Ma PALM du mois de Mai 2016

Le mois de Mai est déjà là. Plus on avance dans 2016, moins je vois le temps passer ! Cette année passe vraiment trop vite !

Pour le mois de Mai, ça y est, le soleil est là, le printemps est bien installé, les fleurs nous offrent leurs couleurs. Cette météo me donne donc envie de lire des livres aux couvertures printanières, avec des fleurs, des couleurs et des petites robes ! Cela marié avec les lectures de challenges et de clubs de lecture, et je me retrouve avec une PALM bien fournie (c’est peu de le dire) mais variée !

♠ La couleur du lait, de Nell Leyshon
Je compte lire ce roman historique pour le challenge « Un genre par mois », et pour le Club de lecture du Petit Pingouin Vert. J’en ai entendu CVT_La-couleur-du-lait_3185de bonnes comme de mauvaises critiques, mais ce court roman m’intrigue énormément !

En cette année 1831, Mary, une fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible et sévère, en bref, une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset. Simple et franche, lucide et impitoyable, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée travailler chez le pasteur Graham, afin de servir et tenir compagnie à son épouse, femme fragile et pleine de douceur. Elle apprend avec elle la bienveillance, et découvre avec le pasteur les richesses de la lecture et de l’écriture.. mais aussi l’obéissance, l’avilissement et l’humiliation. Finalement, l’apprentissage prodigué ne lui servira qu’à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Le Parfum, de Patrick Süskind
Ce roman traine dans ma PAL depuis des années et des années ! Donc quand j’ai vu que La le-parfum-712712Critiquante organisait une lecture commune sur ce livre, j’ai sauté sur l’occasion pour le sortir de ma bibliothèque !

Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n’avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s’agissait bien d’un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l’univers, car  » qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes « . C’est son histoire, abominable… et drolatique qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman qui, dès sa parution, eut un succès extraordinaire et est devenu très vite un best-seller mondial.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ One Piece,tome 78 : L’icône du mal, de Eiichiro Oda Tome_78_Couverture_VF_Infobox
Je continue tranquillement cette saga manga, qui me plait toujours énormément énormément ! C’est en plus une saga que je lis avec mon Amoureux donc c’est toujours un plaisir de partager mes lectures avec lui !

Luffy et ses compagnons entrent dans la dernière phase de la bataille visant à libérer le peuple de Dressrosa ! Tandis que les combats atteignent leur paroxysme, Luffy et Doflamingo se retrouvent enfin face à face ! Un duel qui promet d’être d’une violence inouïe…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Les cerfs-volants de Kaboul, de Khaled Hosseini
Ma soeur m’a prêté ce livre en novembre, il serait temps que je m’y mette… En plus, couv37639268depuis qu’elle l’a lu, c’est devenu son livre préféré, donc je ne peux que m’y intéresser ! En plus ça me permettra d’avancer dans deux challenges, le Big Challenge Livraddict et le Challenge ABC 2016 !

Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d’un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné pour ses origines à exécuter les tâches les plus viles. Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans une cité ouverte et accueillante. Ni la différence de leur condition ni les railleries des camarades n’entament leur amitié. Jusqu’au jour où Amir commet la pire des lâchetés…
Eté 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux Etats-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. « Il existe un moyen de te racheter », lui annonce la voix au bout du fil. Mais ce moyen passe par une plongée au coeur de l’Afghanistan des talibans… et de son propre passé.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ La vie passera comme un rêve, de Gilles Jacob
Je ne relis jamais mes livres, mais là ! Le Festival de Cannes, c’est ce mois-ci, donc j’ai eu envie de relire le récit de Gilles Jacob et ses anecdotes si particulières sur ce festival. Je l’ai lu il y a 7 ans, et j’ai hâte de redécouvrir toutes ces histoires maintenant que je connais 9782221087398davantage l’univers du cinéma !

Son image est indissociable de la  » montée des marches « , qui fait tant rêver chaque année sur la Croisette : depuis 1977, Gilles Jacob est l’âme et l’homme-orchestre du Festival de Cannes, dont il a fait le premier événement culturel du monde. Cet amoureux du Septième art dit joliment qu’il a eu  » deux vies : la biologique et la cinématographique, qui se sont toujours nourries l’une l’autre telles deux soeurs jumelles « . D’une enfance très marquée par la Deuxième Guerre mondiale (d’origine juive, il l’a en partie vécue caché dans un séminaire) aux coulisses de l’extraordinaire foire aux vanités qu’est le Festival de Cannes, ses souvenirs sont à l’image de cette  » double vie  » revendiquée : d’une rare élégance de style et de pensée. S’y mêlent à bride abattue aventures, mésaventures et scènes d’anthologie, servies par un générique éblouissant : Sharon Stone, Clint Eastwood, Woody Allen, Stanley Kubrick, Federico Fellini, Gérard Depardieu, Isabelle Huppert, Catherine Deneuve, Orson Welles…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ I heart New York, de Lindsey Kelk6202661
Pour la lecture en VO, j’ai choisi le premier tome de la saga ‘I heart’ de Lindsey Kelk. Oui, j’ai lu le tome 3 au mois de Janvier… La fille qui ne sait pas lire ses sagas dans l’ordre…! Mais ce n’est pas grave, je pense que je prendrai un grand plaisir à lire ce tome-ci, même si je connais déjà ce qui va s’y passer !

Pendant le mariage de sa meilleure amie, Angela surprend son fiancé dans les bras d’une autre. Munie d’une robe de demoiselle d’honneur, d’une paire de Louboutin et de son passeport, elle saute dans un avion à destination de New York. Sur place elle se lie d’amitié avec Jenny, l’adorable réceptionniste de l’hôtel où elle atterrit, s’offre le relooking du siècle, décroche un job de rêve. Sa nouvelle vie n’a pas fini de la surprendre : la voilà bientôt courtisée par un banquier et une rock star…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ California Dreamin’, de Pénélope Bagieu
J’ai lu toutes les œuvres de Pénélope Bagieu, et je suis son blog depuis des années. Quand couv32348197j’ai vu qu’une nouvelle BD allait être publiée, je me suis rendue à la librairie quasiment le jour de sa sortie… et je n’ai toujours pas pris le temps de la lire ! Je compte bien y remédier ce mois-ci, et je suis sure et certaine que je vais l’adorer !

Ellen naît en 1941 dans une famille juive de Baltimore et, petite déjà, rêve de devenir chanteuse. Sa voix est incroyable, mais sa personnalité aussi excentrique qu’attachante cache une faille de taille : Ellen est boulimique. Et grosse. Trop grosse pour espérer un jour devenir une star. Pourtant quand, à 19 ans, elle devient Cass Elliot, c’est pour échapper à son avenir de vendeuse de pastrami et tenter sa chance à New York ! C’est là que, happée par la folk de l’époque, Cass tombe amoureuse de Denny, le chanteur des Journeymen…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Spirales, de Tatiana de Rosnay
J’avais adoré ‘Elle s’appelait Sarah’, que j’ai lu il y a déjà bien longtemps, et j’ai donc eu spirales-605290envie de relire un livre de Tatiana de Rosnay. Le seul dans ma PAL est ‘Spirales’, donc allons-y ! Il est très court, et me permettra d’avancer dans mon Challenge ABC 2016 !

Hélène, la cinquantaine paisible, mène une vie sans histoire auprès de son mari, de son fils, de sa fille et de ses petits-enfants. Hélène est une épouse modèle, une femme parfaite. Un jour d’été caniculaire à Paris, sur un coup de tête, elle cède aux avances d’un inconnu. L’adultère vire au cauchemar quand, au lit, l’amant sans nom meurt d’une crise cardiaque. Hélène s’enfuit, décidée à ne jamais en parler, et surtout, à tout oublier. Mais, dans son affolement, elle laisse son sac à main… avec ses papiers. Happée par une spirale infernale, Hélène ira très loin pour sauver les apparences. Très loin, mais jusqu’où? Dans ce roman au suspense hitchcockien, Tatiana de Rosnay explore les arcanes de la bonne conscience et la frontière fragile entre le bien et le mal.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Notre-Dame de Paris, de Victor Hugocouv4289576
Cette année, j’avais pour résolution de me remettre aux classiques. Bon, pour le moment, à part Anna Karénine et L’Attrape-Coeurs, je n’ai pas vraiment respecté ma résolution… J’ai donc décidé de participer au BookClub de Livraddict, qui a sélectionné Notre-Dame de Paris comme lecture du mois ! Je n’ai lu que la poésie de Victor Hugo, au lycée, et je n’adhère pas du tout à la poésie. Donc j’ai très hâte de découvrir ce roman, qui traine dans ma PAL depuis des années. C’est une belle brique, je pense le prendre comme livre de chevet et avancer tout doucement tous les jours, tout au long du mois.

Dans le Paris du XVe siècle, une jeune et superbe gitane appelée Esméralda danse sur le parvis de Notre Dame. Sa beauté bouleverse l’archidiacre de Notre-Dame, Claude Frollo, qui tente de l’enlever avec l’aide de son sonneur de cloches, le malformé Quasimodo. Esmeralda est sauvée par une escouade d’archers, commandée par le capitaine de la garde Phoebus de Châteaupers…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Certaines n’avaient jamais vu la mer, de Julie Otsuka
J’ai reçu son livre pour mon anniversaire, et sa magnifique couverture m’appelle dès que je passe devant. Je ne peux plus attendre, je le lis !9782264060532 En plus, je l’avais sélectionné dans mes envies de printemps !

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l’Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C’est après une éprouvante traversée de l’Océan pacifique qu’elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.
À la façon d’un chœur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d’exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l’humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu’au silence de la guerre et la détention dans les camps d’ internement – l’État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l’oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n’avaient jamais existé.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Respire, d’Anne-Sophie Brasme
Comme pour le roman précédent, depuis que j’ai acheté ce court roman, j’ai trop trop trop envie de le lire ! Et je trouve qu’il se plie très bien à la saison du printemps (bah oui, la fille est en robe sur la couverture !), donc c’est le moment parfait pour le lire !81BtKFnDscL

Ce roman est l’histoire d’une fulgurante amitié qui tourne au drame. Charlène, jeune adolescente de 13 ans un peu effacée, entre en classe de cinquième. Dès le premier jour de la rentrée, Sarah, nouvelle dans l’établissement, fait sensation auprès de tous les élèves, séduits par cette fille à la personnalité magnétique. Charlène la regarde avec admiration et haine mélangées. Finalement les deux jeunes filles se lient d’amitié. Une amitié merveilleuse, complice, invulnérable, du moins du point de vue de Charlène pour qui Sarah est la lumière de ses journées. Mais les choses s’enveniment brusquement : après les vacances d’été, Sarah, devenue jeune fille, affiche une soudaine indifférence pour Charlène. Son corps a mûri, désormais elle se maquille… Désespérée, Charlène tente de reconquérir Sarah. Commence alors une relation perverse entre les deux adolescentes : Sarah va exercer un pouvoir quasi sadique sur sa « meilleure amie », Charlène, qui accepte de tout subir : humiliations publiques, reproches incessants, dédain et mépris. Jusqu’au jour où la jeune timorée décide de mettre fin à cette situation étouffante et de passer à l’acte… Et c’est de la prison où elle est incarcérée que Charlène nous raconte cette histoire.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Les derniers jours de Rabbit Hayes, d’Anna McPartlin
Des petites fleurs, des critiques plus qu’élogieuses, il ne m’en fallait pas plus pour acheter ce livre à Livre Paris, et pour vouloir le lire très rapidement !les-derniers-jours-de-rabbit-hayes-720947

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ La théorie de la contorsion, de Margaux Motin9782501063876
Après Pénélope Bagieu, c’est Margaux Motin qui est ma dessinatrice chouchou ! J’ai emprunté le tome 2 de sa saga à la médiathèque; j’ai lu le tome 1 il y a deux mois et j’avais beaucoup aimé, donc pourquoi pas lire la suite maintenant ?! C’est frais, sympathique, drôle, et ça se lit vite ! Décidement, Mai est le mois du graphisme !

J’aurais adoré être ethnologue (tome 2)… décrit de façon humoristique les aventures parentales, professionnelles de Margaux Motin : cette trentenaire doit mener de front sa vie de femme mariée à un fan de jeux vidéo qui ne comprend décidément rien à la mode, son rôle de jeune maman d’une petite fille adorable mais envahissante, et sa carrière d’illustratrice freelance décontractée mais désespérément solitaire. La chronique tendre et drôle d’une femme moderne…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

♠ Le puits des mémoires, tome 1 : La traque, de Gabriel Katzle-puits-des-memoires,-tome-1---la-traque-1561132
Mon amoureux avait adoré Aeternia, donc je lui ai emprunté le premier tome de la saga Le puits des mémoires à la médiathèque. Si j’ai le temps, avant de le rendre, je tenterai de le lire aussi !

Trois hommes se réveillent dans les débris d’un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d’eux n’a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l’autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

Les heures souterraines, de Delphine de Vigan
Ma première fois avec Mme De Vigan, ça se fête ! Ma sœur, qui m’a prêté ce roman (oui, encore !) ne l’a pas apprécié plus que ça… Je pense que ce n’est pas son meilleur livre, mais je souhaite quand même m’y plonger pour découvrir sa si fameuse plume ! Je devais le lire le mois dernier, mais je n’ai pas eu le temps finalement…519B1z8CfZL._SX307_BO1,204,203,200_

Chaque jour, Mathilde prend la ligne 9, puis la ligne 1, puis le RER D jusqu’au Vert-de-Maisons. Chaque jour, elle effectue les mêmes gestes, emprunte les mêmes couloirs de correspondance, monte dans les mêmes trains. Chaque jour, elle pointe, à la même heure, dans une entreprise où on ne l’attend plus. Car depuis quelques mois, sans que rien n’ait été dit, sans raison objective, Mathilde n’a plus rien à faire. Alors, elle laisse couler les heures. Ces heures dont elle ne parle pas, qu’elle cache à ses amis, à sa famille, ces heures dont elle a honte. Thibault travaille pour les Urgences Médicales de Paris. Chaque jour, il monte dans sa voiture, se rend aux adresses que le standard lui indique. Dans cette ville qui ne lui épargne rien, il est coincé dans un embouteillage, attend derrière un camion, cherche une place. Ici ou là, chaque jour, des gens l’attendent qui parfois ne verront que lui. Thibault connaît mieux que quiconque les petites maladies et les grands désastres, la vitesse de la ville et l’immense solitude qu’elle abrite. Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions. Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser. Un jour de mai. Autour d’eux, la ville se presse, se tend, jamais ne s’arrête. Autour d’eux s’agite un monde privé de douceur.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

Ne lâche pas ma main, de Michel BussiNe-lâche-pas-ma-main-Michel-Bussi
A force de discuter lecture, ma collègue m’a prêté ce roman qu’elle a beaucoup aimé ! Ce sera la découverte de la plume apparemment si prenante de Michel Bussi pour moi ! Je n’ai pas eu le temps de le lire en Mars, ni en Avril, je prévois donc de le lire en Mai (je vais réussir à prendre le temps de le lire un jour c’est promis) !

Soleil, palmiers, eaux turquoise de l’île de La Réunion et un couple amoureux. Cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. La femme disparaît de sa chambre d’hôtel. Son mari, soupçonné du meurtre, s’enfuit en embarquant leur gamine de six ans. Le plan Papangue, équivalent insulaire du plan Epervier, enclenche une course-poursuite vite ponctuée de cadavres, dans un décor prodigieux et au cœur de la population la plus métissée de la planète.
^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le chant de Dolores, de Wally Lamb
Je compte lire ce roman dans le cadre du Challenge ABC 2016. Puis le rendre aussi à ma sœur, qui me l’a fortement recommandé ! J’ai hâte de découvrir la plume de Wally Lamb ! J’avais prévu de le lire le mois dernier, mais je n’ai vraiment pas eu le temps…le-chant-de-dolores-3736933

Dolorès Prize a onze ans lorsque son père les quitte, sa mère et elle, et treize lorsqu’elle est violée par le locataire de sa grand-mère chez qui elle habite désormais. Blessée, humiliée, elle vit repliée sur elle-même, se gavant de nourriture et de feuilletons télévisés, et c’est une adolescente obèse et mal dans sa peau qui entrera à l’université.
Maniant le sarcasme et l’humour noir comme des remèdes à sa souffrance, Dolorès raconte le calvaire de ses années d’études : l’abîme de solitude dans lequel elle s’enfonce, à l’âge où ses camarades vont de fêtes en flirts, et son besoin désespéré d’amour et de tendresse qui finira par la conduire au bord du gouffre…
Le combat qui l’attend sera le plus difficile : apprendre à s’accepter, seul moyen pour elle de survivre et, pourquoi pas, de renaître…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le chuchoteur, de Donato Carrisi
Je compte lire ce roman dans le cadre du Sugar Books Club, qui consacre son thème couv64847471mensuel au thriller ! Ça tombe bien, j’avais acheté ce livre au moment d’Halloween l’année dernière, une bonne occasion de le sortir de ma PAL. Et un petit thriller de temps en temps, ça ne fait pas de mal !

Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…
^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le secret du mari, de Liane Moriarty51+fxHz09cL._SX336_BO1,204,203,200_
Un roman qui me tente depuis plusieurs semaines, et qui a, par un heureux vote, été élu lecture du mois par le Our Pretty Books Club ! Je me fais une joie de l’emprunter à la médiathèque et de le lire, car il m’intrigue énormément !

Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête… John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.

^^^^^^^^^^^^^^^^^

Outlander, tome 1 : Le Chardon et le Tartan, de Diana Gabaldon
Un roman dont j’entends parler depuis des mois et des mois, et qui me fait donc envie depuis des mois et des mois, malgré sa taille impressionnante. Je l’ai acheté ce mois-ci, et Outlander-de-Diane-Gabaldonj’espère pouvoir démarrer la saga en Mai. Ce livre sera très probablement la lecture du mois du club de lecture Book’in’osaure en plus !

Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain…

^^^^^^^^^^^^^^^^^

Orange, tome 3, d’Ichigo Takanoorange-3-akata
Une saga manga que j’adore, et que je suis ravie de pouvoir continuer ce mois-ci ! J’ai tellement hâte de retrouver Naho, et cet univers si mélancolique ! Ce sera une de mes premières lectures du mois, c’est certain !

Suite à l’incroyable révélation que Suwa lui a faite, Naho est troublée! Car si elle a conscience qu’elle ne peut répondre aux sentiments de son ami, elle sait aussi désormais qu’il sera son meilleur allié pour changer le futur de Kakeru. Mais a-t-elle seulement le droit d’abuser de la gentillesse de Suwa, alors que son amour pour Kakeru pourrait bien être sur le point de se concrétiser ?
^^^^^^^^^^^^^^^^^

Orange, tome 4, d’Ichigo TakanoOrange, tome 4
Et après le tome 3, forcément, j’aurai envie de lire le tome 4 ! Je Fais donc bien d’aller l’emprunter à la médiathèque n’est-ce pas ?! Le souci c’est qu’ils n’ont pas encore acheté le tome 5… Je n’aurai donc pas le mot de la fin ce mois-ci !

Naho et Kakeru se sont enfin avoués leur amour. Mais les deux adolescents ne savent pas encore vraiment comment se comporter, l’un vis-à-vis de l’autre, et ce que signifie le fait de « sortir ensemble ». L’arrivée imminente de la course de relais pourrait bien donner un coup de pouce à leur relation naissante… À moins que l’absence de la mère de Kakeru ne se fasse trop cruellement sentir ?
^^^^^^^^^^^^^^^^^

Voici les 22 livres que je souhaite lire ce mois-ci ! Il y a quelques jours fériés, un tout petit peu de congés, et quelques uns de ces livres ou graphiques sont courts et seront lus très rapidement, donc il y a peut-être moyen que j’arrive en lire une bonne partie…! Mais bon, je ne me fais pas trop d’illusions non plus, je n’arriverai pas à tout lire…

Et vous, qu’avez-vous prévu de lire ce mois-ci ?

Publicités

16 réflexions sur “Ma PALM du mois de Mai 2016

  1. Une belle PALM !! Outlander fera parti de la mienne aussi en lecture commune, je me lance dans la saga « Les sœurs Grimm » pour un challenge dont le thème du mois est les adaptations des contes des frères Grimm et pour le reste je vais voir cela demain au calme 🙂
    J’espère que « Le parfum » te plaira il m’avait profondément marqué parfois long dans certaines scènes mais dans l’ensemble c’est une sacré œuvre et je l’adore !! Je n’ai lu aucune de tes autres lectures de prévues même si j’ai entendu parlé de certaines donc j’ai hâte de lire tes avis dessus :p
    Bon mois de lecture à toi !

    Aimé par 1 personne

  2. Je te souhaite un beau mois de mai. Je n’ai pas Les heures souterraines ni Spirale, je note. J’aimerais beaucoup lire Le secret du mari. Je l’ai lu il y a longtemps mais je me souviens avoir aimé Le parfum. 🙂 De beaux avis en perspective ! Chouette !

    Aimé par 1 personne

  3. Moi aussi je suis inscrite au book club de Livr’addict. Je compte commencer Notre dame 15 jours avant, histoire de me laisser de la marge. Sinon pour le livre de De Vigan, effectivement, ce n’est pas son meilleur même si je n’ai pas lu tous ses livres. Il est assez angoissant celui-là. Je l’ai bien aimé même si j’en garde pas un souvenir joyeux. Pour Respire, j’ai vu le film et j’ai beaucoup aimé. Je te souhaite un bon mois de mai (il sera bien rempli à ce que je vois 😉 )

    Aimé par 1 personne

    • Ah il est angoissant le De Vigan ? Ah je verrai alors, tu m’intrigue !
      J’ai hâte de commencer Respire, il me tente depuis trop longtemps je devais le sortir, c’était un besoin vital !
      Notre Dame de Paris me fait peur, j’espère que Victor Hugo saura l’embarquer dans son histoire…

      Aimé par 1 personne

  4. C’est vachement ambitieux comme PALM, t’as quelques beaux pavés là-dedans XD Je te souhaite de réussir à en lire le plus possible ! 😉
    J’ai fini La couleur du lait en début de soirée personnellement, pour le book club aussi (vu qu’on a pas nos noms de blogs sur la page FB, on ne sait pas trop qui est qui haha). Je ne dirais rien, mais j’espère qu’il te plaira !
    J’ai Le Parfum dans ma PAL depuis un moment, il va falloir que je me décide un de ces quatre à le sortir de là.. Certaines n’avaient jamais vu la mer est plutôt chouette aussi ! C’est une écriture un peu particulière mais c’est très poétique 🙂
    Il faut que j’attaque Orange aussi.. Et Les derniers jours de Rabbit Hayes.. Et California Dreamin.. Et Outlander.. Rhaaa j’ai trop de choses à lire XD
    Bon courage en tout cas ! Des bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s