Deadlock, tome 1, de Saki Aida et Yuh Takashina

Depuis quelques temps, j’ai envie de me remettre à lire des séries manga. J’ai découvert 5iasmeqq8vl7awaudkyw3yju8vkOrange en 2016, qui fut un gros coup de cœur ! Quand j’ai vu que Babelio organisait une masse critique spéciale BD/Albums/Mangas, j’ai donc évidemment participé. Et quand j’ai vu que j’allais recevoir le tome 1 de Deadlock, j’étais ravie : j’allais découvrir une nouvelle saga, ainsi qu’un nouveau genre : le yaoï !

L’histoire
Agent de la brigade des stups à Los Angeles, Yûto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier a été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient réussi à démanteler l’un des plus gros réseaux de drogue de New York après un an d’infiltration. Victime d’un coup monté, Yûto est condamné et envoyé à la célèbre prison de Schelger où il devient rapidement la cible des autres détenus. Face à cette situation, Yûto refuse l’aide de son codétenu, Dick Burnford, un homme énigmatique respecté par tous les autres détenus. Quelque temps après son arrivée, Yûto reçoit la visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le mystérieux leader d’un groupe terroriste.

Mon avis
Malheureusement, je ne pense pas que Deadlock sera une saga que je continuerai… Car je n’ai pas réellement accroché à l’histoire. Je l’ai lu rapidement, avec un certain plaisir, mais je ne ressens ni le besoin ni l’envie de connaitre le fin mot de l’histoire.

En lisant le résumé, il me paraissait évident que l’histoire comportait plusieurs genres : le policier et la romance à la fois. Mais c’est justement ce qui m’a le plus déplu dans ce manga : trop de thèmes tue le thème. Il y a tellement d’éléments abordés qu’ils ne sont pas traités suffisamment en profondeur, selon moi du mois, et ça m’a beaucoup freiné. J’avais l’impression que dès qu’on abordait une thématique, que ce soit la romance ou l’enquête, on passait à autre chose trop rapidement, dès qu’on commençait à toucher un petit élément important du doigt, et c’était un peu pénible. Alors je sais que c’est un tome 1 et qu’il est donc logique qu’on ne nous fournisse pas tous les éléments tout de suite, mais là ça m’a carrément coupé l’envie de lire la suite.

Pourtant les deux thématiques sont intéressantes. L’enquête mène terrorisme et milieu carcéral, nous entrainant dans un univers très sombre. J’ai trouvé l’univers carcéral assez bien abordé, même s’il y a énormément de très gentils et beaux hommes dans cette prison apparemment…! Il y a quand même des personnages qui nous donnent vraiment froid dans le dos, et d’autres qu’on ne voit pas suffisamment dans les mangas et dans la littérature en général (les personnages LGBT notamment) ce qui est intéressant.

La romance est également bien abordée. Car pour le moment, dans ce tome 1, elle est encore à peine effleurée. Logique, c’est un tome 1. Et c’est surtout abordé tout en pudeur et en réflexion, ce qui contraste énormément avec l’univers brutal de l’intrigue. Et c’est assez plaisant.
Malheureusement, l’histoire ne m’a pas passionnée. L’enquête n’est pas suffisamment creusée, on ne connait pas suffisamment l’ennemi, le méchant à absolument abattre, et donc la suite de l’enquête ne m’intéresse pas. Dommage, car les dessins sont très beaux, et le héros intéressant.

13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s