Invisibilité, de David Levithan et Andrea Cremer

Invisibilité m’avait fait craquer il y a quelques années lors d’une vente privée, d’une part parce que la couverture est vraiment jolie, d’autre part parce que l’un des co-auteurs se nomme David Levithan. Après avoir trainé dans ma PAL pendant bien trop longtemps, je me suis enfin décidé à le lire !

L’histoire

Stephen est invisible depuis toujours. Une malédiction impossible. Jusqu’au jour où Elizabeth le voit. Elle seule peut briser le sort. Au risque de les séparer à jamais. 

Mon avis

Malheureusement ma lecture de ce roman ne fut pas aussi bonne qu’espéré… Je dois même avouer que ce livre est une déception, alors même que je n’en attendais pas grand choses dès le départ vu les avis mitigés que j’avais pu lire à son propos…

Et c’est dommage, car l’univers est plein de potentiel, mais non exploité. Au-delà d’une simple romance adolescente, les auteurs nous plongent dans un New-York plein de magie et de mystères invisibles aux yeux du plus grand nombre, où la part belle est faite aux bénédictions et malédictions. J’ai beaucoup aimé cet univers de magie et de briseurs de sorts, et les meilleurs moments du roman sont pour moi ceux qui en parlent et l’expliquent. Mais le roman est trop court pour l’exploiter au mieux, et je suis donc restée sur ma faim.

J’ai également apprécié le fait que la romance ne soit pas au final l’élément principal du livre. Certes, elle est très présente et est prétexte au déroulement de l’histoire, mais l’univers magique et l’action prennent le pas sur celle-ci… pour mon plus grand plaisir, je dois bien l’avouer. Car que la relation entre Stephen et Elizabeth soit de l’amour ou de l’amitié, clairement, ça n’aurait rien changé à l’histoire…

Globalement, le problème de ce livre, c’est qu’il est trop court. J’ai eu l’impression que les auteurs voulaient développer énormément d’éléments, avaient pensé à plein de choses pour étoffer leur univers, mais ont été restreints par le format one-shot et un nombre de pages forcément limité. J’ai donc l’impression d’être ressortie de ce roman aussi frustrée qu’eux ! C’est vraiment dommage, car l’histoire et l’univers regorgent de potentiel !

C’est donc malheureusement un avis très mitigé que je vous propose sur ce roman, pourtant imaginé et écrit par deux auteurs de talent. A voir si leurs autres romans me plairont davantage…

5 réflexions sur “Invisibilité, de David Levithan et Andrea Cremer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s