Un souffle, une ombre, de Christian Carayon

Il y a un an, j’ai regardé une vidéo de Séverine, de la chaine Il est bien ce livre, qui venait 1507-1-1-400x576de lire le roman Un souffle, une ombre. Il y a un an, j’ai donc acheté Un souffle, une ombre. Je l’ai même fait dédicacer par l’auteur, qui était présent à Saint-Maur en Poche. La semaine prochaine, ce roman sort au format poche. La semaine dernière, je me suis enfin décidée à le lire !

L’histoire
Été 1980. Le lac de Basse-Misère, dans le sud du Massif central. Un groupe d’adolescents de bonne famille est massacré sur l’ îlot où il était parti camper, en marge de la fête du club nautique local. Dans toute la région, l’onde est sismique. Comme un point de bascule irréversible, qui signe la fin d’une époque d’insouciance, et le début du déclin de la vallée.
À Valdérieu, principale agglomération du pays, quelque chose s’est brisé pour toujours. Trente-quatre ans plus tard, le meurtrier supposé croupit derrière les barreaux. Mais à l’université de Toulouse, le chercheur en histoire Marc-Édouard Peiresoles ne croit pas en sa culpabilité. Originaire de Valdérieu, et témoin impuissant du cataclysme alors qu’il n’était que collégien, il décide de retourner sur place, et de reprendre toute l’enquête. Comme on replonge dans ses propres traumatismes. Comme on lève le voile sur trois décennies de non-dits, en grattant le vernis d’une communauté beaucoup moins lisse qu’il n’y paraît. Derrière les fantômes des adolescents disparus, c’est bientôt le lac de Basse-Misère qui se réveille, tel un prédateur endormi. Déjà prêt à engloutir ses
prochaines victimes…

Mon avis
Il y avait bien longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un thriller aussi angoissant. Ce roman fut une réelle expérience de lecture, que j’ai adoré vivre !

La grande intelligence de l’auteur a été d’écrire ce roman à la façon d’un roman historique. On ne suit pas l’enquête d’un point de vue policier, mais d’un historien, qui a vécu le drame dans son adolescence, et qui le met en lien avec sa propre histoire et celle de sa région. Un point de vue très intéressant, qui nous plonge dans une ambiance très particulière, très régionale, rurale, centrée sur les rumeurs et les réputations.

Le roman en lui-même est très noir, le crime initial était vraiment horrible. Âmes sensibles s’abstenir, car l’auteur ne nous épargne aucun détail, sachez-le ! Même moi qui suis plutôt de bonne composition pour tout ce qui relève du sang, des tripes et autres abus sexuels dans les romans, en refermant LE chapitre décrivant le crime, j’ai eu le besoin physique de fermer le livre, et de sortir marcher, prendre l’air, pour m’en remettre.

J’ai adoré l’écriture de l’auteur, assez brute, limite froide. Vu qu’aucun détail ne nous est épargné, et que le point de vue est celui d’un historien, donc relativement neutre et sans conflit d’intérêt, cela donne une ambiance vraiment saisissante. Au fur et à mesure de l’avancée du roman, on ressent la solitude et l’angoisse de notre personnage principal, et c’est si bien écrit que je me suis moi-même sentie seule et angoissée pendant ma lecture.

L’auteur alterne également les époques, entre passé et présent, cela entre plusieurs personnages concernés par l’affaire. Donc non seulement on suit l’affaire d’un point de vue extérieur et neutre, mais aussi de l’intérieur en découvrant un peu plus les victimes du crime. De quoi rendre le récit un peu plus horrible, le sentiment d’empathie se créant automatiquement avec les victimes.

Par contre, il y a tout de même quelques longueurs en milieu de roman, où on tourne en rond pendant plusieurs chapitres. Le roman ne tourne d’ailleurs pas seulement autour de l’enquête, mais aussi de la vie personnelle et professionnelle du personnage principal, ce qui donne parfois un rythme un peu flou au récit. Mais ce n’est vraiment pas ce que je retiens du roman.

Je ne peux que vous conseiller ce thriller passionnant, glauque et angoissant, qui fut pour moi une belle expérience de lecture !

Publicités

3 réflexions sur “Un souffle, une ombre, de Christian Carayon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s