Fantazmë, de Niko Tackian

J’ai eu l’occasion de découvrir la plume de Niko Tackian et son personnage de Tomar Khan il y a un an, en lisant Toxique (cliquez ici pour lire mon avis) que j’avais bien apprécié. Quand j’ai vu que NetGalley proposait la suite des enquêtes de Tomar Khan, personnage que j’avais adoré, je me suis ruée dessus !

L’histoire

Janvier 2017. Dans une cave du XVIIIe arrondissement de Paris, un homme est retrouvé, battu à mort. Le commandant Tomar Khan pense à un règlement de compte. Le genre d’affaire qui restera en suspens des années, se dit-il. Mais voilà, l’ADN relevé sur les lieux a déjà été découvert sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort dans une cave lui aussi. Et bientôt une rumeur court dans les quartiers chauds de Paris, celle d’un tueur insaisissable, un Fantazmë, un « spectre » en albanais, qui s’en prend à la pègre. Avec cette enquête troublante, Tomar Khan plonge dans des zones d’ombre où s’affronteront inévitablement son devoir de policier et ses sentiments d’être humain.

Mon avis

Niko Tackian m’a une nouvelle fois fait passer un très bon moment de lecture, avec un roman très noir, oppressant, bien plus sombre que le premier, et qui m’a davantage convaincu.

Le principal atout de ce roman reste le principal principal qu’est Tomar Khan. Ce personnage est tellement charismatique ! Il se bat avec ses propres démons, avec ce passé auquel il n’arrive pas à faire face, jusqu’à tomber dans des abîmes desquels il ne peut s’extraire. C’est un personnage à fleur de peau auquel je suis très attachée, probablement l’un des héros du genre policier que je préfère.

Autour de lui gravite une équipe très attachante également, qui tente de résoudre dans ce tome-ci une enquête très sombre. Une enquête qui m’a beaucoup intéressée, car elle fait écho à l’actualité qui touche la France actuellement : les réfugiés. Niko Tackian a le don de mettre en place des intrigues sombres et glaçantes car elles touchent la fibre de monstruosité qui réside en chacun de nous. J’ai bien plus apprécié cette intrigue que la première, par son côté géopolitique évident, et par une violence bien plus assumée.

Niko Tackian est un auteur qui réussit à vous plonger dans les côtés les plus noirs et les plus violents de notre société. Durant tout le roman, je me suis sentie oppressée par cet univers si sombre. Que ce soit au niveau de l’enquête ou au niveau du parcours personnel de Tomar, l’auteur réussit à instaurer une ambiance très suffocante, on a l’impression de manquer d’oxygène, d’être démuni face à l’absence de solution. Mais mon petit côté masochiste me fait apprécier cette sensation !

C’est donc avec plaisir que je lirai la suite des enquêtes de Tomar Khan et de sa brigade, qui sont des personnages dont les parcours et les caractères me touchent vraiment.

3 réflexions sur “Fantazmë, de Niko Tackian

  1. Magnifique article ! Je viens de finir mon premier Tackian : « La nuit n’est jamais complète » qui est une merveille ! Je suis complètement d’accord avec toi, cet auteur sait magnifiquement planter un décor glauque et suffocant 🙂 J’ai hâte de découvrir le fameux Tomar Khan maintenant !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s