Ces livres que j’aimerais lire en Février…

02-hello-feb-3

Bon, alors, je sais que j’avais dit dans mon article concernant mes bonnes résolutions 2017 que j’arrêtais de me concocter des PALM cette année. Mais là, je suis un peu obligée. Car j’ai totalement craqué sur les partenariats avec Net Galley et les services presse, donc je suis obligée de les planifier ! Alors autant vous les présenter maintenant !

Je pense que c’est le seul mois où je présenterai une pile à lire, car les craquages ce sera terminé. Je veux et je dois vider ma bibliothèque de ses plus de 300 livres !Ce mois-ci j’ai prévu de lire :

affaire belle evaporee-crg.inddL’affaire de la belle évaporée, de J.J. Murphy – 333 pages, Éditions Baker Street
Un roman que j’ai reçu grâce à la dernière Masse Critique Babelio, et qui me tentait suite aux quelques avis positifs que j’ai pu lire et surtout, grâce au résumé très prometteur !
31 décembre, New York, pendant la Prohibition. En compagnie de ses fidèles amis, Woollcott et Benchley, Dorothy Parker fête le nouvel an à l’hôtel Algonquin. La grande star de théâtre et de cinéma, Douglas Fairbanks, y organise une réception dans sa luxueuse suite. Alors que la soirée bat son plein, l’un des invités, le Docteur Hurst, annonce qu’un cas de variole vient d’être détecté, et l’hôtel est mis en quarantaine. Le cauchemar ne s’arrête pas là : quelques heures après le début des festivités, Bibi Bibelot, l’extravagante vedette de Broadway, est retrouvée sans vie dans un bain de champagne. Dans une course contre la montre, Dorothy va mener l’enquête, épaulée par Sir Conan Doyle, le célèbre créateur de Sherlock Holmes. Une investigation à huis clos, où personnages réels et fictifs se croisent et se recroisent. D’un étage à l’autre, questions, dilemmes et révélations s’enchaînent et s’entrechoquent, alors que le meurtrier, lui, continue à échapper aux membres du Cercle Vicieux.

————-

soul-breakers-862186Soul Breakers, de Christophe Lambert – 588 pages, Éditions Bayard
J’avais beaucoup aimé le roman Swing à Berlin du même auteur, donc j’ai participé à une Masse Critique spéciale Babelio pour recevoir celui-ci, et je suis ravie d’avoir été sélectionnée ! Celui-ci ne traite pas de la Seconde Guerre Mondiale, mais m’a l’air tout aussi passionnant !
USA, 1936. Des milliers d’Américains victimes de la Grande Dépression sont jetés sur les routes. Parmi eux, Teddy Gentliz, 15 ans, voyage vers la Californie avec son père et sa petite sœur Amy dans l’espoir d’une vie meilleure. En Arizona, la famille croise un étrange groupe de forains et son charismatique chef : Sirius Huntington. Après avoir assisté à leur spectacle, Amy est soudainement frappée par un mal mystérieux… Persuadé que les forains ont volé l’âme de sa sœur, Teddy se lance à leur poursuite à travers les États-Unis. Sur son chemin, entre dangers, amitiés, amour et magie, l’adolescent va faire l’apprentissage intense du monde. Et de lui-même.

————-

kurt-868290Kurt, de Laurent-David Samama – 208 pages, Éditions Plon
Un roman sur Kurt Cobain. Voilà, je ne suis pas allée plus loin que ça. Je l’ai reçu en ebook grâce à Net Galley, et ai très très très hâte de me plonger dans la vie de cette icône !
Et si Kurt Cobain s’était confié à son caméscope juste avant sa mort ?
1994. Kurt Cobain, le leader iconique de Nirvana, se détruit chaque jour un peu plus. Il a essayé, en vain, de voir des psys, mais il le sait : aucune thérapie ne pourra le sauver. Dans ces années 90 ou la vidéo et la télé font les stars, Cobain, qui a compris la puissance de l’image et se rêve en artiste complet, décide de confier sa détresse et sa solitude à un caméscope.
De son mépris pour la chaîne eMptyTV à sa fascination pour l’immaculé, de sa lucidité sans faille sur la réalité américaine à sa nostalgie de l’innocence, des prémices du grunge au triomphe de Nevermind qui propulse Cobain et ses acolytes loin de la misère, de son addiction à l’héroïne à sa passion pour Courtney Love, Kurt livre tout. Moments de mélancolie profonde, flambées proches du délire, incursions apaisées dans ses moments les plus tendres… L’icône grunge se découvre sous un jour inédit.

————-

l-immeuble-christodora-868269L’immeuble Christodora, de Tim Murphy – 570 pages, Éditions Plon
Comment ne pas craquer sur cette couverture ? Bon, si la couverture ne vous parle pas, je vous laisse lire le résumé ci-dessous, plus qu’alléchant vous en conviendrez ! Je l’ai reçu en ebook de la part de Net Galley une nouvelle fois, et il me tarde de le commencer !
New York. Milly et Jared, couple aisé animé d’ambitions artistiques, habite l’immeuble Christodora, vieux building de Greenwich Village. Les habitants du Christodora mènent une vie de bohèmes bien loin de l’embourgeoisement qui guette peu à peu le quartier. Leur voisin, Hector, vit seul. Personnage complexe, ce junkie homosexuel portoricain n’est plus que l’ombre du militant flamboyant qu’il a été dans les années quatre-vingt. Mateo, le fils adoptif de Milly et Jared, est choyé par ses parents qui voient en lui un artiste. Mais le jeune homme, en plein questionnement sur ses origines, se rebelle contre ses parents et la bourgeoisie blanche qu’ils représentent. Milly, Jared, Hector et Mateo, autant de vies profondément liées d’une manière que personne n’aurait pu prévoir. Dans cette ville en constante évolution, les existences de demain sont hantées par le poids du passé.

————-

ne-pleure-pas-857501Ne pleure pas, de Mary Kubica – 342 pages, Éditions Harper Collins
Ce sera mon premier Mary Kubica, et apparemment ce n’est pas le meilleur. C’est encore un partenariat Net Galley, et j’ai hâte (malgré les avis mitigés que j’ai pu lire un peu partout…) de le commencer et de découvrir cette auteure !
Chicago, en ville. Esther Vaughan disparaît du jour au lendemain. Inquiète, Quinn, sa colocataire, prend conscience qu’elle ne sait rien d’Esther : celle-ci a toujours refusé de parler de sa famille, et laisse derrière elle un fouillis qui ne lui ressemble pas – en particulier une lettre qui instille le doute dans l’esprit de Quinn « sainte Esther », comme elle la surnomme, n’est peut-être pas la personne qu’elle croit…
Ailleurs, dans un petit port sur la rive du lac Michigan. Alex Gallo voit entrer une inconnue dans le café tranquille où il travaille. Le genre de jeune femme dont la beauté et le charme font qu’elle ne passe pas inaperçue et ne laisse pas indifférent. Alex a dix-huit ans ; il se laisse envoûter en toute innocence…

————-

will-trent-tome-7-au-fond-des-bois-862365Au fond des bois, de Karin Slaughter – 473 pages, Éditions Harper Collins
Comme pour le précédent roman, je ne connais Karin Slaughter que de nom. Mais j’avais très envie de découvrir son nouveau roman, et Net Galley m’en donne la possibilité ! Février sera un mois thriller !
Lena est flic. Un soir, elle est sauvagement agressée à son domicile. Alors que son mari Jared est touché à la tête, elle perd le contrôle et, prise d’une rage meurtrière, tue tout aussi sauvagement l’un de ses agresseurs.
L’enquête commence, ardue et douloureuse. Ses ramifications rejoignent progressivement celles d’un autre dossier : l’investigation sous couverture menée par Will Trent pour localiser BigWithey, un pédophile proxénète qui domine un trafic d’héroïne depuis son repaire, au fond des bois…

————-

couv75429343La porte du ciel, de Dominique Fortier – 256 pages, Éditions Les Escales
Dès que j’ai vu la couverture et le résumé, j’ai craqué ! En plus c’est un auteur canadien, et je n’ai jamais eu l’occasion de lire beaucoup de romans canadiens ! Il me tarde de lire ce roman historique, car en plus ça fait longtemps que je n’en ai pas lu !
Au cœur de la Louisiane et de ses plantations de coton, deux fillettes grandissent ensemble. Tout les oppose. Eleanor est blanche, fille de médecin ; Eve est mulâtre, fille d’esclave. Elles sont l’ombre l’une de l’autre, soumises à un destin qu’aucune des deux n’a choisi. Dans leur vie, il y aura des murmures, des désirs interdits, des chemins de traverse. Tout près, surtout, il y aura la clameur d’une guerre où des hommes affrontent leurs frères sous deux bannières étoilées. Plus loin, dans l’Alabama, des femmes passent leur vie à coudre. Elles assemblent des bouts de tissu, Pénélopes modernes qui attendent le retour des maris, des pères, des fils partis combattre. Leurs courtepointes sont à l’image des États-Unis : un ensemble de morceaux tenus par un fil – celui de la couture, celui de l’écriture.

————-

004568694Je vous sauverai tous, d’Émilie Frèche – 256 pages, Editions Hachette
J’ai découvert Emilie Frèche l’année dernière avec son roman Un homme dangereux (cliquez ici pour lire mon avis), et je suis tombé sous le charme de sa plume ! Je me suis donc ruée sur ce roman à sa sortie (avant de le recevoir en partenariat avec Net Galley… normal !) et j’ai plus que hâte de le lire !
Désemparée par le départ de sa fille de 17 ans en Syrie, embrigadée par Daesh et dont elle est sans nouvelles, Laurence commence un journal. Elle y transcrit son incompréhension et sa tristesse. La mère interpelle sa fille et lui raconte son combat contre le radicalisme. Son journal fait écho à celui qu’a tenu Eléa un an auparavant, dans lequel se dévoile son endoctrinement progressif.

————-

jeux-de-miroirs-865945-264-432Jeux de miroirs, de E.O. Chirovici – 315 pages, Editions Les Escales
Encore un thriller, dont le résumé et la couverture m’intriguaient énormément ! Et encore un roman reçu grâce à Net Galley (quand je vous dis qu’il faut que je me calme sur les partenariats…).
Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé Jeux de miroirs qui l’intrigue immédiatement. En effet, l’un des personnages n’est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fi n des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les États-Unis ? Persuadé d’avoir entre les mains un futur best-seller qui dévoilera enfin la clef de l’intrigue, l’agent tente d’en savoir plus. Mais l’auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Qu’à cela ne tienne, Katz embauche un journaliste d’investigation pour écrire la suite du livre. Mais, de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d’un maelström de fausses pistes.

————-

51ecqsiyrxl-_sx317_bo1204203200_Toxique, de Niko Tackian – 300 pages, Editions Calmann-Lévy
Quand Calmann-Lévy m’a proposé le nouveau roman de Niko Tackian, j’ai sauté dessus ! Car Niko Tackian a précédemment sorti La nuit n’est jamais complète, qui a reçu de très très bons avis ! En plus le résumé présume du très très bon, j’ai hâte de le lire !
Ils aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous, Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les toxiques. Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crime dépêche le commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 h », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il y paraît.

————-

couv21718228Happy Ending, de Victoria Van Tiem – 378 pages, Éditions Harlequin
Parce qu’on est en février, et que février est le mois de la romance pardi ! Et aussi, accessoirement, parce que la couverture se réfère très clairement au film Dirty Dancing, qui est juste l’un de mes films chouchou de ma vie, et qu’apparemment l’héroïne m’a l’air fan de comédies romantiques. Autrement dit, j’aime déjà cette fille !
La vie, c’est pas une comédie romantique. Shane Bennett. C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel, le Richard Gere de mon Pretty Woman, le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing. Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur. Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…

————-

9782749153902webMascarade, de Ray Celestin – 576 pages, Éditions Cherche-Midi
Même si je n’ai pas encore lu Carnaval (qui me tente énormément !), j’ai accepté la proposition de Calmann-Lévy de lire Mascarade. En même temps, comment résister à cette couverture et à ce résumé ?!
1928. Chicago est la cité de tous les contrastes. Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, la ville vit au rythme du jazz, de la prohibition et surtout du crime, que la police a du mal à endiguer. C’est dans ce contexte trouble qu’une femme appartenant à l’une des plus riches dynasties de la ville fait appel à l’agence Pinkerton. Sa fille et le fiancé de celle-ci ont mystérieusement disparu la veille de leur mariage. Les détectives Michael Talbot et Ida Davies, aidés par un jeune jazzman, Louis Armstrong, vont se charger des investigations.
Au même moment, le corps d’un homme blanc est retrouvé dans une ruelle du quartier noir. Le meurtre en rappelle un autre à Jacob Russo, photographe de scènes de crime, qui décide de mener son enquête.
Quel est le lien entre ces deux affaires ? Y a-t-il un rapport avec le crime organisé ? Car la vieille école d’Al Capone et de la contrebande d’alcool est menacée par de jeunes loups aux dents longues qui, tels Lucky Luciano ou Meyer Lansky, n’hésitent pas à se lancer dans le trafic de drogue.

————-

couv13892361Là où j’irai, de Gayle Forman – 237 pages, Éditions Pocket
J’ai lu Si je reste il y a looooonngtemps (2012 je crois…), et j’en garde un bon souvenir. Apparemment, cette suite est meilleure, et je l’ai dans ma PAL depuis quelques mois. Tout comme Ludivine du blog Les lectures du chat-pitre, avec qui je suis ravie de faire une nouvelle lecture commune !
Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c’est une rock star adulée et l’ancien amoureux de Mia… Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles est un choc : les souvenirs, bons et mauvais, ressurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu’il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente. De nouveau, Mia est confrontée à un choix : doit-elle revenir en arrière pour donner une chance à son premier amour? Peut-on revivre la même passion si longtemps après, malgré les souffrances endurées ? Ils ont une soirée pour décider. Plus forte que les mots, la musique les emporte dans un tourbillon d’émotions. Mais est-ce suffisant pour les réunir de nouveau ?

————-

13-a-table-2017-83849413 à table (2017), de Collectif – 288 pages, Edition Pocket
Chaque année j’achète le recueil de nouvelles 13 à table !, chaque année je les range dans ma bibliothèque, et chaque année je les y laisse. Autrement dit, je ne les lis jamais ! Je profite donc d’une lecture commune organisée sur Livraddict pour découvrir le recueil 2017 ! Une occasion parfaite pour découvrir en plus de nouveaux auteurs et de nouvelles plumes !
Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.
Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.

————-

les-apparencesLes apparences, de Gillian Flynn – 678 pages, Éditions France Loisirs
Ma chouchou Mademoiselle L bouquine m’a prêté ce roman il y a des mois… L’été dernier en fait… Et je ne l’ai toujours pas lu. Oui, j’ai honte. Je profite d’une lecture commune organisée sur Livraddict pour – enfin ! – le lire, et pouvoir le lui rendre !
Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.

————-

cet-ete-la-860608Cet été-là, de Lee Martin – 320 pages, Éditions Sonatine
Un résumé qui m’a tout de suite attiré, et surtout une nouvelle publication des éditions Sonatine, une maison qui ne m’a encore jamais déçu !
Tout ce qu’on a su de cette soirée-là, c’est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu’elle n’était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette disparition a bouleversé la vie bien tranquille de cette petite ville de l’Indiana, elle a fait la une des journaux nationaux, la police a mené l’enquête, recueilli des dizaines de témoignages, mais personne n’a jamais su ce qui était arrivé à Kathy. Que s’est-il réellement passé cet été là ? Trente ans après, quelques-uns des protagonistes se souviennent. Le frère de Katie, son professeur, la veuve d’un homme soupçonné du kidnapping, quelques voisins, tous prennent la parole, évoquent leurs souvenirs. Des secrets émergent, les langues se délient. Qui a dit la vérité, qui a menti, et aujourd’hui encore, qui manipule qui ?

————-

CVT_La-ou-tombent-les-anges_506Là où tombent les anges, de Charlotte Bousquet – 400 pages, Éditions Gulf Stream
Un roman historique qui me permettra de découvrir – ENFIN ! – la plume de Charlotte Bousquet, et que je suis ravie de lire en commun avec Flo & Books ! Je l’avais acheté en février 2016, son premier anniversaire dans ma PAL sera donc le dernier !
Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

————-

the-book-of-ivy,-tome-1---the-book-of-ivy-581703-250-400The Book of Ivy, tome 1, d’Amy Engel – 342 pages, Éditions Lumen
En voilà une dystopie young adult qui me tente depuis des mois ! Il y a plus d’un an que ce roman traine dans ma PAL, mais il attendait le bon moment pour en sortir. Et le bon bon moment, c’est une lecture commune avec Mandy Ma vision du livre !
Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

————-

9782266254342Une braise sous la cendre, tome 1, de Sabaa Tahir – 523 pages, Éditions Pocket Jeunesse
Un roman que j’ai emprunté à la médiathèque il y a quelques jours, et que j’ai eu le plaisir de voir sélectionné pour la lecture commune du Pataclub de février ! Je suis ravie, car je n’en entends que du bien !
Dans un monde où l’armée a pris le pouvoir, l’obscurantisme domine, mais deux adolescents vont s’unir pour tenter de renverser ceux qui ont imposé ce règne de la force.
« Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »
Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

————-

Ça c’est du programme ! Il y a pas mal de thrillers, mais ça me plait bien car c’est un genre que j’apprécie de plus en plus !

Je ne pourrai pas tout lire, bien évidemment, mais les romans que je ne pourrai pas lire ce mois-ci seront lus en mars !

N’hésitez pas à me donner votre avis sur ces romans si vous en avez lus !

Publicités

6 réflexions sur “Ces livres que j’aimerais lire en Février…

  1. Haha, toi aussi tu as craqué sur les partenariats Netgalley je vois ! J’ai aussi L’immeuble Christodora dans ma pal « urgente », il faut que je commence à le lire.
    Mais avec les lectures de manuscrits en parallèle et les vacances qui arrivent, c’est pas franchement gagné !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s