Les Aventuriers de la Mer, tome 7 : Le Seigneur des Trois Règnes

Après plus d’un mois, je ne pouvais plus résister à l’appel des Aventuriers de la mer ! J’avais trop envie de retrouver les personnages et cet univers fantastique que j’adore et qui s’étoffe de tome en tome !

L’histoire

Une fois encore, les femmes de la famille Vestrit sont au cœur de toutes les polémiques : Ronica, la matriarche, se dresse seule face à ceux qui accusent les siens d’être à l’origine du chaos régnant à Terrilville ; sa fille, Althea, toujours à bord du Parangon, traque la Vivacia, la vivenef familiale devenue le vaisseau amiral de la flotte pirate de l’impitoyable Kennit ; et sa petite-fille, Malta, a disparu dans le tremblement de terre qui a détruit la cité des Anciens, sur les rives du fleuve du Désert des Pluies. Mais le fiancé et le frère de cette dernière, piégés alors même qu’ils s’étaient lancés à sa recherche, pourraient bien bénéficier d’un petit coup de pouce inattendu…

Mon avis

Une fois de plus, et sans surprise, c’est un excellentissime moment de lecture que j’ai passé grâce à ce roman ! On sent clairement que la fin de la série approche, car les choses s’accélèrent clairement, certaines questions trouvent leurs réponses, et l’action est très présente !

On sent que Robin Hobb introduit la dernière intégrale avec ce tome, qui nous présente de nouveaux lieux et de nouvelles situations politiques très intéressantes. J’irai même jusqu’à dire que l’histoire prend un tournant totalement inattendu, dans le sens où l’arrivée d’un certain élément va chambouler l’équilibre des forces mis en place depuis le premier tome. Un véritable coup de maître de la part de Robin Hobb, dont l’imagination et la maitrise littéraire ne cessent de m’émerveiller !

Ce tome-ci est bien plus politique que les autres, dans le sens où une grande partie des bouleversements vécus par nos personnages vont être le prétexte à une guerre politique entre nombre d’acteurs du roman. J’avoue, j’ai parfois été perdue au milieu de toutes ces tractations et trahisons, et j’avais toujours l’impression qu’il me manquait des éléments pour bien comprendre le discours et savoir où me positionner. Mais finalement les choses se résument plutôt bien, et se raccrocher aux personnages se révèle plutôt facile.

Certains personnages prennent une envergure impressionnante dans ce roman, notamment, comme le laisse à penser le résumé, les personnages féminins. J’apprécie le côté résolument féministe de cette saga, dont le premier tome démarre sous un joug plutôt patriarcal, et qui développe ses personnages féminins de fil en aiguille jusqu’à leur donner l’ampleur qu’ils méritent. Cette subtilité est assez rare en fantasy, et je la trouve très jouissive et intelligemment maitrisée par l’autrice.

Au fil des romans, cette série s’impose de plus en plus comme ma série fantasy chouchou de ma vie. A voir si la fin tiendra toutes ses promesses !

2 réflexions sur “Les Aventuriers de la Mer, tome 7 : Le Seigneur des Trois Règnes

  1. Tu fais bien de parler de l’importance donnée aux personnages féminins dans ce cycle, je pense que c’est l’une des principales raisons de mon coup de coeur pour lui ^-^
    Vivement ton avis sur la suite et fin 🙂 (Je vois que c’est ta lecture en cours)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s