Le Liseur, de Bernhard Schlink

16609-gfQuand le film The Reader est sorti en 2008, je suis allée le voir en salles (aahhh, cette période où j’allais voir au moins un film au cinéma par semaine est bien loin…), notamment du fait de la présence de Kate Winslet à l’affiche. Ayant plutôt apprécié le film, je me disais tout de même que le roman devait être meilleur. C’est pourquoi je l’avais acheté d’occasion à peu près à la même période… et qu’il traine depuis dans ma pile à lire ! J’ai profité d’une lecture commune pour enfin l’en sortir !

L’histoire
A quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d’une femme de trente-cinq ans dont il devient l’amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l’un de leurs rites consiste à ce qu’il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de des études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. 

Mon avis
Le Liseur fut une excellente lecture, très belle, pleine de pudeur et d’émotions. J’ai adoré l’histoire, ainsi que l’écriture de Bernhard Schlink, dont je n’ai pas tardé à me procurer d’autres oeuvres.

Je suis réellement tombée sous le charme de la plume de Bernard Schlink. Une plume très soignée, épurée, très agréable et très fluide à lire. Moi qui ne relève jamais de citation, là j’aurais souhaité avoir des post-it sous la main pour pouvoir en noter certaines.

L’histoire nous est racontée du point de vue de Michaël, de son adolescence à sa vie d’adulte. Un personnage tout en nuance, très pudique, ce qui fait qu’il est parfois difficile de se faire un point de vue sur lui et de connaitre la teneur de ses émotions. Mais cela ne m’a pas empêché de m’attacher à lui, de me reconnaitre dans ses émotions d’adolescent et dans ses questionnements d’adulte.

Je suis un peu plus partagée sur le personnage de Hanna… Une personnalité asociale, très secrète, très froide, mais assez maternelle et curieuse. Un personnage très difficile à cerner, mais très intrigant, et dont l’histoire et les paradoxes m’ont passionnée.

Le rythme du roman est assez égal, mais je garde un souvenir mémorable de la fin du livre. Une fin qui m’a émue et surprise comme ça a rarement été le cas pour ce genre de lecture, et qui m’a totalement happée.

Je ne peux que vous conseiller ce roman, assez court, mais qu’il faut prendre le temps de savourer ! Si vous avez d’autres oeuvres de Schlink qui méritent qu’on s’y arrête, je suis preneuse !

Publicités

5 réflexions sur “Le Liseur, de Bernhard Schlink

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s