Bilan cinéma – Juillet 2019

movies

Juillet a été un mois partagé entre les vacances et le retour au travail, et ce changement de rythme m’a donné l’occasion de regarder pas mal de films ! J’ai vu 8 films le mois dernier, ce qui est un très bon chiffre pour moi qui stagne généralement autour des 5-6 films vus. Voici le bilan !

EN SALLES

Beaux-parents, de Hector Cabello Reyes
Une comédie sympathique, qui ne révolutionne pas le genre, mais qui se laisse regarder.
Ma chronique complète ici

Yesterday, de Danny Boyle
Je suis tombée sous le charme de cette comédie romantique sympathique, qui m’a fait sourire et battre le coeur.
Ma chronique complète ici

Rocketman, de Dexter Fletcher
Génialissime, une comédie musicale et un film sur la musique à la fois, c’était audacieux, flamboyant et émouvant, à voir !
Ma chronique complète ici

**************************************************

SÉANCES DE RATTRAPAGE

Snowden : AfficheSnowden, d’Oliver Stone – Avec Joseph Gordon-Levitt, Shailene Woodley, Melissa Leo – Sortie le 02 novembre 2016
Synopsis : Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire. Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée. En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication. Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.
Mon avis : Je n’avais pas vu le film à sa sortie car, clairement, le sujet ne m’intéressait pas plus que cela. Puis, avec le recul, je me suis dit que ça ne pouvait pas être inintéressant. Et effectivement, c’était génial ! Le film explore bien les questionnements du personnage de Snowden, ce que cela implique en terme de trahison d’état, et la complexité du domaine est bien vulgarisée notamment grâce à de bonnes astuces de réalisation. Du très bon Oliver Stone, à voir rien que pour se rappeler que la liberté est fragile.

 

Much Loved : AfficheMuch loved, de Nabil Ayouch – Avec Loubna Abidar, Asmaa Lazrak, Halima Karaouane – Sortie le 16 septembre 2016
Synopsis : Marrakech, aujourd’hui. Noha, Randa, Soukaina et Hlima vivent d’amours tarifées. Ce sont des prostituées, des objets de désir. Vivantes et complices, dignes et émancipées, elles surmontent au quotidien la violence d’une société qui les utilise tout en les condamnant.
Mon avis : J’avais beaucoup entendu parler de ce film lors du Festival de Cannes 2016, et ai profité de sa diffusion télé pour le voir. Et j’ai bien apprécié le film qui, au-delà de la prostitution dont vivent les héroïnes, dépeint quatre portraits de femmes fortes, dont la profession n’est que le résultat du sexisme dont le sexe féminin est victime dans leur société. Edifiant !

 

Résultat de recherche d'images pour "cleo de 5 à 7 affiche"Cléo de 5 à 7, d’Agnès Varda – Avec Corinne Marchand, Antoine Bourseiller, Dominique Davray – Sortie le 11 avril 1962
Synopsis : Cléo, belle et chanteuse, attend les résultats d’une analyse médicale. De la superstition à la peur, de la rue de Rivoli au Café de Dôme, de la coquetterie à l’angoisse, de chez elle au Parc Montsouris, Cléo vit quatre-vingt-dix minutes particulières. Son amant, son musicien, une amie puis un soldat lui ouvrent les yeux sur le monde.
Mon avis : Je n’avais pas encore vu de film d’Agnès Varda, et on m’a recommandé ce film-ci pour m’y mettre. Et j’ai passé un très bon moment devant ce film, qui nous dépeint une héroïne au coeur de l’attente et de l’angoisse de la mort dans un Paris sublimé par sa lumière. Et la fin est d’une violence inattendue, j’étais scotchée !

 

Les Têtes de l'emploi : AfficheLes têtes de l’emploi, d’Alexandre Charlot et Franck Magnier – Avec Franck Dubosc, Elsa Zylberstein, François-Xavier Demaison – Sortie le 16 novembre 2016
Synopsis : Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l’Agence pour l’Emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l’agence va devoir fermer faute de chômeurs ! Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste.
Mon avis : Une comédie potache, qu’il n’est possible d’apprécier que si on la regarde avec un 35464ème degrés d’humour noir, sans quoi on se dit que c’est un flan. Etant prévenue, je l’ai regardé avec ce degré, et c’est plutôt bien passé. Elsa Zylberstein m’a beaucoup surprise dans son rôle, et certains de ses dialogues étaient hilarants ! Demaison est clairement sous-exploité et n’est pas très drôle, mais Dubosc se révèle plutôt touchant. 

 

Image associéeLes sorcières d’Eastwick, de George Miller – Avec Cher, Susan Sarandon, Michelle Pfeiffer, Jack Nicholson – Sortie le 10 septembre 1987
Synopsis : Trois jeunes femmes espiègles et indépendantes se morfondent dans la très puritaine petite ville d’Eastwick ou jadis furent brûlées maintes sorcières accusées de commerce avec le Diable. Nos trois belles se réunissent tous les week-ends et babillent gaiement à bâtons rompus de tous et sur tout. Jusqu’au jour où un extravagant personnage, un certain Daryl van Horne, s’installe dans la demeure la plus somptueuse de la ville…
Mon avis : Je voulais voir ce film depuis longtemps, et j’ai profité de sa récente diffusion pour combler cette envie. Et c’était géniaaaaal ! Ca fait tellement de bien de voir un film des années 80, réalisé par un homme qui plus est, qui parle des désirs et fantasmes féminins de la sorte ! Au-delà de son intrigue fantastique et de toute la métaphore qu’elle implique par rapport à la religion, le film traite très bien des relations hommes-femmes, du poids de la religion et de la communauté. Le casting est 5 étoiles, la réalisation au top, les dialogues aux petits oignons, et il se dégage énormément de sensualité du film. Un must-see !

3 réflexions sur “Bilan cinéma – Juillet 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s