Rogue One : A Star Wars Story, de Gareth Edwards

Il y a des sorties cinéma immanquables, qui deviennent au fil des années  des rituels. C’est 3096950-jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxxle cas avec la saga Star Wars. Il y a peu de films que je vais voir au cinéma avec mon chéri, mais les films de cette saga en font partie. Nous ne sommes pas des fans inconditionnels, à vrai dire je n’ai vu les films originaux qu’une ou deux fois. Mais c’est du grand spectacle, et on aime bien faire nos moutons de temps en temps. Nous avons donc profité de nos vacances en famille pour aller voir Rogue One entre cousins !

L’histoire
Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.

Mon avis
Alors que je n’avais aucune attente particulière concernant ce film, je suis ressortie très déçue de la séance. Je n’ai aimé ni les personnages, ni le scénario… Heureusement que l’univers Star Wars, que j’apprécie bien, était bien présent.Je vais commencer par les points négatifs, avant d’enchaîner sur les points plus positifs histoire de finir cette chronique en douceur, tout de même…

Premier point négatif : les personnages. J’ai rarement vu un film où, entre la première et la dernière fois que l’on voit les personnages, on n’en apprend pas plus sur leur parcours et leur personnalité. J’ai trouvé que les personnages n’avaient aucune profondeur, et je ne me suis identifiée à aucun d’entre eux. Surtout pas à l’héroïne, qui manque selon moi cruellement de personnalité. Elle est censée être meneuse, alors que les raisons pour lesquelles elle mène ce combat contre l’Empire sont, selon moi, bien trop faiblardes. Elle se rallie en deux secondes à ceux qu’elle accusait de traîtrise une minute plus tôt… bref… Les seuls personnages que j’ai l’impression d’avoir réellement découvert et qui comptent le plus dans l’histoire sont les méchants de l’Empire, c’est dire !

Second point négatif : le scénario. Déjà, on sait comment le film se termine avant même qu’il ait commencé, il est donc compliqué d’en sortir quelque chose et surtout de permettre un effet de surprise. Et c’est justement cet élément-ci qui m’a manqué : l’effet de surprise. Tout est convenu dans ce film, tout ! En plus du début qui est trèèès long, il n’y a aucun rebondissement, les scènes censées être marquantes ne m’ont pas du tout marquée (elles m’ont plutôt fait sourire qu’autre chose). J’aurais justement attendu que la relation entre Jin et la résistance soit davantage étoffée, mais non là c’est survolé. De même j’aurais attendu à ce que le fonctionnement interne de la résistance soit davantage développé; ça l’est, mais insuffisamment, du moins pas suffisamment pour que l’on adhère totalement à la cause.

Passons maintenant aux points positifs (tout de même). Car oui, il y en a. Premier bon point, et pas des moindres : la réalisation. Certains plans de ce film m’ont totalement bluffé ! On retrouve certains plans « vintage », inspirés des premiers films de la franchise (plan sur le cockpit, survol des vaisseaux façon clair-obscur, etc.), et on ne peut s’empêcher de penser « Ah, mais j’ai déjà vu ce plan-là ! » quand on en voit certains. Certains plans montrent également le gigantisme de l’univers Star Wars, de l’espace, des planètes, et c’est assez impressionnant. La fin est également très belle, bien amenée, bien réalisée, une jolie réussite.

Second bon point, lié à la réalisation : le souci du réalisateur de faire concorder les looks de son film aux looks des films de la saga initiale. Vive les moustaches et les rouflaquettes, qui ont leur part belle dans le film ! Et pour autant cela ne donne pas un effet démodé ! On peut y ajouter les petits caméos des personnages emblématiques de la saga, sympathiques !

Au final, je ne garderai pas un souvenir impérissable de ce film, et je ne pense d’ailleurs pas le revoir. Mais ça ne m’empêchera pas d’aller voir l’épisode 8 au moment de sa sortie !

11/20

Publicités

2 réflexions sur “Rogue One : A Star Wars Story, de Gareth Edwards

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s