Le Piano Oriental, de Zeina Abirached

Il y a quelques semaines, j’ai décidé de participer au Prix Littéraire des Chroniqueurs Web arton31116(cliquez ici pour accéder à la page Facebook du prix). J’ai donc mis à contribution mon abonnement à la médiathèque et suis allée emprunter des livres et des bandes-dessinées pour pouvoir découvrir un maximum d’ouvrages issus de la sélection. Et quand le week-end à 1000 est arrivé, j’ai trouvé opportun de lire une BD ! Mon choix s’est donc porté sur Le Piano Oriental, objet livre sublime qui me tentait depuis pas mal de mois !

L’histoire
Un récit inspiré de la vie de son ancêtre, inventeur d’un nouvel instrument de musique dans le Beyrouth des années 1960. Folle tentative pour rapprocher les traditions musicales d’Orient de d’Occident, ce piano au destin méconnu n’aura vu le jour qu’en un seul exemplaire, juste avant que la guerre civile ne s’abatte sur le Liban.

Mon avis
Je sens que ce prix littéraire va me faire découvrir de petites merveilles…!!! Moi qui suis peu adepte de la bande-dessinée, je prends beaucoup de plaisir à découvrir de beaux ouvrages comme Le Piano Oriental.

Le gros atout de cette BD est son originalité, autant au niveau de l’histoire que dans sa forme. Certaines pages sont en effet dédoublées, et on se retrouve avec des planches sublimes qui s’étalent sur quatre feuilles, ce qui ponctue la lecture d’un certain émerveillement. J’ai également beaucoup apprécié les dessins, et même si parfois j’avais un peu de mal à faire la distinction entre certains personnages féminins, l’originalité est bien là, de même qu’une certaines forme de poésie.

Ce qui m’a un peu moins plu, c’est l’histoire. Car même si elle est sympathique et originale car authentique et biographique, elle ne m’a pas forcément intéressée. Et le dénouement est assez décevant… La manière de mettre en dessin la musique est très sympa, et le parallèle entre l’interculturalité de la musique et la langue est bien amenée, mais au-delà de ça il n’y a plus grand chose.

Même si j’ai passé un bon moment avec cette BD, je reste donc un peu mitigée par déçue par l’histoire, même si les planches m’ont énormément plu. Mais quitte à choisir, je privilégierai l’histoire…

15/20

BD lue dans le cadre du Week-end à 1000 et du Prix littéraire des chroniqueurs web

13310639_1008448729204393_237927531362875242_n

Publicités

7 réflexions sur “Le Piano Oriental, de Zeina Abirached

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s