L’Opossum Rose, de Federico Axat

J’ai reçu ce roman de la part des éditions Calmann-Lévy, que je remercie 9782702159019-001-tchaleureusement. Je n’avais pas beaucoup entendu parler de ce roman sur la blogosphère ou sur BookTube, et je ne savais donc pas à quoi m’attendre. Mais le résumé m’attirait tellement, de même que le rose fuchsia sur la couverture je l’avoue, que j’ai voulu ne pas trop tarder à le découvrir !

L’histoire
Désespéré, Ted McKay est sur le point de se tirer une balle dans le crâne lorsque, le destin s’en mêlant, un inconnu sonne à sa porte. Et insiste. Ted s’apprête à aller ouvrir quand il aperçoit sur son bureau, et écrit de sa propre main, un mot on ne peut plus explicite : Ouvre. C’est ta dernière chance. Sauf qu’il ne se rappelle absolument pas avoir écrit ce mot. Intrigué, il ouvre à l’inconnu, un certain Justin Lynch. Et se voit proposer un marché séduisant qui permettrait d’épargner un peu sa femme et ses filles : on lui offre de maquiller son suicide en meurtre. Mais qui est vraiment ce Lynch ? Et quelles sont ses conditions ?

Mon avis
Quel bon moment j’ai passé en compagnie de ce roman ! Je m’attendais, je l’avoue, à un thriller assez classique, et je suis tombée sur une ambiance à la Shutter Island qui m’a totalement déstabilisée et dont la fin m’a laissée pantoise !

Federico Axat, par une plume maîtrisée, a joué avec mes nerfs et mon cerveau tout au long du roman ! La manière dont il met en place toutes les pièces du puzzle de cette histoire est vraiment brillante, et jusqu’au bout on ne s’attend pas à ce qui va nous arriver. C’est le genre de roman qui donne envie de le relire dès qu’on l’a terminé, pour avoir cette double lecture intéressante.

Par contre, attention, une bonne partie du roman est très spéciale, car on se situe au niveau d’un thriller psychiatrique. J’avoue qu’en lisant le premier chapitre, j’étais sceptique… Je me disais que c’était vraiment très très étrange comme roman… Mais au fur et à mesure de l’avancée du roman, j’ai compris où l’auteur voulait m’emmener, et j’étais totalement désarmée.

L’opossum rose est le genre de thriller où il y a tellement d’éléments qui nous sont présentés qu’il devient trop compliqué d’essayer de découvrir la vérité. Il faut juste se laisser bercer par l’histoire. Et juste au moment où on commence à se laisser bercer, bim, l’auteur nous lâche les premiers éléments de réponse. Et je me les suis pris en pleine face ! Et je ne m’attendais pas à ce dénouement, extrêmement brillant !

Malgré tout, ce roman n’est pas un coup de cœur, car j’ai trouvé l’ambiance très brumeuse de la première partie trop étendue, et à cause de ça j’ai eu du mal à rentrer totalement dans l’histoire. Mais j’ai voulu m’accrocher, et je ne regrette pas car le dénouement vaut le coup !

15/20

Publicités

7 réflexions sur “L’Opossum Rose, de Federico Axat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s