Le temps des secrets, de Marcel Pagnol

J’ai eu le bonheur de lire La Gloire de mon père et Le château de ma mère il y a 4 ans, et couv50493593depuis, Marcel Pagnol est devenu l’un de mes auteurs chouchou. Ses souvenirs d’enfance me rappellent les miens, et chaque lecture de cette « saga » est comme la madeleine de Proust, synonyme de nostalgie. Mais pas une nostalgie triste, au contraire, une nostalgie teintée des odeurs de thym et de la lumière du Sud de la France, là où je passais tous mes étés étant petite.
C’est donc avec une grande joie et pas mal d’attente que j’ai ouvert le tome 3 du Temps des Secrets… et une fois de plus, Marcel Pagnol a su m’emporter en Provence !

L’histoire
Marcel Pagnol grandit et poursuit de nouvelles vacances d’été dans les collines du Garlaban, ensuite ce sera le moment d’entrer au Grand Lycée de Marseille (le Lycée Thiers). Et entre cette rentrée de grand garçon et ce début des vacances, milles tracas, milles secrets vont venir émailler ces tendres moments à la Bastide Neuve.
Au fil des rencontres, Pagnol apprend avec fierté ce qu’est la vie, les amis, les chagrins. De cette période charnière après l’enfance inconsciente, « Le temps des secrets » donne les éléments de réflexion.

Mon avis
Encore une fois, la belle plume de Marcel Pagnol a su me transporter, me faire redécouvrir des odeurs, des paysages, des sensations, et me rappeler ce que c’est que d’être enfant. J’ai passé beaucoup d’étés dans le Sud de la France, pas réellement dans la garrigue provençale, mais pas loin… Donc forcément, je me suis retrouvée dans le personnage de Marcel. Du moins au début du roman…

Car au fil des pages, on se rend compte que Marcel glisse petit à petit vers l’adolescence. Et commence à avoir les hormones en ébullition devant les jolies filles ! Certains passages m’ont beaucoup fait sourire, et m’ont rappelé mes premiers émois amoureux, comme tout n’est souvent que mirage quand on n’a que 11 ans.

Puis arrive la rentrée au collège, avec les nouvelles têtes, la difficulté de trouver sa place, le jardin secret que l’on protège à l’écart de sa famille. Là aussi je me suis reconnue dans beaucoup d’anecdotes et d’appréhensions.

Toutefois, je dois dire que j’ai un peu moins apprécié ce tome-ci que les deux précédents. Parce que la petite enfance est plus poétique que l’adolescence sans doute… Et que je reste une fille (enfin, une femme comme dirait mon Amoureux… et mon âge aussi…), et donc que quelques petites choses m’ont davantage fait lever au ciel qu’attendrie.

16/20

Publicités

5 réflexions sur “Le temps des secrets, de Marcel Pagnol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s