La Maîtresse de Guerre, de Gabriel Katz

Il y a quelques mois, j’ai découvert Gabriel Katz avec sa saga du Puits des Mémoires, que j’ai la-maitresse-de-guerre-514540beaucoup apprécié, et depuis j’ai très envie de découvrir ses autres romans. Je possèdes les deux tomes d’Aeternia, qui seront lus l’année prochaine, et j’avais envie de découvrir La Maîtresse de Guerre, un one-shot avec, cette fois, petite originalité, une héroïne comme personnage principal. Et quand La tête dans les livres a proposé de le lire en lecture commune, j’étais doublement motivée à le commencer !

L’histoire
Fille de maître d’armes, Kaelyn rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles.  Il va falloir lutter. Alors elle s’engage dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes…

Mon avis
J’aime énormément Gabriel Katz, je trouve que c’est un excellent auteur de fantasy qui réussit à créer des histoires sympathiques, des personnages intéressants, et à donner beaucoup d’attrait à ses écrits grâce à toute l’action qu’il y instille. Mais je dois malheureusement avouer que La Maîtresse de Guerre a été une petite déception…

Pour commencer, je ne me suis pas du tout attaché à l’héroïne principale, ni à aucun autre personnage de ce roman d’ailleurs. Ils sont trop lisses, trop en surface, pas suffisamment creusés à mon goût, et j’ai été un peu déçue à ce niveau-là. Les relations entre les personnages sont aussi un peu « bateau », il n’y a rien de surprenant, et j’ai même trouvé la partie romance dérangeante tellement je n’adhérais pas au duo Kaelyn/Hadrian. C’est dommage, car le personnage de Hadrian, notamment, aurait mérité un traitement beaucoup plus en profondeur de sa personnalité si particulière.

J’ai bien aimé l’univers mis en place par l’auteur, mais de la même manière, j’ai trouvé que certains éléments n’étaient pas suffisamment expliqués : les différences culturelles entre les peuples du nord, le rôle du sultan, etc. La différence gentils/méchants est trop marquée, et un peu caricaturale.

Toutefois, je comprends ces petits défauts : le livre est un one-shot, qui fait moins de 450 pages. Il est donc difficile d’y faire apparaître l’histoire des peuples, ou de trop s’épancher sur tel ou tel personnages. Car l’auteur laisse une place énorme à l’action dans son livre, ce qui est très très appréciable. Les pages défilent, les situations évoluent rapidement (parfois trop même, je pense notamment à la fin…), et on ne s’ennuie pas une seule seconde !

J’ai trouvé que ce roman portait également des valeurs féministes très fortes, ce que j’ai énormément apprécié. Kaelyn souhaite être traité d’égale à égal avec le reste des soldats, et réussi à se faire respecter en tant que guerrière. L’aspect très macho des hommes, surtout des soldats, est largement dénoncé, et j’ai apprécié qu’ils se fassent mettre en respect par la suite.

Au final, je garde un souvenir plutôt positif de ce roman, même s’il a des défauts qui m’ont empêché de le dévorer totalement ! Et j’avoue que, vu que c’est Gabriel Katz, j’en attendais beaucoup… peut-être un peu trop…

14/20

Roman lu en lecture commune avec La tête dans les livres : cliquez ici pour retrouver sa chronique

Publicités

15 réflexions sur “La Maîtresse de Guerre, de Gabriel Katz

  1. Oh c’est dommage, même si je comprends pourquoi ça n’a pas été un coup de cœur pour toi. La romance aussi j’avais pas trop adhéré mais ça ne m’a pas plus dérangé que ça pour le coup. J’ai bien aimé ce one shot en général mais vu que c’était mon tout premier roman de Gabriel Katz je n’avais pas de très grandes attentes, ce qui m’a permis de plus l’apprécier je pense 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s