Un été invincible, d’Alice Adams

Quand j’ai découvert les livres proposés lors de la dernière Masse Critique Babelio ppm_medias__image__2017__9782226324078-xspéciale romans, j’ai tout de suite flashé sur Un été invincible. Non seulement j’adorais la couverture, mais cette histoire d’amitié entre quatre jeunes adultes m’intéressait énormément. J’ai donc été ravie d’être sélectionnée pour le recevoir, et pour le savourer sous le soleil estival !

L’histoire
Benedict, Eva, Sylvie et Lucien sont inséparables depuis leurs années de fac à Bristol. Leur diplôme en poche, ils vont, pour la première fois, se disperser. Eva part à Londres où l’attend un poste dans la finance ; Benedict reste à Bristol pour suivre son doctorat. Quant à Sylvie et Lucien, fidèles à leurs rêves, ils entament une vie plus bohème, faite d’art et d’aventure. À l’approche de la trentaine, leurs liens autrefois si forts se distendent. Le temps qui passe les éloigne les uns des autres, leurs routes divergent. Pourtant, leurs chemins vont à nouveau se croiser et faire revivre le souvenir de l’« été invincible » qui les a liés à jamais.

Mon avis
J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, qui m’a donné exactement ce que je souhaitais y trouver : de l’amitié, des questionnement sur la vie, le passage à l’âge adulte, et le sens de la vie.

Le gros point fort du roman réside dans ses quatre personnages principaux : Eva, Sylvie, Benedict et Lucien. Même si certains sont plus mis en avant que d’autres, notamment Eva, chacun apporte une réelle contribution au récit et aux questionnements qu’il soulève. Je me suis particulièrement identifiée au personnage d’Eva, qui est très attachée au travail et n’arrive à se sentir exister que par lui, et sort parfois quelques punchlines décapantes qui m’ont beaucoup fait sourire.

J’aurais par contre aimé que les personnages de Lucien et Sylvie soient plus exploités. Je reste sur ma faim les concernant, j’ai l’impression de peu les connaitre et de ne pas avoir réussi à les cerner correctement.

Le rythme du roman est assez égal, et même s’il ne se passe pas de rebondissement de malade, je ne me suis pas ennuyée et je n’ai pas trouvé de longueurs au roman. On suit nos personnages sur une quinzaine d’années, leurs expériences étudiantes, professionnelles, familiales et personnelles, leurs désillusions et leurs envies, leurs déceptions et leurs espoirs, et ça m’a passionné. Je me questionne souvent moi-même sur le sens que je souhaite donner à ma vie et sur mes priorités, et j’ai aimé que ce roman aborde ces mêmes idées.

Je recommanderais donc ce roman aux adultes, pas forcément aux adolescents qui ne s’y retrouveront peut-être pas tout à fait, mais à tous ceux qui sont restés de grands enfants, qui se posent encore et toujours des questions sur leur vie, et souhaitent lire un bon roman sur l’amitié, tout simplement !

Publicités

3 réflexions sur “Un été invincible, d’Alice Adams

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s