Madame Bovary, de Gustave Flaubert

Quand on me parle de littérature classique, je ne sais pas vous, mais moi je pense tout de 9483425147suite « Ennui » et « Longueurs » : une écriture assez dense pour une histoire assez molle. Toutefois, j’ai pas mal de classiques dans ma PAL, vestiges de lectures scolaires de mes sœurs notamment, que je me fais un devoir de découvrir. Car je me dis que si on les étudie encore aujourd’hui, ce n’est pas pour rien. Dans cette optique, j’ai sorti de ma Pile A Lire Madame Bovary du renommé Gustave Flaubert, donc je ne connais que très peu les œuvres (et non, je ne l’ai pas étudié au lycée !).

L’histoire
Pour son malheur, Emma Bovary est née femme et vit en province. Mère de famille contrainte de demeurer au foyer, elle mène une existence médiocre auprès d’un mari insignifiant. Pourtant, Emma est nourrie de lectures romantiques et rêve d’aventures, de liberté et surtout de passion. L’ennui qui la ronge n’en est que plus violent, au point de la pousser à l’adultère.

Extrait
« Au fond de son âme, cependant, elle attendait un événement. Comme les matelots en détresse, elle promenait sur la solitude de sa vie des yeux désespérés cherchant au loin quelques voile blanche dans les brumes de l’horizon. Elle ne savait pas quel serait ce hasard, le vent qui le pousserait jusqu’à elle, vers quel rivage il la mènerait, s’il était chaloupe ou vaisseau à trois ponts, chargé d’angoisses ou plein de félicités jusqu’aux sabords. Mais chaque matin, à son réveil, elle l’espérait pour la journée… »

Mon avis
Ma lecture de ce roman a été à la fois passionnante, douce, languissante et énervante. Plusieurs état de lecteur dus à une seule cause : l’héroïne. Car Emma Bovary est une héroïne rare, toute en ambigüité et en susceptibilité. Je ne l’ai pas beaucoup aimé, et je pense que personne ne peut l’aimer tellement elle est égoïste. Mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être en empathie avec elle, car plus de 150 ans après l’écriture de ce roman, on ne peut que porter un regard bien triste sur la condition de la femme dans la France pleine de « bonnes » mœurs du XIXème siècle.

Car j’ai davantage lu ce roman comme une critique des mœurs du siècle que comme un pamphlet contre les femmes. Emma, bien qu’élevée au couvent, ne se sent pas d’affection religieuse particulière. Elle espère vivre sa vie, des émotions particulières, des rencontres prolifiques, aimer, savourer, profiter. Alors quand son mariage ne s’avère pas à la hauteur de ses attentes, elle s’écroule et part en vrille. Elle se mènera seule à sa perte, non sans répercussion sur son entourage, notamment ceux qu’elles estime le moins.

Malgré quelques longueurs, inévitables dans la lecture des classiques, j’ai beaucoup apprécié la plume de Flaubert. En décrivant les aventures d’Emma, il nous brosse un portrait peu reluisant des mœurs de la France de son siècle, très étriquées et sans aucun sens que la coutume pour la plupart. Il n’hésite pas à confronter les points de vue de ses personnages secondaires, donnant un côté critique particulier à son œuvre.

J’ai beaucoup apprécié me plonger dans ce roman, dont la lecture a été douce et aussi vaporeuse que les robes de son héroïne.

15/20

Je compte d’ailleurs me procurer prochainement le film Madame Bovary, version Mia Wasikowska ! La bande-annonce me donne envie, pas vous ?

Publicités

23 réflexions sur “Madame Bovary, de Gustave Flaubert

  1. J’ai prévu de relire ce roman avant la fin de l’année 🙂 je t’avoue que je ne l’avais pas du tout aimé la première fois (la faute au climat pesant, pessimiste) mais j’avais 16-17 ans. Je vais voir si mon avis aura changé avec le temps.

    Aimé par 1 personne

  2. Le film ne me tente pas tant j’ai été enchantée par ce roman. J’ai adoré, mais contrairement à toi, au lycée j’étais ravie d’apprendre qu’on allait lire Le Rouge et le Noir (si tu veux du superbe, des sentiments et pleins de choses qui se passent, c’est nickel !). Mais Madame Bovary est en effet une excellente lecture de vacances 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai étudié ce livre cette année, et je l’ai détesté lors de ma lecture ! Mais une fois étudiée et bien décortiquée, l’histoire devient plus intéressante et on comprend tout ce que Flaubert a voulu faire. J’ai tellement aimé l’étudier que j’aimerais même le relire ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s