Un bruit étrange et beau, de Zep

IMG_20170917_181649_755
Il y a quelques semaines, je postais ici-même ma sélection d’ouvrages à lire pour l’édition 2017 du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web (cliquez ici pour lire l’article). Parmi cette sélection se trouve la bande dessinée Un bruit étrange et beau, dont je n’avais jamais entendu parler mais qui m’a tout de suite intrigué de par son auteur/dessinateur : Zep. Oui oui, celui qui est à l’origine de Titeuf. J’étais curieuse de le découvrir dans un autre registre, et me suis empressée d’emprunter la BD à la médiathèque.

L’histoire
Où est la valeur d’une vie? Dans le bruit et la fureur ou dans le recueillement du silence? Dans ses batailles ou ses renoncements ? William, lui, a choisi le silence il y a 25 ans en intégrant l’ordre religieux des chartreux. Quand un héritage le contraint à quitter le couvent pour Paris, c’est tout un monde nouveau qu’il doit apprivoiser, et des certitudes longuement forgées à interroger… Sa rencontre avec Méry, jeune femme aux jours comptés du fait d’une maladie incurable mais résolument décidée à profiter du temps qu’il lui reste, le confrontera à de nouvelles questions et compliquera ses choix.

Mon avis
J’ai passé un bon moment de lecture avec cette bande-dessinée, très personnelle. Zep a réussi à me surprendre par l’originalité de son histoire, et à me faire réfléchir à pas mal de thématiques en seulement 82 planches.

J’ai été très surprise par la thématique de la religion et de sens de la vie intriguée dans la bande dessinée. C’est triste à dire, mais j’avais quelques appréhensions en commençant la BD, ne connaissant l’auteur que pour Titeuf… Et l’histoire d’un moine étant si opposée à ce que je pouvais connaitre de son oeuvre, je n’étais pas certaine de l’enjeu. Mais dès les premières planches, j’ai été rassurée : j’ai découvert une bande dessinée très sobre, très humaines et très pudique.

J’ai beaucoup aimé le personnage de William, très flegmatique, philosophe, et dont les bulles m’ont beaucoup inspirée. J’ai très facilement réussi à m’identifier à lui et à sa quête, même si on sent qu’il éprouve davantage de lâcheté que de courage face à ses décisions. J’ai par contre eu un peu plus de mal avec le personnage de Méry, je ne saurais pas dire pourquoi…

J’ai également été assez surprise du dessin de Zep. Autant dans Titeuf les traits sont exagérés, autant ici les personnages ont des traits assez travaillés, tout comme les costumes, voire certains éléments de décor. Mais c’est surtout la colorisation qui marque le lecteur, chaque ambiance, émotion et sentiment étant mis en abime par une teinte plus ou moins chaude. Zep met également en avant les éléments qu’il souhaite en les surexposant, ce que j’ai trouvé très intelligent et parfois très fort par rapport aux thématiques soulevées en parallèle.

J’ai beaucoup aimé l’histoire, même si j’avoue qu’elle m’a un peu laissé sur ma faim… J’aurais aimé que l’auteur l’étoffe davantage, j’ai eu l’impression de rester un peu trop en surface alors que les questionnements relevés, notamment par rapport à la religion et au sens de la vie et du destin, sont intéressants, et auraient justement mérité d’être un peu plus creusés.

Cette bande dessinée fut une très belle découverte, tant au niveau du dessin que de l’histoire et des thématiques développées. Elle a eu le mérite de me réconcilier avec Zep, dont le travail ne m’intéressait pas spécialement. Une jolie découverte, que j’aurais aimé pouvoir prolonger et me laisse donc un petit goût de trop peu.

Une réflexion sur “Un bruit étrange et beau, de Zep

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s