Sorcières, de Mona Chollet

Ma participation au Club de lectures féministes de la choupi Carnet Parisien me permet de faire de très belles découvertes littéraires, et de me pencher sur des ouvrages qui n’auraient pas attiré mon attention outre mesure. Ce fut le cas des quelques essais lus dans le cadre du club, et notamment de Sorcières, de Mona Chollet, qui a pas mal fait parler de bruit depuis sa sortie !

L’histoire

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d’aujourd’hui de figure d’une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure de la sorcière. Elle est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? 
Ce livre explore trois archétypes de la chasse aux sorcières et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant – l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur. 
Mais il y est aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

Mon avis

J’ai passé un moment de lecture passionnant avec ce livre, très riche mais accessible. Mona Chollet a réussi avec brio à démontrer que l’archétype de la sorcière est encore bien vivant aujourd’hui, malheureusement…

J’ai lu peu d’essais féministes, mais ceux que j’ai pu lire sont intéressants sans être forcément riches de nouvelles informations ou réflexions. Et j’ai eu le grand plaisir de trouver des réflexions très très intéressantes dans cet ouvrage-ci. Mona Chollet explore la force féminine au fil des siècles, et fait le parallèle entre le mythe de la sorcière du Moyen-Âge et l’image de la femme actuelle. Et effectivement, difficile de nier en lisant ses écrits de l’influence de ce mythe sur la situation actuelle des femmes dans la société occidentale…

Au-delà de faire ce parallèle entre l’image de la sorcière et celle de la femme actuelle, Mona Chollet aborde des thèmes parallèles passionnants ; je pense notamment au rapport entre la femme et la nature, et au rapport avec la médecine, qui sont des réflexions qui ne m’étaient jamais venu en tête et que j’ai trouvé passionnantes. Après, clairement, je n’adhère pas totalement à toutes les idées, notamment celles qui lient rapport à la femme et à la protection de l’environnement, mais j’ai trouvé intéressant de confronter mes opinions.

En plus d’être riche en réflexions, Mona Chollet sait rendre ses idées très accessibles grâce à son écriture. Son ouvrage est bourré de références, scientifiques comme culturelles, ce qui rend l’écrit assez simple à lire. Et même si parfois il faut se concentrer pour bien comprendre les différences de points de vue et se représenter ce qui est écrit, l’ouvrage se lit assez rapidement (même si je vous conseille de le déguster).

Sorcières est, à ce jour du moins, l’essai féministe qui m’aura le plus plu et convaincu. J’ai maintenant très envie de découvrir les précédents essais de Mona Chollet !

6 réflexions sur “Sorcières, de Mona Chollet

  1. Cela a l’air très intéressant, je prends note et merci pour al découverte !
    Actuellement, je suis dans la lecture d’un ouvrage sur Jack l’Eventreur : petite enquête de l’auteur pour déterminer l’identité du tueur et aussi prendre conscience du bruit que cela a fait également.
    Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

  2. Cet essai est en effet passionnant, à la fois dense et accessible, et quel merveilleux point de départ pour se renseigner sur le féminisme et faire le plein de références !
    Je suis ravie de voir que beaucoup en parlent, ce livre mérite vraiment l’attention qu’il reçoit 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s