Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, de Celest Ng

Sans le Prix Littéraire des Chroniqueurs Web, il y a des livres sur lesquels je ne me serais couverture-roman-celeste-ng-tout-jamais-ditsûrement jamais penché. C’est le cas pour Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, de Celeste Ng, que j’ai emprunté à la médiathèque. J’en avais entendu parler sur la chaîne de Séverine Il est bien ce livre, mais bon, il ne m’avait pas attiré plus que ça. Jusqu’à ce qu’il apparaisse dans la sélection du prix, et qu’une envie subite de le lire me prenne !

L’histoire
Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore…
Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus.
Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac.
Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

Mon avis
Je savais que ce roman n’était pas un thriller, mais davantage un roman noir. Toutefois, je suis un chouïa déçue par ma lecture… J’ai passé un bon moment, mais le manque d’enjeu final a fait que ça n’a pas été transcendant.

Dès la première phrase, nous savons que Lydia, cadette de la famille Lee, est morte. A partir de là, nous allons suivre les membres de la famille Lee dans la gestion de leur deuil, jusqu’à revivre la rencontre des parents et d’autres moments assez dramatiques de leur vie de famille. Et c’est là tout l’enjeu de ce roman, découvrir les relations entre les membres de la fratrie, entre les parents et leurs enfants, entre les parents eux-mêmes, leur place dans la société, leurs attentes dans la vie, leurs espoirs, craintes et déceptions. Et même si ça reste très intéressant et très encré dans la littérature américaine classique, j’ai été un peu déçue.

Un peu déçue car comme je l’ai dit un peu plus haut, il n’y a pas d’enjeu. Nous savons que Lydia est morte, la seule question qui demeure est donc « Pourquoi ? ». Et ça m’a semblé un peu faible… Heureusement, l’auteure ne tire pas sur les longueurs, au contraire elle a une plume franche qui va droit au but. Le livre ne fait que 271 pages, donc le roman se lit facilement et rapidement, et on ne s’ennuie pas. Mais il manque quand même un petit quelque chose…

Par contre, j’ai beaucoup aimé les thèmes traités dans ce livre : le racisme, la place dans la société et au sein même de sa propre famille, les liens fraternels, le statut de la femme, la pression sociale et culturelle. C’est le genre de lecture qui nous fait forcément nous identifier à un personnage ou un passage du roman à un moment donné de notre lecture. Chacun d’entre nous a vécu ou ressenti ce qu’un des personnages du livre décrit dans le roman. J’ai été émue, révoltée, attendrie, et surprise pendant ma lecture, qui m’a fait passé un moment agréable.

16/20

Roman lu dans le cadre du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web

13310639_1008448729204393_237927531362875242_n

Publicités

8 réflexions sur “Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, de Celest Ng

  1. Moi aussi j’ai été un peu déçue ! Mais je pense vraiment qu’il a mal été vendu ce livre. Car son point fort c’est surtout le message qu’il nous renvoi. Quête identitaire, racisme, place de la femme, recherche de reconnaissance, du bonheur, d’accomplissement de soi etc. Des thèmes très bien abordé par l’auteur. Et je vois que toi aussi c’est ce que tu as préféré 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s