Nous étions merveilleuses, de Laure Rollier

Depuis cet été, j’ai très envie de lire des romans d’amitié. Je suis clairement en manque de mes proches, et ce thème littéraire m’attire. En me baladant sur NetGalley, j’ai vu que le nouveau roman de Laure Rollier, dont le résumé promettait une belle histoire d’amitié, était proposé. Après 6539 micro-secondes de réflexion, j’ai sollicité le roman, et ai eu le plaisir de voir ma demande acceptée.

L’histoire

L’été de leur dix-huit ans, Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie ont vécu un voyage inoubliable qui a scellé leur amitié pour toujours. Quatorze ans plus tard, les quatre amies décident de mettre leur vie d’adulte, le quotidien et toutes ses contrariétés de côté pour revivre le périple de leur adolescence. Ce qu’elles ignorent, c’est qu‘il sera le plus important de toute leur existence.

Mon avis

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman, que j’ai dévoré en une journée. J’y ai trouvé tout ce que je recherchais, à savoir des relations d’amitié forte et des montagnes russes d’émotions.

C’est simple, j’attendais deux choses de ce roman : être charmée par les personnages, et ressentir leurs émotions. Et j’ai eu les deux, pour mon plus grand bonheur. Il est primordial d’accrocher avec les personnages dans ce genre de roman, sans quoi on reste hermétique à ce qui leur arrive. J’ai adoré le petit groupe de BFF formées par Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie, chacune avec son propre caractère. Et surtout, j’ai adoré les voir à 18 ans, et plus de 15 ans plus tard, entre leur travail et leur vie de famille. Cet effet miroir m’a beaucoup parlé, et m’a fait réfléchir à mes propres ambitions.

Ce roman m’a fait ressentir énormément d’émotions, positives comme négatives. Certains personnages m’ont par exemple, parfois énervée de par leur comportement. Mais je retiens surtout les émotions magnifiques suscitées par cette histoire de road trip, qui n’est pas que cela au final, loin de là.  Le voyage ne sert évidemment que de décor à l’exploration de sujets bien plus profonds et graves. Je ne m’attendais pas à cela en ouvrant le livre, et je me suis laissée happée par les évolutions de ce simple voyage entre amies jusqu’à être en larmes.

Alors certes, ce roman ne sera pas inoubliable dans ma vie de lectrice. Mais il aura eu le mérite de me faire réfléchir à ma propre vie, il m’aura fait rire et surtout pleurer, et encore mieux, il m’aura fait appeler ma meilleure amie qui me manque beaucoup ! Ce roman est une bouffée d’émotions merveilleuses !

2 réflexions sur “Nous étions merveilleuses, de Laure Rollier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s