Sofi Oksanen

d74054158c4f832df69a1694e3ef95ebLe Cold Winter Challenge m’aura permis de réaliser de formidables lectures ! A fond dans l’ambiance hivernale, j’ai choisi de terminer le mois de février en lisant Purge, roman de Sofi Oksanen qui a fait beaucoup parlé de lui à sa sortie en 2010 (je suis très légèrement en retard…) et qui a rencontré un certain succès. J’en avais entendu de très bons échos, et suis tombée dessus en brocante, heureux hasard. Je l’ai donc ouvert avec beaucoup d’envies et d’attentes…

L’histoire
1992, fin de l’été en Estonie. L’Union soviétique s’effondre et la population fête le départ des Russes. Sauf la vieille Aliide, qui redoute les pillages et vit terrée dans sa ferme. Lorsqu’elle trouve dans son jardin Zara, une jeune femme que des mafieux russes ont obligée à se prostituer à Berlin, meurtrie, en fuite, elle hésite à l’accueillir. Pourtant, une amitié finit par naître entre Zara et elle. Aliide aussi a connu la violence et l’humiliation…

Ce que j’en ai pensé
Je dois l’avouer, cette lecture m’a un peu déçue. Je pensais vraiment bien aimer, même si dorénavant je modère mes attentes par rapport aux livres, mais là je n’ai pas réussi à accrocher.

Nous suivons les deux points de vue de Aliide, vieille dame seule habitant la forêt estonienne près d’un village quasi vide, qui retrouve un beau matin sur le pas de sa porte la jeune Zara, deuxième protagoniste de l’histoire narrée au temps présent. Car ce récit nous décrit en fait 50 ans de l’histoire de l’Estonie, des années 40 aux années 90, via l’histoire personnelle d’Aliide.

Et c’est là que rien ne va plus… Toute cette chronologie entre le passé, le présent, en plus des points de vue alternés entre Aliide et Zara, m’a perdue. Je réussissais globalement à resituer à chaque fois les événements sans retenir forcément toutes les dates, mais arrivée à la fin du roman ça m’a plus fatigué qu’intriguer. Alors oui ça fait planer un grand mystère sur la personnalité d’Aliide et le devenir de certains personnages secondaires, mais moi, en tant que lecteur, ça m’a également empêché d’être totalement embarquée par le récit.

C’est dommage car le propos du récit reste très poignant : le destin de deux femmes face à l’humiliation et à la peur quotidienne. L’une a affaire à la guerre et au régime soviétique, l’autre à la mafia et au trafic proxénétisme. Deux époques, deux femmes, deux histoires, deux façons d’y faire face. L’une ne compte que sur elle-même, l’autre cherche désespérément de l’aide.
On apprend par contre énormément de choses sur l’Histoire de l’Estonie, sur le régime soviétique sous Lénine et sous Staline, et ce côté historique est vraiment passionnant.

C’est vraiment cette ambiance lourde de peur et d’angoisse qui règne sur tout le récit, de la première aux dernières pages. Cela m’a beaucoup plu, j’aime les livres à ambiance. Toutefois, dans la même genre « ambiance glaciale », Le Village de Dan Smith m’a bien plus plu, même si l’histoire est totalement différente.

Autre soucis, je me suis plus attachée aux personnages secondaires qu’aux personnages principaux. J’aurais adoré avoir plus de détails sur Ingel et Linda, qui sont au centre de l’intrigue et sont pourtant traitées avec beaucoup de distance.

La fin m’a également un peu déçue, pas par sa finalité mais par la rapidité avec laquelle elle est traitée. En trois pages tout est fait, terminé, alors qu’on a quand même mis 50 ans à en arriver là !

Au final, je ne regrette pas du tout d’avoir lu ce roman, qui me tentait depuis des années. Toutefois, je reste un peu sur ma faim du fait de la construction narrative temporelle trop compliquée à suivre pour moi. L’histoire reste très dure donc très poignante et intéressante.

13/20

Publicités

10 réflexions sur “Purge, de Sofi Oksanen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s