Le bleu entre le ciel et la mer, de Susan Abulhawa

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il y a un blog que je suis de très très près : celui b26682de PrettyBooks, tenu par l’adorable Fiona. Elle parle tellement bien des livres qu’elle découvre qu’elle est responsable du tiers de ma wish-list, et du quart de mes achats 2016 ! Quand elle a parlé avec enthousiasme du roman Le bleu entre le ciel et la mer, je n’étais pas plus emballée que ça. Le conflit israelo-palestinien n’est franchement pas un sujet qui m’attire. Mais vu qu’il a été sélectionné dans la catégorie Contemporain du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web, et qu’il était disponible à la médiathèque, j’ai décidé de le lire. Non sans une certaine appréhension…

L’histoire
1947. La famille Baraka vit à Beit Daras, village paisible de Palestine entouré d’oliveraies. Nazmiyeh, la fille aînée, s’occupe de leur mère, une veuve sujette à d’étranges crises de démence, tandis que son frère Mamdouh s’occupe des abeilles du village. Mariam, leur jeune sœur aux magnifiques yeux vairons, passe ses journées à écrire en compagnie de son ami imaginaire. Lorsque les troupes israéliennes se regroupent aux abords du village, Beit Daras est mis à feu et à sang, et la famille doit prendre la route, au milieu de la fumée et des cendres, pour rejoindre Gaza et tenter de se reconstruire dans l’exil.
Seize ans plus tard, Nur, la petite-fille de Mamdouh, s’est installée aux États-Unis. Tombée amoureuse d’un médecin qui travaille en Palestine, elle décide de l’y suivre. Un voyage au cours duquel elle découvrira que les liens du sang résistent à toutes les séparations – même la mort.

Mon avis
Comme quoi, parfois, il faut savoir aller au-delà de ses appréhensions et se plonger dans un univers inconnu. Car j’ai énormément aimé ce roman ! Ce n’est pas un coup de cœur, mais un excellent moment de lecture !

Dès les premières lignes, la plume de Susan Abulhawa m’a entrainé dans ce monde, entre le conte et le drame, et ne m’a plus laissé en sortir. Nous y découvrons la famille Baraka et son histoire peu commune, ses membres à la personnalité forte et courageuse, et aux parcours différents mais poignants. Regarder cette famille vivre entre tradition et modernité, en plein dans le conflit israelo-palestinien, ne fut pas de tout repos. J’ai vécu énormément d’émotions, de l’effoi au soulagement, j’ai beaucoup voyagé, j’ai rencontré les amis et cousins. Ce fut une expérience assez inédite, assez intense, et très agréable.

J’ai particulièrement aimé le personnage de Nazmiyeh, une femme forte et énergique, pleine d’humour et d’humanité. Son parcours m’a beaucoup ému, de même que ses espoirs et ses désillusions, et c’est un personnage unique en son genre.

Certaines choses sont tout de même venues noircir ma lecture, notamment dans le dernier tiers du roman. Car pendant les deux premiers tiers du roman, je pensais avoir un coup de cœur. Et puis non… J’ai trouvé que toute l’histoire de Khaled n’avait aucune finalité et n’était pas suffisamment exploitée. J’aurais aimé parcourir davantage cet autre monde avec lui, et surtout continuer à vivre dans ce conte si spécial qui s’égrène vers la fin.

Au final, je garde de cette lecture un souvenir de voyage fulgurant, entre rêve et réalité, conte et drame. Une lecture enrichissante qui a su m’émouvoir !

17/20

Roman lu dans le cadre du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web

13310639_1008448729204393_237927531362875242_n

Publicités

4 réflexions sur “Le bleu entre le ciel et la mer, de Susan Abulhawa

  1. J’ai croisé ce roman sur un autre blog il y’a quelques jours. Comme la tienne, la chronique de cette blogueuse était très positive…je ne sais pas si je me serais intéressée autrement à ce roman, même si le résumé interpelle ! ! Je pense que je vais finir par l’ajouter à ma WL… et peut-être un jour à ma PAL. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s