Le Joyau, tome 3 : La clé noire, d’Amy Ewing

Mon challenge ABC me permet d’avancer, voire de terminer, certaines sagas débutées il y a des années. Après avoir beaucoup apprécié le tome 2 l’année passée (cliquez ici pour lire ma chronique), j’ai eu envie de me vider la tête avec une petite dystopie en terminant la série Le Joyau.

L’histoire

L’avenir se bâtit sur les ruines du passé.
Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s’apprête à lancer l’offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus.
Violet a conscience du rôle crucial qu’elle doit jouer dans cette révolte, mais c’est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s’engager corps et âme pour la cause.

Mon avis

Je dois l’avouer : j’ai été un peu déçue par cette fin de série… J’avais une idée préconçue de ce à quoi allait ressembler la fin, compte tenu de mon expérience de lecture avec d’autres romans de dystopie. Et ça n’a pas manqué : aucune surprise, j’ai eu la fin « basique » que je m’étais imaginée. Et ça m’a déçue !

Ca m’a déçue car j’ai eu l’impression de lire la même fin que dans toutes les autres dystopies que j’ai pu lire jusqu’à présent. Beaucoup d’action, forcément, pour une fin vue et revue. Alors oui, le côté action est prenant, mais tout se déroule de manière bien trop fluide. C’est addictif, mais ça manque cruellement de tension, et surtout d’émotions !

Violet, l’héroïne de la série, m’a passablement énervée dans ce tome. Alors qu’elle se dévoue corps et âme à la « cause commune » dans le tome 2, ici elle fait preuve d’un égoïsme hors du commun. Ajoutez à cela des actes commis sur des coups de tête, d’énervement, de manière totalement gratuite, uniquement pour servir de prétexte à un bouleversement dans l’histoire… Dommage, car je l’avais beaucoup apprécié dans le second tome !

Reste qu’il y a certains éléments de ce tome que j’ai appréciés, notamment le côté féministe. En effet, le début du tome est largement centré sur le pouvoir de la Femme, l’appropriation de son corps, et le pouvoir du Collectif, qui restent les thématiques les plus prenantes de la série. J’ai également apprécié que la romance reste en second plan, et que l’intrigue principale tourne autour de la dystopie pure.

Je pense que je deviens trop âgée pour lire ce genre de roman, ou que j’ai lu trop de dystopies pour pouvoir dorénavant les apprécier. J’ai ainsi l’impression de n’avoir pas su apprécier cette série comme d’autres, voire comme elle l’aurait mérité…

3 réflexions sur “Le Joyau, tome 3 : La clé noire, d’Amy Ewing

  1. J’ai lu également cette trilogie, mais il y a un moment déjà. Je ne me souviens pas d’avoir été particulièrement déçue par la fin de ce dernier tome. Même si je te rejoins sur le fait que cette dystopie se rapproche de beaucoup d’autres. C’est une trilogie sympa à découvrir, mais ce n’est pas non plus celle du siècle. 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s