Le Chuchoteur, de Donato Carrisi

Quand j’ai vu que la lecture du mois du Sugar Books Club était Le Chuchoteur, je n’ai pas hésité à le sortir de ma PAL ! J’avais acheté ce thriller il y a quelques mois, et c’était l’occasion parfaite de l’en sortir (il n’aura pas traîné trop longtemps !) ! Je l’avais acheté couv64847471car j’avais entendu d’excellents avis sur ce livre, et j’adore lire des thrillers de temps à autre. Ma référence est Michael Connelly, mais je souhaite justement m’ouvrir à d’autres auteurs, et je n’avais pas lu de thriller de type « gros psychopathe / meurtres horribles » depuis longtemps !

L’histoire
Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Mon avis
Et bien ma foi, je pense que Michael Connelly a été détrôné pour le coup. J’ai trouvé Le Chuchoteur absolument magistral ! J’ai été captivée de la première à la toute dernière ligne, j’ai trouvé l’intrigue et l’enquête incroyables, tous les personnages sont intéressants et sont très importants dans le développement de l’histoire, et le tueur est pour le coup vraiment totalement dérangé ! Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce livre une excellente lecture, et ce fut le cas !

J’ai adoré le personnage principal du roman, Mila Vasquez. Elle a une personnalité bien à elle, qui la rend à la fois très attachante mais également assez distante, et ce jeu de distance et de mystère est assez intéressant. Elle se retrouve embarquée dans une affaire de meurtres de fillettes avec une équipe d’agents spéciaux très soudée, menée par un criminologue civil avec qui elle va nouer une relation particulière. Les liens de Mila avec chaque membre de l’équipe sont très bien décrits, et on apprend à les connaitre en même temps qu’elle.

L’enquête est tout simplement terrible. Des enlèvements de fillettes, dont on retrouve les bras gauche enterrés quelques jours plus tard. La découverte des corps suit, avec à chaque fois des mises en scène ignobles. Au fur et à mesure de la découverte des corps, on suit les suppositions de l’équipe sur le profil du tueur du point de vue de Mila, en même temps que l’intégration de Mila dans l’équipe, les échanges entre un directeur de pénitencier et le procureur, et le point d’une petite fille dont on ne connait pas l’identité. Voilà comment est construit le récit, et tout s’imbrique à la fin pour former une histoire à couper le souffle !

Des rebondissements ont lieu quasiment à chaque fin de chapitre, surtout à partir des 2/3 du livre, et plusieurs fois je me suis retrouvée totalement abasourdie et bouche bée en lisant, à devoir fermer le bouquin pour reprendre les esprits et essayer de tout remettre en ordre. Et même si j’essayais de deviner qui pouvait être Le Chuchoteur, aucune de mes suppositions n’a tenu la route ! Jusqu’à la toute fin, à la dernière ligne du livre, j’ai été surprise et soufflée ! Franchement, je n’ai qu’une envie, LIRE LA SUITE et vite !

Par contre, je ne sais pas pourquoi, mais ça n’a pas été un coup de cœur. Pourtant je recommanderais ce livre à tout le monde, mais je ne sais pas je ne le ressens pas comme tel… Peut-être que dans quelques jours je me dirai « Mais si en fait, c’est un gros coup de coeur ! ». Mais pour le moment non, car même si j’étais à fond dans l’histoire, je ne me suis pas surprise à vouloir le finir totalement pour connaitre le fin mot de l’histoire, j’aurais pu le poser en cours de lecture pour démarrer un autre livre, je ne mourrais pas d’envie à la fin de ma journée de travail d’ouvrir le livre et de le continuer. D’où la pépite de lecture, mais pas le coup de cœur.

Dans tous les cas, je recommande à 2316465% ce roman, très bien construit, très bien écrit, avec des scènes bien glauques, avec une fin de fifou !

19/20

Publicités

16 réflexions sur “Le Chuchoteur, de Donato Carrisi

  1. J’ai adoré ce livre, c’est un des meilleurs que j’ai lu du genre pour le moment. L’histoire est haletante et j’ai été réellement surprise par les révélations que l’auteur distille au fur et à mesure. Ça m’a donné envie de lire d’autres livres de cet auteur comme L’Écorchée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s