Je sais pas, de Barbara Abel

Comme vous le savez, je participe cette année (tout comme l’année dernière d’ailleurs) au Prix Littéraire des Chroniqueurs Web, et dans ce cadre, j’essaie de lire une grosse partie de la sélection. Parmi la sélection de thrillers, se trouvait le dernier roman de Barbara Abel, Je sais pas. J’ai beaucoup entendu parler de Barbara Abel, dont je possède certains romans dans ma pile à lire, mais j’avais entendu des avis mitigés sur ce roman-ci. Cela ne m’a pas empêché d’aller l’emprunter à la médiathèque, et de m’y plonger sans rien en attendre !

L’histoire

C’est le grand jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu’au moment du retour, quand une enfant manque à l’appel. Emma, cinq ans, a disparu. C’est l’affolement général. Que s’est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un cœur de démon ?

Mon avis

Ce roman fut une excellente surprise : j’ai adoré ma lecture ! Je ne m’attendais pas à lire une histoire aussi sombre, voire révoltante à certains moments, à me faire retourner le cerveau de la sorte, et à rencontrer des personnages si charismatiques et si percutants ! Ce fut mon premier Barbara Abel, et ce ne sera clairement pas le dernier !

Dès les premières pages, l’auteure a réussi à m’embarquer dans son univers empli de secrets, de mensonges et de non-dits. Elle a réussi à me manipuler de bout en bout de l’histoire, en me faisant croire à une certaine fin qui s’est révélée être (évidemment) totalement différente de ce à quoi je m’attendais initialement, et surtout elle m’a totalement fait changer d’avis sur les personnages au fil des pages.

La grande force de Barbara Abel est son traitement des personnages, qu’elle n’épargne pas, et dont elle nous dévoile la personnalité et le côté sombre au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Elle leur fait vivre à tous des choses absolument terribles, et n’hésite pas à faire ressortir leur part la plus sombre et la plus destructrice pour conclure son récit. Et elle n’hésite pas à instaurer du vice là où on l’attend le moins : chez les enfants…! Et ça j’adore : moi qui ai l’instinct maternel sous-développé, ça m’a plu !

Et l’autre force de ce roman, c’est de nous mener en bateau en nous présentant une histoire qui, au premier abord, peut paraître assez simple… mais qui au final se révèle d’une perplexité extraordinaire ! Que ce soit les liens entre les personnages, leur passé qui se révèle petit à petit, leur personnalité, la manière dont l’auteure imbrique une multitude de petits éléments entre eux donne une résolution assez complexe que, pour ma part, je n’ai pas vu venir, et ai donc adoré !

Je suis pour ma part tombée sous le charme de ce roman, et j’ai adoré me laisser manipuler de bout en bout par l’auteure, dont je lirai les autres romans avec, je l’espère, autant de plaisir !

13 réflexions sur “Je sais pas, de Barbara Abel

  1. Ce livre est dans ma pile à lire depuis peu mais il sera bientôt lu ! J’avais adoré « Derrière la haine » & « Après la fin » de cette auteur & je te les conseille vivement !! 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s