La Ch’tite Famille, de Dany Boon

3859476Etant originaire de Lille, et habitant depuis trois ans la région parisienne, j’ai eu une envie soudaine de retrouver un peu de ma région (nostalgie quand tu nous tiens !) un lundi soir un peu pluvieux. Je suis allée en salles voir le dernier film de Dany Boon, La ch’tite famille, pensant y retrouver un peu de tendresse et d’humanité. Même si clairement, la bande-annonce ne m’incitait pas franchement à tenter le coup…

Résumé
Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

Mon avis
Quelle déception, mais quelle déception ! Je voulais de l’émotion et de la tendresse, j’ai eu droit à de la grossièreté et du cliché. Même pas de la caricature, qui aurait pu me faire sourire, uniquement à du cliché. Et même si l’histoire est sympathique, elle traine en longueur… Bref, un film que je vais (et veux) rapidement oublier !

Je ne veux pas jouer les chauvines, mais j’adore ma région du Nord. On a beau dire ce qu’on veut, il est indéniable que c’est une région agréable à vivre, car elle est très chaleureuse (nous le constatons à chaque fois que nous y retournons, les différences avec la région parisienne sont indiscutables). J’attendais donc à retrouver un peu ces qualités dans le dernier film du nordiste le plus célèbre de France… et bien pas du tout !

4943052

Je ne sais pas comment un homme se prétendant fier d’être « ch’ti » peut mettre en images de tels clichés des gens du Nord ? Autant Bienvenue chez les Ch’tis n’est pas exempt de défauts, mais il avait le mérite de casser un peu les idées préconçues sur la région (un peu au moins). Ici c’est le contraire : les seuls ch’tis que nous rencontrons (à part le bleu de la boîte de design qui, dès qu’il prend l’accent, adopte une voix dégueulasse…) sont des abrutis, pauvres bien sûr, qui vivent dans un mobil-home (!), mangent des légumes blindés d’essence,  appellent leurs enfants Britney, et picolent, évidemment. Et les femmes, bien sûr, ne travaillent pas, et ne servent qu’à tenir leur foyer (ce qu’elles n’arrivent d’ailleurs pas à très bien faire vu qu’elles sont idiotes)…! Ils parlent tous ch’ti, évidemment, sans placer aucun mot de la langue française classique, ils ne parlent que patois, oui oui. Les Parisiens ne sont pas non plus épargnés, tous plus snobs les uns que les autres.

4916489

Et c’est dans ces portraits tout le problème du film : le cliché. Pas la caricature, le cliché. Celui duquel on se moque gratuitement. Celui qui est sans nuance, et rend juste les personnages détestables. Car sincèrement, à part le personnage de Constance qui est le plus humain de ce film, j’ai détesté tous les personnages. J’en ai ras le bol que Dany Boon, soit disant fier de sa région, ne montre que ça dans ses films : des gens qui parlent patois H24 (faut-il rappeler qu’à l’école tout le monde parle français, pas patois, et que forcément à un moment ça s’imprime dans les cerveaux ?!), qui vivent dans la misère, boivent, ne sont pas futés, sont obligés de prendre des cours de diction et de bienséance pour bien se tenir, mais sont par contre très (trop) fiers de venir du Nord ! Oui parce que pour Dany Boon, apparemment, ne pas être fier d’être ch’ti fait de vous un snob ! Personnellement je viens du Nord, mais je ne vais pas me mettre à parler ch’ti (je ne l’ai jamais fait de ma vie d’ailleurs) pour montrer d’où je viens et montrer ainsi que je ne suis pas snob…

C’est dommage car l’histoire est sympathique sur le papier, mais tombe tellement dans le cliché qu’elle en devient pathétique. Le casting est moyen, chaque acteur se dépatouille avec ce qu’on lui donne, mais les personnages sont tellement too much qu’ils ne peuvent pas sauver grand chose… Au final l’histoire n’a que peu d’enjeu, c’est juste l’histoire d’un homme qui renoue avec sa famille et accepte d’où il vient, était-il normal de tomber si bas pour montrer cela, même sous forme de comédie ? Dany Boon ne rit plus avec, il rit de, et la différence est malheureusement là…

9 réflexions sur “La Ch’tite Famille, de Dany Boon

  1. J’ai bien fait de ne pas aller le voir, rien que la bande annonce m’a refroidi, je suis de Douai et moi aussi je n’ai pas d’accent … les clichés sur nous m’exaspèrent au possible… mais qu’on nous foute la paix 🙏🏻🙏🏻

    Aimé par 1 personne

  2. Sérieusement Bienvenue chez les Ch’tis, j’avais aimé car ça donnait au moins une image chaleureuse et accueillante (j’ai des amis et de la famille dans le Nord Pas de Calais) et ça se moquait des clichés en fait. Ca les cassait un peu. Là franchement, rien que la bande annonce c’est grossier. Je ne voulait pas le voir et ta chronique m’a confortée dans cette idée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s