Les aventuriers de la mer, tome 3 : La conquête de la liberté, de Robin Hobb

Cela fait maintenant plusieurs mois que j’ai découvert Robin Hobb, et je prends un énorme plaisir à enchainer les tomes de séries qu’elle a écrites. En ce moment je suis en plein dans les Aventuriers de la Mer, au rythme d’un tome par mois, et c’est donc le tome 3 qui a été lu !

L’histoire

Perdu à Jamaillia, Hiemain s’apprête à affronter son destin. Dans sa fuite, l’apprenti prêtre va retrouver Vivacia pour subir avec elle les événements les plus douloureux de leurs jeunes existences. Son père, le capitaine Kyle, de plus en plus violent et humiliant, leste la vivenef d’esclaves, attirant les serpents de mer. Quant à Malta, elle entre progressivement en conflit avec ses aïeules et leur procure bien des tourments. Les Vestrit se déchirent de l’intérieur… Pendant ce temps, Kennit le pirate, affaibli et mutilé à l’issue d’un terrible abordage, sent la chance le quitter. Posséder une vivenef devient pour lui une priorité, un impératif audacieux mais quasi suicidaire…

Mon avis

Comme à chaque fois avec cette autrice, j’ai passé un très bon moment de lecture. J’ai mis plus de quinze jours à lire ce roman, non parce que je ne l’aimais pas mais parce que je n’avais tout simplement pas le temps, et cela ne m’a pas empêché d’être à fond dans l’histoire et derrière les personnages.

Certains personnages prennent dans ce tome-ci une dimension nouvelle et particulière. Je pense à Ambre, qui m’a beaucoup émue dans sa relation avec la Vivenef, et Malta, dont la bêtise et le manque de maturité m’ont sidéré. Chaque personnage a un côté extrême qui m’impressionne et que j’apprécie énormément découvrir : la ténacité d’Althea, la brutalité de Kyle, le vice de Kennit, l’abnégation de Hiemain. Tous ces traits de caractère sont marquants, et font qu’il est impossible de rester insensible au caractère des personnages.

Pour ce qui est de l’histoire, je dois par contre bien avouer que je m’attendais à un peu plus de grandiose de la part de Robin Hobb. Sachant que ce tome 3 marque la fin d’une intégrale, je m’attendais à beaucoup plus d’action et de rebondissements concernant tous les personnages. Et là, à part le rebondissement autour de l’intrigue « principale » de Vivacia, auquel je m’attendais évidemment, j’avoue avoir été un peu déçue… Je m’attendais à plus, et j’ai lu un bon tome, mais pas un tome excellentissime (comme avait pu l’être le tome 3 de L’Assassin Royal par exemple…).

Dans tous les cas, je ne me lasse pas du tout de cette histoire et de cet univers ! Je compte très bientôt découvrir le tome 4, histoire d’avoir bien tous les changements en tête, et il me tarde de découvrir le lien entre les Aventuriers de la Mer et L’assassin royal !

Mon avis sur le tome 1
Mon avis sur le tome 2

3 réflexions sur “Les aventuriers de la mer, tome 3 : La conquête de la liberté, de Robin Hobb

  1. C’est vrai que ce qui se passe à propos de la Vivacia à la fin du tome et attendu vu les précédents chapitres mais j’ai été aussi conquise par ce tome que pour le tome 2. J’ai aimé en découvrir davantage sur les Marchands du Désert des Pluies même si ça voulait dire aussi davantage de moments avec Malta (qu’on fasse quelque chose d’elle, l’enfermer par exemple, ça nous fera des vacances). J’ai particulièrement aimé Hiémain dans ce tome, toujours aussi tenace face à son père et j’ai hâte de savoir ce qu’Althéa va devenir.
    Et je ne suis pas prête de le découvrir vu que je viens de débuter L’Assassin royal. On m’a dit que c’était mieux de lire ce cycle avant celui des Aventuriers de la mer donc je rectifie maintenant mon erreur.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s