L’héritage des rois-passeurs, de Manon Fargetton

Une chose est sure : avoir une liseuse est loin de faire baisser ma PAL ! Je ne cesse l-heritage-des-rois-passeurs-607526d’acquérir des ebooks depuis le mois de décembre, de tous les genres et de plein d’auteurs différents, et j’apprécie énormément le confort de la liseuse. Je ne rate donc pas une occasion de réaliser une lecture sur ma liseuse, et je suis d’autant plus ravie quand je découvrir un livre en même temps qu’une autre personne ! Donc quand Mélissa du blog Lectoplum a proposé que nous découvrions Manon Fargetton avec L’Héritage des rois-passeurs, j’étais joie !

L’histoire
La dernière héritière d’une lignée royale doit fuir notre monde et retourner dans celui de ses ancêtres pour échapper aux hommes qui veulent l’éliminer. Là-bas, une princesse rebelle rentre chez elle pour prendre ce qui lui est dû : le trône d’Ombre. Voici l’histoire de deux femmes, de deux mondes imbriqués, de deux retours simultanés qui bouleverseront une fois de plus le destin tortueux du royaume d’Ombre. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ?

Mon avis
La fantasy est un genre que j’apprécie de plus en plus, et ce n’est pas un roman brillant comme L’Héritage des Rois-Passeurs qui me fera changer d’avis ! J’ai énormément aimé cette lecture, grâce à un univers très riche (ce qui est remarquable pour un tome unique) et une héroïne badass comme je les aime.

Pourtant, c’était mal parti… J’avoue que j’ai beaucoup de mal à adhérer au premier tiers du roman, quand nous n’avons pas encore découvert l’ensemble de l’univers et des aboutissants de l’histoire. Je trouvais que l’histoire était convenue et surtout bien trop rapide.

Le point faible de cette histoire tient dans le peu de description dans les relations des personnages. J’avoue que je n’ai pas adhéré aux différentes « romances » qui apparaissent au fil du récit, bien trop évidentes mais surtout trop rapides. J’ai également eu beaucoup de mal avec le personnage d’Enora, qui n’a aucune profondeur, et je n’ai ressenti aucune empathie pour elle.

Par contre, après un petit temps d’adaptation, et surtout la découverte de l’univers d’Ombre, là c’était un régal ! J’adhère toujours aux univers fantastiques, mais j’avoue que j’avais peur que celui-ci ne puisse pas être suffisamment développé en un seul livre. Belle erreur ! Manon Fargetton décrit petit à petit son monde, et va parfois assez loin dans la mythologie et les détails, et nous dévoile un univers très riche et abouti. Elle a également l’intelligence d’inclure des intrigues politiques parallèles, notamment via le mythe de Sav Loar, qui fait l’objet d’un « spin off » (que j’ai hâte de lire d’ailleurs). J’ai été totalement envoutée par cet univers, à la mythologie riche et très intéressante.

J’ai également adoré suivre les aventures de Ravenn, héroïne parfaite, avec du caractère, de la poigne, pragmatique, et qui ne se laisse pas envahir par ses émotions. J’ai totalement adhéré à son combat, à ses petites manœuvres politiques, à ses jeux dangereux. Jusqu’à la fin j’ai été emportée par l’histoire, qui donne lieu à énormément d’action, et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde (ou une seule page).

Je ne peux que recommander ce roman, dont il me tarde maintenant de découvrir le spin off !

Pour retrouver la chronique de Lectoplum, cliquez ici !

Publicités

12 réflexions sur “L’héritage des rois-passeurs, de Manon Fargetton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s