Bilan cinéma du mois de Mars

movies

Depuis le début de l’année, j’ai pour résolution de retourner régulièrement au cinéma. J’avais l’habitude, avant mon déménagement, d’aller au cinéma au moins une fois par semaine, mais depuis 2 ans je n’avais vu que 5-6 films en salles. J’ai donc repris le chemin des salles obscures, pour mon plus grand plaisir car je dois bien avouer que j’adore l’ambiance des salles !

Mais alors au mois de mars… grosse panne cinéma ! En fait, j’ai fait une overdose ! J’ai regardé 3 films chez moi, à la suite, et ça m’a coupé toute envie d’en voir d’autres pendant des semaines. Alors que le mois de mars était justement riche en belles sorties !

Voici donc les trois films à l’origine de ma panne ciné :

SÉANCES DE RATTRAPAGE

089995Life, d’Anton Corbijn
Avec Robert Pattinson, Dan DeHaan, Ben Kingsley – Sortie le 09 septembre 2015
Un jeune photographe qui cherche à se faire un nom croise un acteur débutant et décide de lui consacrer un reportage. Cette série de photos iconiques rendit célèbre le photographe Dennis Stock et immortalisa celui qui allait devenir une star : James Dean.
Life est un film que je souhaitais voir au moment de sa sortie, et que j’ai pu rattraper le mois dernier pour mon plus grand bonheur. C’est un film plein de qualités : les acteurs sont excellents (Pattinson et DeHaan, difficile de faire plus hype), et le thème est également bon. J’aime énormément les biopic sur les légendes de Hollywood, et James Dean est un acteur que j’apprécie énormément, notamment par le choix ingénieux de ses films. Le film m’a beaucoup plu par sa réalisation, très élégante, avec une grande attention portée aux lumières. Ce n’est pas un film inoubliable, mais il reste très sympathique !

**************************************

234297.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxUn homme à la hauteur, de Laurent Tirard
Avec Virginie Efira, Jean Dujardin, Cédric Kahn – Sortie le 04 mai 2016
Diane est une belle femme. Une très belle femme. Brillante avocate, elle a de l’humour et une forte personnalité. Et comme elle vient de mettre un terme à un mariage qui ne la rendait pas heureuse, la voilà enfin libre de rencontrer l’homme de sa vie. Le hasard n’existant pas, Diane reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre, qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation téléphonique. Alexandre est courtois, drôle, visiblement cultivé… Diane est sous le charme. Un rendez-vous est rapidement fixé. Mais la rencontre ne se passe pas du tout comme prévu…
Grosse déception avec ce film… Je m’attendais à un film tendre et drôle… et je me suis retrouvé avec une histoire d’amour bancale. Déjà, le traitement de la taille de Jean Dujardin rend très bizarrement. On sent qu’il a juste été « miniaturisé », mais que s’il avait un homme de petite taille, son corps ne serait pas le même. Et le personnage de Diane est chiant à mourir, et elle préfère se plaindre qu’évoluer. Sans parler du fait que si le personnage de Dujardin n’avait pas eu une position sociale enviable avec le compte en banque associé, il n’aurait probablement jamais réussi à la charmer… Bref, à oublier !

**************************************

19154515My own private Idaho, de Gus Van Sant
Avec River Phoenix, Keanu Reeves, James Russo – Sortie le 15 janvier 1992
Mike et Scott vivent parmi les marginaux de Portland, partageant leur solitude, les drogues et les hommes ou femmes à qui ils se vendent. Mike est introverti, homo et souffre de crises de narcolepsie. Enfant abandonné, il est obsédé par l’idée de retrouver sa mère. Scott, lui, est le fils du maire de la ville, un homme qu’il déteste et qui cherche à lui imposer un avenir tout tracé. Mike ne cache pas son amour à Scott, qui se refuse pourtant à lui. Ensemble, ils prennent la route pour retrouver la mère de Mike. Le voyage les mène en Idaho, puis au-delà, bouleversant leurs valeurs mutuelles…
Quand j’ai lu Love letters to the dead, j’avais prévu de regarder les films du regretté River Phenix. J’ai donc vu Stand by me en premier lieu, et me suis ensuite penchée sur celui-ci. Je regarde très très (trop) peu de films indépendants pour pouvoir les apprécier… Et celui-ci, ça ne l’a pas fait avec moi. Trop nébuleux, trop sale, trop tout ! Les personnages sont complètement atteints, ils ne font que croiser des gens bizarres… L’histoire d’amour n’en est pas une, et je suis ressortie totalement désabusée de mon visionnage laborieux. On adhère ou pas au cinéma de Gus Van Sant, et j’ai du mal pour ma part. Reste que les acteurs sont sensationnels !

**************************************

Et vous, quels films avez-vous vu dernièrement ?

Publicités

4 réflexions sur “Bilan cinéma du mois de Mars

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s