Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1, de Ransom Riggs

Au mois d’octobre, j’étais allé voir au cinéma Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim couv28164592Burton (cliquez ici pour lire ma chronique), que j’avais plutôt bien apprécié malgré quelques incohérences. Dès le lendemain, un petit tour en librairie avait mis le format poche du tome 1 de la saga en ma possession ! C’était sans compter sur la sélection de décembre du Sugar Books Club pour le sortir rapidement de ma PAL !

L’histoire
Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».
Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

Mon avis
A vrai dire, ça fait plusieurs mois que je suis réticente à me pencher sur cette saga. Non pas parce que l’histoire ne m’attire pas, au contraire j’aime beaucoup tout ce qui se rapporte aux voyages dans le temps. C’était l’objet livre en lui-même qui me rebutait. La couleur, les photos, tout, je n’y arrivais pas. Rien que les feuilleter me mettait mal à l’aise. Parce que franchement, la petite fille sur la couverture, elle est quand même une tête un peu bizarre non ?! Je ne sais pas pourquoi mais la version poche m’a bien mieux convenu ! Bref, passons.

Je ne regrette pas d’avoir découvert le roman, dont j’ai trouvé l’univers très original. Nous suivons deux périodes temporelles, notre période actuelle et la Seconde Guerre Mondiale; cela permet de faire des parallèles assez intéressants sur l’évolution (ou plutôt l’absence d’évolution) de la culture de l’île où se trouve Jacob au moment de l’intrigue. La Guerre joue également un rôle non négligeable dans l’évolution de l’intrigue, et ajoute énormément de tension à certains moments. Elle permet également d’insister sur le thème de la ségrégation, omniprésent dans le livre.

J’ai beaucoup aimé découvrir la galerie de personnages et notamment les enfants particuliers. Par contre, c’est perturbant de constater que les enfants ont beau être âgés, ils n’ont pas muri. Je trouve ça un peu dommage et un peu « facile » à vrai dire, même si ce n’est absolument pas logique. Par contre, j’ai trouvé l’image de Miss Peregrine peu reluisante : elle fait davantage figure d’autorité et de secret, que de maman comme dans le film. Elle fait quand même peur Miss Peregrine, et m’a plus donné l’impression d’être limite une tortionnaire (même si ça reste dans un cadre de protection, évidemment) et d’être vue comme telle par certains des enfants… Ça m’a un peu dérangé que les adultes aient encore une fois une image peu reluisante.

Par contre, j’émets un petit bémol sur le début du roman, que j’ai trouvé un peu long. En fait, globalement, j’ai trouvé le rythme du roman très inégal. Toute l’action se situe en fin de roman, et le reste du roman est nimbé de questionnements et de sous-entendus.
J’ai beaucoup aimé la relation entre Jacob et son grand-père, mais je trouve que nous ne connaissons que trop peu leur vie de famille en général. J’ai trouvé un peu abusé que Jacob décide, au bout de quelques jours seulement, de tout abandonner pour rester avec des enfants qu’il connait à peine…

Au final, même si j’émets quelques réserves sur ce premier tome, je n’ai qu’une envie : lire la suite ! Percer le mystère des creux et de Miss Peregrine, et laisser les enfants particuliers me faire découvrir leur monde ! Je lirai le tome 2 sans hésitation !

15/20

Roman lu pour le Sugar Books Club

Publicités

12 réflexions sur “Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1, de Ransom Riggs

  1. J’avais bien bavé devant les trois tomes en Angleterre en septembre, mais javais déjà plus de place dans mes sacs ! Je n’aime pas forcément trop les vieilles photos, mais je trouve que c’est intéressant d’en avoir utilisé pour faire un livre-objet comme ça.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s