Les amoureux de l’Hôtel Montini, de Mark Lamprell

Après avoir lu pas mal de young adult, j’ai eu envie de lire un peu de contemporain. J’ai 73831638_14519199donc fouillé dans mes (trop nombreux) partenariats NetGalley, et je me suis décidée à lire Les amoureux de l’Hôtel Montini, un petit roman à la couverture si chou et à la promesse de mièvrerie qui m’a fait craquer !

L’histoire
La jeune Alice a décidé de passer seule quelques jours à Rome avant d’épouser son petit ami qui est plus le choix de ses parents que le sien. Dès l’aéroport elle rencontre un groupe de jeunes Anglais, en vacances en Italie, dont un, August, la convainc de passer quelques heures à visiter la ville avec lui. Ces heures, les plus intenses qu’Alice, timide et réservée, a jamais passées, bouleversent le plan d’une vie si soigneusement élaboré.
Meg et Alec se sont rencontrés à Rome il y a presque 20 ans. Depuis, leur amour s’est étiolé et ils sont à couteaux tirés la plupart du temps. Ce voyage à Rome, officiellement pour trouver le fournisseur du carrelage sur le sol de leur chambre d’hôtel d’antan que Meg veut absolument utiliser dans la rénovation de leur maison, est aussi l’ultime tentative de raviver une passion ensevelie sous le poids de la vie quotidienne. Mais n’est-il pas trop tard ?
Constance et Lizzie, belles-sœurs et complices depuis des décennies, sont à Rome pour honorer la dernière volonté de Henry, le mari de Constance et frère de Lizzie récemment décédé : disperser ses cendres dans la ville éternelle. Mais Lizzie ignore tout du terrible doute qui a poussé Constance à revenir dans la ville où elle a rencontré l’amour de sa vie il y a plus d’un demi-siècle.

Mon avis
J’ai passé un bon moment en compagnie de ce court roman, même si le gros défaut selon moi est le total manque d’émotion de l’ensemble.

L’intérêt du roman est pour moi le lieu où se tient l’histoire : la ville de Rome ! L’auteur nous fait découvrir cette ville et ses trésors cachés au détour des rues, places et ponts, et c’est un véritable bonheur. Je n’ai jamais eu la chance d’y aller, mais ça ne m’a pas empêché de voyager et de m’y croire ! La ville sied par ailleurs parfaitement à l’ambiance romantique nécessaire pour son histoire, et on a vraiment l’impression d’y être !

L’alternance des histoires est plutôt sympathique, mais a ses faiblesses. Le roman ne fait que 300 pages, et il est donc difficile de développer suffisamment trois histoires parallèles en même temps pour que le lecteur puisse se les approprier. Au final, c’est comme si chaque histoire ne faisait qu’une centaine de pages, ce qui est assez peu pour s’attacher aux personnages, s’imprégner de leur histoire et y trouver un intérêt.

C’est dommage car les histoires sont intéressantes et dressent trois histoires d’amour très différentes les unes des autres, sur trois générations différentes. L’histoire qui m’a le plus touchée reste celle de Constance et Lizzie, ces deux vieilles dames qui jouent les terreurs et tentent de faire face au deuil qui les touche.
Je n’ai pas compris le dénouement de l’histoire d’Alec et Meg : il manquait cruellement d’explications approfondies et d’un éventuel épilogue.
Quand à Alice et August, c’était mignon, mais ça manquait également de plus de détails !

Au final, mon avis reste mitigé sur cette lecture. J’ai passé un agréable moment, j’ai voyagé à Rome, j’ai rencontré trois couples avec trois histoires différentes, et dont chacune à su me parler, mais pas m’émouvoir. Dommage…

Publicités

8 réflexions sur “Les amoureux de l’Hôtel Montini, de Mark Lamprell

  1. Ah mince ! En commençant ton article, j’étais très tentée, d’autant plus que j’aime bien quand il y a plusieurs histoires… et puis au fur et à mesure, j’étais gênée par les défauts que tu présentais, qui me dérangeraient certainement, tout comme toi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s