Elle, de Paul Verhoeven

464442.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxIl y a des films qui nous intriguent sans pour autant nous tenter. Elle fait partie de ces films-là. Une histoire très sombre, une bande-annonce très sobre, et surtout Isabelle Huppert qui est loin d’être une de mes actrices préférées. Toutefois, poussée par ma disponibilité du fait de mes congés, de sa sélection au Festival de Cannes et de bonnes critiques que j’ai pu lire, je me suis laissée tenter…

L’histoire
Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d’une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d’une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s’installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer.

Mon avis
Excellente surprise que ce film, qui m’aura tout de même bien mis mal à l’aise à certains moments. Mal à l’aise du fait de son héroïne principale, très très particulière, jouée par une Isabelle Huppert qui, je dois bien l’avouer, est parfaite dans le rôle ! Michèle est une femme tordue : fille d’un psychopathe emprisonné pour avoir commis 27 meurtres, dirigeante d’une boîte de développement de jeux vidéo, mère d’un jeune homme complètement paumé, jalouse maladive et possessive avec les hommes qu’elle charme, elle est seule. Sa vie bascule quand elle se fait sexuellement agresser chez elle par un individu masqué, qui la relance par la suite… S’en suit une enquête menée par Michèle sur l’identité de cet individu, et un jeu très particulier avec son agresseur…

342104

Le film nous met tout de suite dans l’ambiance dès la scène d’ouverture : le viol. C’est fort, violent, rapide, on est déjà à bout de souffle rien qu’après cette scène. Puis on découvre le quotidien de Michèle qui, mystérieusement, ne s’ouvre que tardivement à ses amis de cette agression. Et on découvre rapidement que ce quotidien n’est composé que d’hommes (à part sa meilleure amie et sa mère, avec qui elle entretient des relations très particulières), dont beaucoup sont susceptibles d’être l’agresseur. Car Michèle aime plaire, quitte à trahir sa meilleure amie en couchant avec son mari « juste comme ça », ou en tentant de faire capoter la nouvelle idylle de son ex.

Mais là où le film devient le plus tordu, c’est pendant sa seconde partie, quand Michèle découvre qui l’a agressé. Déjà que je la trouvais assez dingue, là on a atteint un summum dans l’incompréhension. Car évidemment que je ne la comprenais pas, je ne partage pas son histoire, son passé. C’est une dominante, qui s’est construite toute seule autour d’un passé ignoble, et pour qui le sexe n’est pas un aboutissement mais uniquement un instinct.
Pour tout ça, Michèle a un rapport à la réalité assez déroutant, elle ne sait pas faire face à ses problèmes et n’arrive pas à assumer ce qui lui arrive. Elle ne pense qu’à prendre un café quand sa belle-fille accouche, et à dire « Mais c’est pas vrai ? » quand sa mère tombe d’une crise cardiaque. Et c’est cette évolution dans le rapport à la réalité que l’on va suivre, et pas uniquement dans sa relation avec son agresseur mais aussi dans ses relations avec ses proches.
Bref, vous l’aurez compris, Elle n’est pas seulement un film sur le viol, il va bien plus loin.

045630.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Côté réalisation, c’est très propre au niveau des plans. Les lumières sont assez sombres pour souligner l’ambiance du film et de la vie de Michèle. Mention spéciale pour le casting, qui est parfait ! Virginie Efira m’a totalement convaincue en voisine attentionnée catholique, de même que Laurent Lafitte qui est étonnant.

Je n’ai pas vu les 2 heures de film passer, j’ai été embarquée dans toute cette tourmente, et je suis ressortie de cette séance à la fois dérangée mais convaincue.

16/20

Publicités

7 réflexions sur “Elle, de Paul Verhoeven

  1. j’ai vu la Bande annonce, et cela m’a déjà un peu chamboulé, donc je ne pense pas aller le voir .. mais ta chronique est tellement réussie que tu m’as presque convaincu 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s