Ready Player One, de Steven Spielberg

3437390Cette semaine, j’ai vu que le cinéma de ma ville ouvrait maintenant le samedi matin ! Il faut savoir que j’adooooore aller au cinéma le matin, mais les seules séances ouvertes jusqu’ici étaient le dimanche, autant vous dire que c’était trop plein d’enfants pour moi… J’ai donc profité d’une jolie matinée ensoleillée pour aller à pieds au cinéma, et profiter d’une sortie récente qui m’intéressait beaucoup : Ready Player One !

L’histoire
2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l’œuf de Pâques numérique qu’il a pris soin de dissimuler dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu’un jeune garçon, Wade Watts, qui n’a pourtant pas le profil d’un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant…

Mon avis
Je ne m’étais pas beaucoup renseignée, j’avoue m’être totalement fait happer par le marketing et le bouche à oreille autour du film. Et j’ai bien fait de me laisser entraîner sans rien en attendre, car j’ai adoré le film ! Je me suis laisser emporter du début à la fin, et c’était très agréable !

2411393

Je sais que les attentes autour de ce film étaient fortes, notamment des amateurs de pop culture et de jeux vidéo, dont je ne fais pas partie. Car clairement, le film parle à cette communauté. Non seulement il se passe dans un monde virtuel, mais son principal intérêt repose sur les multiples références pop qu’il recèle : jeux vidéo, musique, cinéma. De Blondie à Minecraft il n’a qu’un pas ! J’ai l’impression de n’avoir saisir que le quart de ce que le film recèle comme références, mais rien qu’Akira et Retour vers le Futur m’ont suffi !

C’est côté scénario que le bas blesse… Car oui, l’histoire a beau être sympathique, le monde futuriste dans lequel les héros évoluent, voire les héros eux-mêmes, ne sont pas développés. Et c’est dommage, car on ne s’attache finalement que peu aux personnages. On sent que leur quête est noble, mais on s’émeut peu des épreuves individuelles qu’ils endurent. C’est vraiment dommage car cela retire un grand intérêt au film, notamment pour un jeune public qui a besoin de s’identifier à des personnages forts.

READY PLAYER ONE

Autre petit bémol : le manichéisme de tous les personnages du film. Ils sont tous soient très gentils, soit très méchants. C’est un aspect assez récurrent dans les films de Spielberg, mais là c’est excessif. On sait que le monde futuriste n’est pas terrible, et que la méchante entreprise qui veut prendre le contrôle du monde est vraiment très méchante car elle veut plein d’argent… mais ça ne va pas beaucoup plus loin. Et évidemment, ce sont encore des adolescents/enfants qui se battent contre les méchants adultes, qui ne pensent qu’à l’argent et n’ont aucune valeur morale… Et le héros n’est pas attachant car à aucun moment, on ne comprend réellement pourquoi sa quête est si importante pour lui, et pourquoi il est prêt à risquer sa vie.

Malgré ses quelques bémols, le film est vraiment agréable à regarder. Visuellement le film est incroyable, on se balade dans les différents mondes d’OASIS comme si on avait un casque de réalité virtuelle sur les yeux. Les effets spéciaux sont très bons, très adaptés au style des jeux desquels le film s’inspire au niveau de la pixellisation ou de la texture des avatars. La bande originale est également excellente, avec une bonne utilisation des tubes des années 80, mais également pas mal de sons issus de films cultes tels Star Wars ou Retour vers le Futur.

READY PLAYER ONE

Je vous encourage sincèrement à aller voir ce film, avec vos enfants si vous en avez et s’ils apprécient les jeux vidéo notamment (j’aurais adoré voir ce film avec mes neveux, mais ils sont à 200 km…).  C’est un bon divertissement, qui saura parler aux plus jeunes, et faire frétiller la fibre nostalgique des plus anciens (comme moi…) !

10 réflexions sur “Ready Player One, de Steven Spielberg

  1. « Je sais que les attentes autour de ce film étaient fortes, notamment des amateurs de pop culture et de jeux vidéo, dont je ne fais pas partie. Car clairement, le film parle à cette communauté.  » Justement d’après les retours que j’ai eus de mes collègues geeks c’est là que le bât blesse : le film semble s’adresser à un public averti, mais en le prenant pour un bleu (ou un noob :p) – du coup je ne suis pas surprise de lire que tu as pu aimer sans avoir l’impression d’être prise pour une quiche justement parce que tu as sans doute moins baigné dedans que d’autres, qui ont trouvé les clins d’œil et références beaucoup trop appuyés ou parachutés avec lourdeur pour les mettre à l’aise ou leur plaire. Pour ma part je ne suis pas une grande connaisseuse de jeux vidéos mais je pense que le livre (plus subtil et avec semble-t-il un scénario plus travaillé) me conviendra bien mieux que l’adaptation.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne suis personnellement pas trop attirée par le film. J’aime beaucoup ce que fait Spielberg et je ne doute pas de la qualité des images et effets spéciaux qui doivent en mettre pleins la vue =).

    Mais c’est la bande annonce qui me laisse indifférente. Les premières bandes annonces qui étaient diffusées au cinéma, je ne comprenais pas vraiment le sens de l’histoire et l’univers ne m’attirait pas.

    Au final je pense aussi que c’est toutes ces histoires similaires avec un futur sombre, technologique et des ados qui se battent face aux adultes qui commencent à me fatiguer un peu. Il peuvent pas faire une histoire avec un futur qui ne soit pas apocalyptique pour changer ça ferait pas de mal …

    Après si ce film ne m’attire pas, je pense qu’il plaira au plus grand nombre surtout comme tu dis aux personnes qui aiment les jeux vidéos et qui sont baignés dans cette pop culture ^^.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis à peu près du même avis que toi même si j’ai apparemment moins aimé ce film. Le côté visuel m’a époustouflé, j’ai adoré de ce côté-là. J’en attendais peut-être un peu trop (même si je ne suis pas forcément amatrice de pop culture) mais le scénario m’a vraiment déçue. Les personnages ne m’ont fait ni chaud ni froid, le personnage principal m’a même parfois ennuyé par rapport à son rapprochement subit avec Art3mis. Je l’ai trouvé niais et, comme tu le dis, le film est trop manichéen. J’ai eu un peu l’impression d’avoir été prise pour une idiote en sortant de la salle même si je n’ai pas passé non plus un mauvais moment.

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai bien aimé mais par contre, il y a pleins de références aux jeux vidéos qui m’ont échappé ! d’ailleurs, cela ne choque personne qu’en 2045 les ados soient fans de jeux des années 80/90 ? moi cela parut un peu étrange quand même ! par contre, les effets spéciaux m’ont donné mal à la tête(j’étais en 2D pourtant) car à certains moments cela part dans tous les sens… j’ai bien aimé la mini morale de la fin qui dit qu’il faut vivre vraie vie plutôt que la vie derrière les écrans 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Salut ! Je dois avouer que j’ai été agréablement surprise. Ce film m’a bien plu, les effets spéciaux sont géniaux, tout comme la musique et la mise en scène. Les acteurs sont également au top.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s