Bourbon Kid, tome 7 : Que le Diable l’emporte, d’Anonyme

S’il y avait bien un roman à côté duquel je ne pouvais pas passer lors de cette rentrée littéraire, c’était bien le nouveau tome de la série du Bourbon Kid ! Après ma lecture du tome 6, qui fut évidemment excellente (cliquez ici pour lire ma chronique), et ma réception de ce tome-ci par NetGalley, je me suis jetée sur ma liseuse pour découvrir la suite des aventures du Kid et des Dead Hunters !

L’histoire

Tout le monde pensait que le tueur le plus impitoyable que la Terre ait jamais porté était mort. Et bien non. Le Bourbon Kid est bel et bien vivant. Ce qui est une très mauvaise nouvelle. Pour tout le monde, mais surtout pour lui. Plutôt que de profiter d’une paisible retraite plus ou moins méritée, notre homme va en effet devoir régler quelques dettes. Avec à ses trousses toutes les bonnes et les mauvaises âmes de ce monde, le Kid a la très mauvaise idée de se réfugier dans un monastère où sommeillent de sombres secrets. S’il a l’habitude d’affronter des vampires, des bikers, des ninjas, des policiers assermentés et autres créature de l’enfer, faire face à un moine fou et des nonnes psychotiques est une autre paire de manches.

Mon avis

J’ai vu pas mal de chroniques passer, clamant que ce tome-ci était le meilleur tome de la série. Ce n’est pas mon opinion, même s’il m’a fait passer un bon moment de lecture. En fait, mon avis est plutôt ambivalent : c’est le tome que j’ai le moins aimé, mais dont la fin est la plus aboutie et la plus incroyable qu’il m’ait été donné de lire ! Ça va être compliqué d’en parler…

Commençons par les points « négatifs », même si, je le rappelle, j’ai apprécié ma lecture. Deux point négatifs principaux m’ont interpellé pendant ma lecture : l’humour qui devient vraiment trop potache, et l’histoire autour de JD et Beth qui ne m’a pas plu (du moins, jusqu’à la fin…). Concernant l’humour, je pense que le problème vient de moi, car clairement c’est le même humour que dans le reste de la série. C’est un humour qui ne vole pas très haut, mais qui déclenche chez moi un rire bien gras. Mais ici, c’était trop. Trop de Sanchez peut-être, un personnage que je n’apprécie pas plus que ça ? Probablement…

Concernant l’histoire, on suit comme d’habite tous nos personnages en même temps, mais à des endroits et sur des affaires différents. Et le problème, c’est que je n’ai pas trouvé de réel intérêt aux histoires que je suivais pendant 85% de ma lecture… Ce que je lisais me plaisait, mais je lisais ce tome comme un one-shot, une histoire qui ne s’englobait pas réellement dans celle des Dead Hunters et du Bourbon Kid. Je savais que tout exploserait à la fin (comme d’habitude), et ce fut le cas, bien heureusement (et comme d’habitude).

Mais alors cette fin, cette fin ! Je pense que je suis restée la bouche grande ouverte pendant les 80 dernières pages du roman, sans exagérer ! Je m’attendais à tout sauf à ce que m’a offert l’auteur, pour mon plus grand plaisir, parce que WAOUH, ça c’est du revirement de situation ! C’est typiquement ce genre de fin qui te fait te dire que tout ce que tu as lu dans le roman a du sens, et qui te donne même envie de relire tous les romans de la série, c’est dire !

Je ne sais clairement pas comment je vais faire pour attendre le tome 8 de la série, parce que là cette fin, comment l’auteur va-t-il se débrouiller pour nous proposer une suite à la hauteur ?! En tout cas, même si certains aspects de ce roman m’ont déplu, la fin fut incroyable, et est digne de cette série fabuleusement fantastique !

Une réflexion sur “Bourbon Kid, tome 7 : Que le Diable l’emporte, d’Anonyme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s