Grace and Fury, tome 1, de Tracy Banghart

Quand j’a vu Grace & Fury proposé par NetGalley il y a quelques semaines, j’ai foncé. Comment résister à ce résumé résolument féministe ? Personnellement, il ne m’en a pas fallu davantage pour m’intéresser et demander ce roman !

L’histoire

« À Viridia, les femmes n’ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d’avoir des idées. »
Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s’il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l’aider à séduire le prince. Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu’elle n’a pas commis. Aucune n’est prête à accepter ce destin qu’on leur impose. Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s’adapter. Pour se retrouver, elles prendront tous les risques. La révolte ne fait que commencer…

Mon avis

J’attendais pas mal de cette lecture, et j’avoue avoir été un peu déçue au final… J’ai trouvé l’univers intéressant mais insuffisamment exploité, et surtout l’histoire ne m’a donné aucune émotion et aucune surprise.

Mais commençons par les bons côtés (tout de même) : l’univers. Grace & Fury nous propose un univers assez riche, et prometteur. On sent que l’histoire du pays dans lequel évoluent nos héroïnes est riche en enseignements, et que le côté féministe du récit s’en verra intensifié. Je déplore toutefois que ce ne fut pas déjà le cas dans ce premier tome, et j’ai ressenti un cruel manque de profondeur à ce niveau-là…

Par contre, j’ai eu plus de mal avec tous les autres aspects du livre. Je pense que je dois commencer à être trop âgée, et surtout que j’ai lu trop de dystopies pour que ce genre continue de m’intéresser pleinement. Les personnages n’ont aucun charisme, ils ne sont pas du tout développés. Je ne me suis pas attachée une seule seconde à Nomi et Serina (bien que leur relation soit belle), ni à aucun autre personnage secondaire.

Par ailleurs, on n’échappe pas aux clichés du genre : entre l’homme parfait, le triangle amoureux, l’amitié perdue, la peste ennemie jurée, tous les codes (devenus clichés) du genre sont réunis ! Malheureusement… Car je n’ai eu aucune surprise en lisant le livre ! Dès le chapitre 3 je savais comment ça allait se terminer ! Je savais quel personnage était fourbe, lequel était digne de confiance, lequel allait mourir, lequel allait se révéler.

Vous l’aurez compris, le tome 1 de Grace & Fury marque déjà la fin de la saga pour moi, car je ne lirai pas la suite. Si vous aimez le genre de la dystopie, ce roman devrait vous plaire, avec une petite particularité féministe qui n’est pas indigne d’intérêt. Personnellement, le manque d’originalité et de surprises du récit m’ont trop déçu pour que je continue…

4 réflexions sur “Grace and Fury, tome 1, de Tracy Banghart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s