Né d’aucune femme, de Franck Bouysse

9791035401030-001-T

Cela fait maintenant un an que mon amour pour la lecture audio est né, et je ne m’en lasse pas. Quand j’ai vu que la dernière Masse Critique Babelio proposait le roman Né d’aucune femme, de Franck Bouysse, en audio, j’ai foncé. Ce roman me faisait terriblement envie depuis sa sortie, et le format audio me paraissait parfait pour le découvrir !

L’histoire

« Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile ». – Et alors, qu’y-a-t-il d’extraordinaire à cela ? Demandais-je. – Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés. – De quoi parlez-vous ? – Les cahiers… Ceux de Rose. Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquelles elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

Mon avis

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman, que j’ai dévoré en quelques jours. C’est même un petit coup de coeur, compte tenu des émotions que cette histoire m’a fait vivre, et la qualité de la plume de Franck Bouysse que j’ai énormément apprécié.

Je ne savais pas à quoi m’attendre en commençant ma lecture. J’avais entendu d’excellents avis sur ce livre, mais ne connaissait pas forcément l’histoire qui allait m’être contée. Je me suis donc totalement laissée bercer par les narrateurs de cette histoire, et ai plongé la tête la première dans les vies du père Gabriel, et surtout, de Rose. Et ce fut une superbe découverte, bien que cette histoire soit terrible; mais elle est habitée par des personnages si marquants et des émotions si vives que je ne pouvais me sortir l’esprit de ce livre, rendant ma lecture très addictive. Je ne réfléchissais pas pendant ma lecture, et me suis laissée prendre dans les mailles du filet tendu par l’auteur; je me suis donc laissée prendre par l’avancée de l’histoire et les révélations qui l’égrènent.

Tout les ingrédients d’un roman réussi sont réunis dans cette oeuvre : une belle plume, une histoire incroyable et émouvante, avec des rebondissements et des révélations. J’ai découvert la plume de Franck Bouysse par ce livre, et une chose est certaine : je lirai ses autres romans ! Sa plume est faite de dentelle, chaque mot révèle une pudeur et une force terrible, et est placé à la virgule près. Dans ma lecture audio, le texte était magnifiquement conté, pour mon plus grand bonheur. La plume de Franck Bouysse est très cinématographique, chaque geste étant décrit, et chaque décor ambiancé.

Le roman a plusieurs voix, mais est avant tout un roman de femme, voire même, un roman de mère. La maternité, son côté sublime comme son côté aliénant, est au coeur de cette histoire; et même si je ne suis pas mère, je n’étais qu’émotions en découvrant ce que les mères de ce roman étaient prêtes à faire pour leur enfant. L’histoire familiale qui nous est contée est terrible, terrifiante, dramatique, mais aussi pleine d’amour, de sensibilité et de poésie à certains moments. Elle est servie par des personnages, notamment des femmes, que je ne suis pas près d’oublier.

Je ne peux que vous conseiller ce magnifique roman, dur mais beau, qui est un petit coup de coeur !

2 réflexions sur “Né d’aucune femme, de Franck Bouysse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s