Le miroir de Cassandre, de Bernard Werber

MIROIR_CASSANDRE.qxd:MIROIR CASSANDREQuand j’étais une toute jeune adolescente (c’est-à-dire il y a fort fort longtemps…), j’ai découvert Bernard Werber avec L’Ultime Secret. Un roman que j’avais adoré, car il changeait de tous les livres jeunesse et des classiques de l’école que je pouvais lire habituellement. Quelques années plus tard, j’ai découvert les sagas de Bernard Werber, et là ce fut une autre histoire, avec des avis assez mitigés… Mais quand j’ai vu que ma grande soeur avait un autre one-shot de l’auteur dans sa bibliothèque, je ne me suis pas gênée pour le lui emprunter, et essayer de raviver la flamme !

L’histoire
Cassandre Katzenberg ne sait rien de son passé. En apparence, elle est une jeune fille comme les autres. A un détail près : elle voit l’avenir mais personne ne la croit. Elle a reçu d’un inconnu un étrange cadeau : une montre qui indique le pourcentage de probabilité de mourir dans les instants suivants. A chaque seconde, Cassandre peut ainsi savoir si elle est en danger.
En butte à l’hostilité des lycéennes que ses prédictions effraient, elle s’enfuit du pensionnat où elle vivait jusqu’alors, pour trouver refuge dans une gigantesque décharge à la périphérie de Paris, où survit, tant bien que mal, une tribu de marginaux clochardisée. Dans ce lieu déshérité, elle rencontrera l’amour, l’amitié, la confiance, et une équipe de choc prête à l’aider dans sa folle entreprise : sauver l’humanité.
Cassandre, la fille aux yeux couleur miroir, parviendra-t-elle à inventer un futur meilleur que celui entrevu dans ses rêves ?…

Mon avis
Malheureusement ma flamme d’amour pour Bernard Werber ne s’est pas ravivée grâce à ce roman, car j’ai un avis très mitigé à son égard. J’ai apprécié les idées que l’auteur voulait faire passer, mais qu’est-ce que c’était long et répétitif !

Commençons par les bons points : le propos général du roman est assez intéressant. Bernard Werber s’évertue souvent dans ses romans à nous parler de thématiques spirituelles et environnementales assez passionnantes, qui ont eu un certain écho en moi car je m’intéresse assez à l’environnements et au futur de la planète… comme la plupart des gens finalement ! Et même si l’auteur décrit assez bien ce qui attend les générations futures (malheureusement…), je n’ai rien appris de nouveau. Mais la gravité de la question est là, et ça ne fait jamais de mal de la rappeler !

Ce qui m’a le plus dérangé dans le roman, c’est le rythme très inégal. Car le roman est très, très, trèèès long… Les situations se répètent continuellement, et ça m’a beaucoup gêné. Alors c’est probablement un parti pris de l’auteur pour rappeler que la vie n’est qu’un cycle, blablabla, mais lire les mêmes choses, sur plus de 600 pages, je n’y voyais pas l’intérêt.

Autre souci : je ne me suis pas du tout attachée au personnage principal qu’est Cassandre. Elle n’évolue pas dans le roman, je n’ai pas compris ses décisions, elle ne se passionne pour rien, je n’ai pas eu d’élément de sa personnalité auquel me rattacher pour tenter de l’apprécier. Elle est exceptionnelle, c’est certain, mais toutes les scènes où elle risquait de se retrouver en fâcheuse position m’indifféraient totalement… Et ce fut la même chose pour tous les autres personnages du roman, sauf Kim qui lui pour le coup évolue de manière notable.

Ajoutez à cela des situations trop rocambolesques pour être crédibles, énormément de questions en suspens à la fin du roman, et un style d’écriture particulier (avec beaucoup de citations et de tournures de phrases qui peuvent, parfois, passer pour élitistes), et vous obtenez une déception livresque. Dommage, car le propos environnemental est très intéressant.

Publicités

13 réflexions sur “Le miroir de Cassandre, de Bernard Werber

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s