Mascarade, de Ray Celestin

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais de mon côté, il y a une multitude d’auteurs 9782749153902webque je regrette de ne pas encore avoir pris le temps de découvrir. Parmi eux se trouvaient Ray Celestin, dont le roman Carnaval avait fait beaucoup parler au moment de sa sortie, et qui me faisait très envie. Alors quand les éditions du Cherche-Midi m’ont proposé de recevoir sa suite, Mascarade, je me suis jetée sur l’occasion !

L’histoire
1928. Chicago est la cité de tous les contrastes. Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, la ville vit au rythme du jazz, de la prohibition et surtout du crime, que la police a du mal à endiguer. C’est dans ce contexte trouble qu’une femme appartenant à l’une des plus riches dynasties de la ville fait appel à l’agence Pinkerton. Sa fille et le fiancé de celle-ci ont mystérieusement disparu la veille de leur mariage. Les détectives Michael Talbot et Ida Davies, aidés par un jeune jazzman, Louis Armstrong, vont se charger des investigations.
Au même moment, le corps d’un homme blanc est retrouvé dans une ruelle du quartier noir. Le meurtre en rappelle un autre à Jacob Russo, photographe de scènes de crime, qui décide de mener son enquête.
Quel est le lien entre ces deux affaires ? Y a-t-il un rapport avec le crime organisé ? Car la vieille école d’Al Capone et de la contrebande d’alcool est menacée par de jeunes loups aux dents longues qui, tels Lucky Luciano ou Meyer Lansky, n’hésitent pas à se lancer dans le trafic de drogue.

Mon avis
Mascarade fut une très bonne lecture, qui m’a totalement plongée dans le Chicago de la fin des années 1920, en pleine prohibition et montée du jazz. Et cette petite balade historique fut très agréable, portée par une intrigue intelligente et bien construite, et surtout des personnages profonds et charismatiques.

Un gros point fort du roman réside dans la construction du récit et dans la pluralité des points de vue alternés qui nous sont proposés. Nous allons en effet suivre trois enquêtes parallèles, menées par un duo de détectives privés, un photographe de scènes de crime doué pour la résolution d’enquêtes criminelles, et un gangster au lourd passé.

Cet enchevêtrement d’enquêtes, de révélations, donne lieu à une multitude d’hypothèses et à la rencontre avec énormément de personnages secondaires. Et je dois bien avouer que ça m’a un peu perdu à certains moments, quel personnage est relié à qui et quel est son lien avec la victime, et j’ai trouvé que les liens étaient assez longs à se faire entre les différentes enquêtes. L’auteur prend vraiment son temps pour tout mettre en place, pour résoudre chaque petit élément de mystère et pour bien décrire le système mafieux de l’époque, ce qui donne lieu à quelques longueurs en milieu de roman.

Autre bon point du roman : les réalités historiques avec lesquelles l’auteur s’amuse à jouer tout au long du récit. Vous vous doutez bien que l’enquête du roman va tourner autour du monde de la mafia d’Al Capone; l’auteur va donc nous permettre d’entrer dans sa tête pendant quelques chapitres. Idem pour le musicien Louis Armstrong, dont les nombreux enregistrements ont agrémenté ma lecture de quelques notes de jazz. Et même si ça reste anecdotique et que ça ne fait pas forcément avancer notre histoire principale, c’est très intéressant et très sympa de découvrir ces petites réalités historiques !

En sus des personnages historiques que l’auteur nous présente, nous suivons un quatuor d’ « enquêteurs » auxquels je me suis attaché d’une façon différente. Dante a eu un parcours difficile, Jacob est altruiste et courageux, Michael veut assurer le futur de sa famille sans ruiner ses valeurs, et Ida tente d’exister par elle-même. Je les ai tous trouvé charismatiques, très touchants à leur manière, surtout Ida à laquelle je me suis beaucoup identifiée et que j’ai adoré adoré adoré ! Sans aucun doute l’un de mes personnages féminins de roman préférés !

Lire Mascarade m’a donné encore plus envie de me plonger dans Carnaval, et dans les deux autres romans de l’auteur sur la mafia du XXème siècle dans des décennies différentes ! Une lecture que je vous recommande !

Publicités

12 réflexions sur “Mascarade, de Ray Celestin

  1. J’ai beaucoup aimé « Carnaval » et j’ai très envie de lire cette suite !
    La présence de tous ces protagonistes n’est pas anodine, et en lisant « Carnaval » tu découvriras probablement pas mal de choses à leur sujet 🙂 (quoique je ne sais pas dans quelle mesure l’auteur les présente dans ce deuxième tome)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s